Table ronde « Mobilité, ‘dislocation’ et nouveautés en épigraphie militaire : les unités auxiliaires et l’Afrique romaine »

Date / lieu : 18 novembre 2017 / Paris, Anhima (salle Fabri de Peiresc)

Organisée par Dan Dana (CNRS) et Benoît Rossignol (Paris 1) dans le cadre du programme « Soldats, civils, barbares. Guerre et paix dans l’Empire romain » :

L’empire romain était une formation politique née de la guerre, tant par la conquête romaine que par la guerre civile qui porta Auguste au pouvoir. Les structures de cet empire sont intimement liées au domaine martial par la nécessité de défendre ses frontières, le besoin d’assurer le contrôle des populations, l’importance de la légitimité politique tirée de la victoire, mais surtout par l’organisation et la présence d’une armée professionnelle permanente.

→ Source : Anhima.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *