Tous les articles par François Cadiou

L’Art du crime, tome 4 : Electra

Omeyer (M.), Berlion (O.), Liberge (E.), L’Art du crime, tome 4 : Electra. – Paris : Glénat, 2016. – 48 p. – ISBN : 978.2.344.00782.2.

Parmi les tendances éditoriales récentes de la bande dessinée, la série concept, née au début des années 2000, a pour particularité de décliner une même thématique en un nombre défini d’albums indépendants, confiés à plusieurs dessinateurs et fréquemment situés à différentes époques historiques. À l’heure où se distend la familiarité du public avec l’histoire ancienne, on ne peut que se réjouir que certaines de ces séries à la mode prennent la peine d’emmener leur lecteur vers le monde gréco-romain. Après Le Casse, Jour J, ou encore L’Homme de l’Année, c’est donc au tour de la nouvelle série de ce type chez Glénat de proposer un album dont l’intrigue est située dans l’Antiquité. Passée cette satisfaction initiale, on déchante vite cependant face au traitement infligé par les auteurs à la période de l’histoire romaine qu’ils ont choisi pour cadre de leur récit.

Continuer la lecture de L’Art du crime, tome 4 : Electra

Jour J. Tome 23 : La République des esclaves

Duval (F.), Pécau (J.-P.), Fafner, Jour J. Tome 23 : La République des esclaves. – Paris : Delcourt, 2016. – 56 p. – (Neopolis). – ISBN : 978.2.7560.6355.3.

Que se serait-il passé si les pirates ciliciens n’avaient pas trahi Spartacus et lui avaient permis de quitter l’Italie et de passer en Sicile avec son armée ? Voilà le postulat excitant de cet album, le 23e tome de la collection « Jour J », qui décline sous forme d’une série de one-shots le principe de fictions fondées sur une histoire alternative, au croisement d’une tradition romanesque ancienne et – on le sait peut-être moins – de tendances plus récentes de la recherche scientifique[1].

Continuer la lecture de Jour J. Tome 23 : La République des esclaves