Compte rendu « Au temps du théâtre grec »

Koenig (V.), Au temps du théâtre grec : journal de Cléo, Athènes, 468 avant J.-C. – Paris : Gallimard Jeunesse, 2013. – (Mon Histoire). – 143 p. – ISBN : 978.2.0706.4870.2.

Theatre-grec-couverture

D’emblée, ce titre de la collection « Mon Histoire », chez Gallimard-jeunesse, fait une très belle impression : l’objet-livre est un joli petit ouvrage à la couverture rigide et dont l’habillage évoque un livre ancien ; le toucher mat de la couverture est agréable, et à l’intérieur, la mise en page du texte, sur un papier ivoire de belle qualité, donne grandement envie de se lancer dans la lecture.

Et l’on n’est pas déçu, bien au contraire ! On se retrouve aussitôt plongé dans le quotidien de Cléo, une jeune fille de 12 ans qui vit à Athènes, et l’on découvre petit à petit, à travers ce qu’elle confie à son journal sur papyrus (qu’elle appelle Patrocle) ce qui remplit ses journées.

Entre les activités domestiques avec sa nourrice Nysa et son esclave Lara, les soins à son petit frère Salios, et les leçons avec son père, Maître Cléandros, on s’attache immédiatement à cette jeune Cléo, satisfaite de son existence, même si elle a perdu sa maman, morte en mettant au monde son petit frère âgé de quelques mois. Nysa, sa nourrice, aimerait bien, d’ailleurs, que Cléo se contente de ses activités au gynécée pour devenir une belle jeune fille « comme il faut » qui fera un beau parti dans quelques années. Mais Cléo, même si elle est docile et accomplit sans trop rechigner ces tâches domestiques, aspire à autre chose. Aussi, lorsque son père, un acteur réputé, lui demande de lui donner la réplique pour l’aider à apprendre ses rôles pour les Grandes Dyonisies, elle se prend à rêver… même si, comme le dit Nysa : « Un femme actrice ! Jamais les dieux ne permettront une telle horreur ! »

L’auteure, Viviane Koenig, est à la fois historienne, enseignante et auteur, et a publié un grand nombre de titres pour la jeunesse – chez divers éditeurs – se déroulant souvent pendant la période de l’Antiquité. Et lorsqu’elle nous entraîne à Athènes au Ve siècle avant J.-C., on est tout de suite conquis : la vie de Cléo est racontée avec beaucoup de détails et d’éléments historiques, que ce soit pour décrire le quotidien (la maison, les mœurs, les repas…) ou en ce qui concerne le théâtre (Eschyle et Sophocle, les « concours » lors des Dyonisies, la pièce Antigone, le monde des acteurs, les choreutes…) ou encore les divinités, les offrandes… Pour autant, cela ne ressemble en rien à un texte documentaire ; on s’enthousiasme avec Cléo, on rage avec elle face à ce qu’elle trouve injuste ou ennuyeux, notamment les contraintes de sa conditions de fille…

Le style est très fluide et facile, et pourtant, le langage n’est pas galvaudé, le vocabulaire est riche, et la forme du journal donne un rythme très agréable, ponctué par les dates calées sur le calendrier athénien (entre les mois de Poséidon et d’Athéna).

Pour tout cela, il me semble que ce livre peut plaire à des lecteurs (et à des lectrices plus encore!) dès la 6e, mais les thèmes abordés – que ce soit l’Antiquité, la condition des femmes, ou encore la figure d’Antigone – en font une lecture tout à fait adaptée au collège en général, y compris pour des élèves plus âgés. Les enseignants de L.C.A. y trouveront sans nul doute matière à illustrer leurs cours et leurs propos, mais la lecture « juste pour le plaisir » est également tout à fait recommandée !

Anne-Frédérique Humbert

Professeur-documentaliste, Collège Jean-Jacques Rousseau (Saint Julien en Genevois)

Crédits image : première de couverture. © Gallimard Jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *