Actualités : colloque « Présence des divinités et des cultes dans les campagnes de la Gaule romaine et des régions voisines, du Ier siècle avant notre ère au IVe siècle de notre ère »

Date / lieu : 11-12 octobre 2016 / Nantes, hôtel du Département de Loire-Atlantique (salle Lemo)

En Gaule, les œuvres relevant des arts figurés, peintures, mosaïques ou sculptures, étaient pour une grande part des représentations de divinités mythologiques gauloises et gréco-romaines. De nombreuses inscriptions gravées dans la pierre mentionnaient également ces divinités, et celles qui nous sont parvenues nous aident maintenant à identifier ces dernières, ainsi que les structures bâties qui les abritaient. Du fait de la forte représentation de ces vestiges, des monuments qui les portaient, et des édifices qui les abritaient dans notre patrimoine archéologique, il a paru justifié de consacrer un colloque à ces œuvres artistiques, à ces structures bâties et à ces inscriptions, dont la Gaule et les régions voisines nous ont transmis une certaine abondance, et où se décèlent des caractères esthétiques et des influences celtiques et méditerranéennes.

En témoignent les collections du Musée Dobrée de Nantes, ainsi que des ouvrages comme le Recueil des bas-reliefs, statues et bustes de la Gaule romaine, d’Émile Espérandieu, et sa suite, le Nouvel Espérandieu, réalisée par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Le colloque portera donc essentiellement sur les beaux-arts, l’architecture et les inscriptions antiques, et il est destiné à conduire à une meilleure compréhension de la société, des mentalités, de la culture, des cadres de vie, des connaissances artistiques, artisanales ainsi que de leur transmission et des influences exercées en Gaule romaine et dans les régions avoisinantes.

Ce colloque prend la suite d’une série d’autres, consacrés à divers aspects du monde gallo-romain, et en particulier du plus récent, tenu à Limoges en octobre 2014, et qui a eu pour thème la Présence des divinités et des cultes (arts plastiques, iconographie, épigraphie, monuments, édifices …) dans les villes et les agglomérations rurales et dans les campagnes de la Gaule romaine et des régions voisines, du Ier siècle avant notre ère au IVe siècle de notre ère. Comme à la suite des précédents colloques, un recueil d’articles issus pour la plupart des communications présentées à celui-ci paraîtra en 2016, dans la collection Caesarodunum.

Crédits image : affiche de l’évènement, site internet des organisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *