Romans jeunesse et mythologie : Déméter et Poséidon

Rachmuhl (Fr.), Déméter la généreuse. – C. Carre ill., Paris : Flammarion Jeunesse, 2016. – 123 p.  – (Castor Poche 1ers romans). – ISBN : 978.2.0813.7078.4.70.

Laffon (M.), Poséidon le terrible. – C. Carre ill. – Paris : Flammarion Jeunesse, 2017. – 119 p. – (Castor Poche 1ers romans). – ISBN : 978.2.0813.9421.6.

                      

Depuis 2016, les éditions Flammarion Jeunesse se sont dotées d’une nouvelle collection « Mythologie », à destination des enfants et centrée sur la mythologie grecque. Chaque petit roman a pour personnage principal un dieu ou un héros de la mythologie, le but étant de transmettre à l’enfant le maximum de connaissances sur la vie de ce dieu ou de ce héros. Les ouvrages Déméter la généreuse de Françoise Rachmuhl et Poséidon le terrible de Martine Laffon font partis de cette collection.

Le premier retrace l’histoire de Déméter, déesse maternelle de la terre, protectrice des semences et des récoltes. Le mythe le plus célèbre la concernant relate l’enlèvement de sa fille bien-aimée, Perséphone, par Hadès, dieu des Enfers, et la recherche désespérée de la déesse qui parcours le monde connu pour retrouver la chair de sa chair. Dans son livre, Françoise Rachmuhl introduit divers autres mythes plus ou moins liés à l’histoire de Déméter. Ainsi, l’ouvrage commence par l’histoire de Cronos, Titan et maître du monde, qui dévorait ses propres enfants à la naissance, de peur que l’un d’eux ne le détrône, jusqu’à la délivrance de ces derniers par leur frère Zeus. S’ensuit la guerre entre les dieux et les Titans, puis divers mythes comme celui de Prométhée qui fait don du feu aux hommes, celui des cinq races de l’humanité – de la race d’or jusqu’à la race d’argent –, ou encore celui du complot fomenté par Héra, Poséidon et Athéna pour prendre la place de Zeus. Le livre se termine enfin sur la description des mystères d’Eleusis, de grandes fêtes qui se tenaient en l’honneur de Déméter et de sa fille Perséphone, et dont le déroulement était tenu secret pour les non-initiés.

Le second ouvrage, Poséidon le terrible, relate les différents mythes inhérents au dieu de la mer, Poséidon. Nous y rencontrons divers personnages, dieux, héros ou monstres, qui ont tous un rapport avec lui, tels la Néréide Amphitrite son épouse et Triton le fils qu’il a eu avec cette dernière, ayant des queues de poisson à la place des jambes. Nous y retrouvons également le Cyclope Polyphème, fils de Poséidon et Thoosa, à l’œil crevé par Ulysse ou encore le Minotaure, monstre crée par Poséidon par vengeance ou Méduse qui s’unit au dieu et lui donne comme fils Pégase le cheval ailé. D’autres mythes sont également contés comme celui des monstres marins Charybde et Scylla qui engloutissent les marins de passage, l’histoire de la construction des murailles de Troie par Poséidon lui-même en guise de punition pour avoir comploté contre Zeus ou encore le conflit avec Athéna pour le parrainage de la ville d’Athènes et l’invention du cheval.

Les ouvrages de la collection « Mythologie » sont tous écrits par Françoise Rachmuhl et Martine Laffon. La première a été professeur de Lettres Modernes en lycée et collège, puis a dirigé la collection des petits classiques aux éditions Hatier. Elle a écrit de nombreux livres pour les enfants, son sujet de prédilection étant les contes et légendes de tous les pays. Quelques-uns de ses ouvrages sont consacrés à la mythologie gréco-romaine[1]. Son récit sur la déesse Déméter est très détaillé et fait apparaître énormément de mythes, il est même un peu trop descriptif et linéaire. Au contraire, Martine Laffon invente un personnage pour son récit, le marin Noétios, qui est chargé par le dieu Poséidon de décrire son royaume aux humains, dans le but de leur faire comprendre que c’est lui le plus grand des dieux de l’Olympe. Son récit fait ainsi apparaître moins de mythes, mais il est plus attrayant. Martine Laffon, titulaire d’un doctorat de lettres-philosophie, éditrice des collections « Le temps de penser » et « Le temps de rêver » aux éditions du Seuil, a également écrit de nombreux livres pour la jeunesse. Elle est spécialisée dans l’étude de la Genèse, on lui doit également de nombreux ouvrages sur la mythologie et les épopées[2].

La collection « Mythologie » des éditions Flammarion jeunesse est faite pour les enfants de neuf à douze ans. La tranche d’âge est très bien respectée puisque chaque ouvrage est un petit roman d’environ cent vingt pages, un format idéal pour un premier roman, avec une police d’écriture assez grosse pour ne pas effrayer le jeune lecteur. Cette collection permet au lecteur d’apprendre beaucoup de choses sur les mythes et les attributs des dieux et déesses – le trident pour Poséidon, la faucille pour Déméter, le chêne et l’aigle pour Zeus, la conque pour Triton, etc. –, ainsi que sur la vie en Grèce ancienne, notamment ce qui concerne les cultes, les sacrifices, les symboles peints sur les objets ou les traditions. Le soin apporté aux dessins de couverture ainsi que les cartes à collectionner dans les albums en font des ouvrages attrayants pour les jeunes lecteurs.

Fig.1. Cartes à jouer avec le roman.
Fig.1. Cartes à jouer avec le roman.

On peut déplorer l’absence d’un lexique pour les termes difficiles à appréhender pour des lecteurs de neuf ans (« laiteux », « nauséabond », « inébranlable », « amphore »). De plus, une carte de la Grèce ancienne et une chronologie des dieux n’auraient pas été de superflus. Enfin, les versions des mythes donnés dans les livres sont parfois faussées – c’est Thétis et non Déméter qui appelle le géant Briarée au secours de Zeus, Perséphone grandit entourée des Océanides et des filles des dieux et non de paysans, Askalaphos n’est pas un jardinier des Enfers et le Minotaure meurt bien de la main de Thésée.

Ces petites réserves mises à part, la collection « Mythologie » est excellente pour une première approche de la mythologie grecque ainsi que pour une première lecture.

Émilie Druilhe

[1] Seize métamorphoses d’Ovide Paris 2003 ; Les douze travaux d’Hercule Paris 2007 ; Le voyage d’Ulysse, Paris 2009 ; Seize nouvelles Métamorphoses d’Ovide, Paris 2010 ; Dieux et déesses de la mythologie grecque, Paris 2013.

[2]   Ulysse et l’Odyssée, Paris 2014 ; Les animaux de la mythologie, Paris, 2017 ; Achille l’Invincible, Paris 2016 ; Orphée l’Ensorceleur, Paris 2016.

À lire dans la R.E.A. :

Assael (J.), « L’image de la submersion de Troie dans les Troyennes d’Euripide », R.E.A. 92-1, 1990, p. 17-28.

 

Citer cet article comme : Émilie Druilhe, Romans jeunesse et mythologie : Déméter et Poséidon, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 31/07/2017, https://reainfo.hypotheses.org/9670.
Crédits image : première de couverture. © Flammarion Jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *