Archives de catégorie : Actualités

Concours de la nouvelle de l’association Sauvegarde des Enseignements Littéraires

Pour la quatrième année, l’association SEL (Sauvegarde des Enseignements Littéraires) organise un concours de nouvelles. Celui-ci s’adresse aux lycéens et aux étudiants. Vous avez jusqu’au 14 mars 2018 pour envoyer vos textes sur le site de SEL (www.sel.asso.fr). Une seule contrainte : votre texte doit avoir un rapport, même distancié, avec l’antiquité grecque ou romaine. De nombreux prix sont à gagner (remise des prix à l’Institut de France) et les meilleurs textes seront publiés dans le magazine Phosphore et sur le site de SEL.

Pour tout renseignement : sauvegarde.ens@orange.fr

→ Source : SEL asso.

Crédits image : logo de l’association, voir leur site.

« Il n’est guère de matière si vaste que celle des monumens de l’Antiquité ». Étude et réception de l’Antiquité romaine au siècle des Lumières

Date / lieu : 6 octobre / Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain, salle du Sénat académique

Au cours du siècle des Lumières, le continent européen est marqué, dans son ensemble, par un « universel retour à l’Antiquité » (M. Fumaroli) dans les domaines de l’art, de la culture ou encore de la recherche scientifique. L’histoire romaine figure parmi les sujets de prédilection des intellectuels du 18e siècle qui souhaitent aborder cette période dans une optique nouvelle : les travaux et les dissertations, souvent illustrés, se veulent en effet plus critiques et plus concis que les sommes volumineuses composées au cours des XVI e et XVIIe siècles. À la même période, l’étude des vestiges antiques (monuments, inscriptions, monnaies, représentations iconographiques…) connaît une véritable révolution, notamment grâce aux campagnes de fouilles menées dans la péninsule italienne et au développement de nouvelles approches prônées par des autorités de renom telles que Bernard de Montfaucon ou le comte de Caylus.

→  Source : Université catholique de Louvain.

Appel à communication : Perspectives féminines

Date / lieu : 15-17 mars 2018 / Montréal

Date limite d’inscription : 7 octobre 2017

Les perspectives féminines sur l’Antiquité et le Moyen Âge demeurent peu valorisées. En effet, il n’échappe à personne, au sein de la communauté universitaire, que femmes et autres populations marginalisées (quelles qu’elles soient) tendent à être sous-représentées lors d’événements académiques. Ce constat est d’autant plus regrettable que les femmes* ne sont absentes ni des départements de philosophie, ni des auditoires qui assistent à ces événements.

→ Source : https://perspectivesfeminines2018.wordpress.com/appel-a-contributions/

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

Contacts et acculturation dans l’Étrurie classique : images, notions, artéfacts

Date / lieu : 2-4 octobre 2017 / École française de Rome

La société étrusque n’émerge véritablement qu’au VIIe siècle avant J.-C., lorsque s’intensifient les contacts entre l’Italie centrale et le monde oriental et grec ; dès lors, et jusqu’à sa disparition au Ier siècle av. J.-C., elle se caractérise à la fois par une très grande perméabilité aux influences extérieures, et par une très grande originalité.

→ Source : École française de Rome

Pourquoi et comment faire lire des textes latins et grecs aujourd’hui ?

Date / lieu : 16-17 novembre 2017 / Montpellier

Quel enseignant de langue ancienne, du secondaire à l’enseignement supérieur, n’est pas confronté à la difficulté de faire lire à ses élèves ou étudiants des textes latins et grecs en langue originale ? En nous fixant des cadres méthodologiques qui respectent les niveaux d’apprentissage et les spécificités de la langue-source (latin ou grec), mais qui envisagent aussi la structuration inter-niveaux de l’apprentissage, du collège à l’enseignement supérieur, nous réfléchirons aux modalités d’enseignement permettant d’amener les apprenants à développer un contact authentique avec les textes, qui soit formateur et efficace, afin qu’ils deviennent des lecteurs confiants et autonomes, capables de comprendre le sens d’un texte et d’en percevoir la richesse littéraire comme l’importance culturelle, sans nécessairement passer par l’étape de la traduction.

Télécharger le programme.

→ Source : Calenda.

Crédits image : affiche du workshop, voir le site des organisateurs.