Archives de catégorie : appel à communication

Hospitalité et régulation sociale et politique dans l’Antiquité méditerranéenne : penser le singulier et le collectif

Date / lieu : 5-7 septembre 2018 / Lyon, École normale supérieure

Date limite d’envoi : 1er mars 2018

Présentée comme une « loi du cœur, non écrite, placée au-dessus des lois de la famille » (Albanel 2016), l’hospitalité inconditionnelle, conceptualisée par J. Derrida, interroge l’historien. Dans De l’hospitalité (1997), Derrida pointait en effet ce qui constituait de son point de vue une contradiction, voire une antinomie directe, entre les lois et la Loi de l’hospitalité. Les lois encadrent, administrent et, éventuellement, restreignent l’accueil de l’autre et de l’étranger, dans le groupe et la cité ; la Loi de l’hospitalité, a contrario, érige cet accueil en impératif catégorique universel. Toutefois, on peut se demander, avec Y.-C. Zarka, si « en voulant déconstruire les traditions dans lesquelles s’enracine l’hospitalité pour la penser à son extrême limite subversive, Derrida [ne] vide [pas] de son sens l’hospitalité en effaçant sa condition fondamentale : l’existence d’un chez soi, la distinction donc de soi et de l’autre, qui est la condition de l’accueil » (Zarka 2016, p. 8). L’étude de l’hospitalité semble donc consubstantielle de la question de la relation à l’autre, le plus souvent identifié à l’étranger, et du traitement qui lui est réservé dans le cadre de la relation hospitalière. Mais elle amène aussi à réfléchir aux échelles selon lesquelles est conçue et se développe cette forme spécifique d’accueil : à l’échelle de l’individu ? Du groupe ? De la communauté ? De l’universalité ? Et, partant, en fonction de finalités sociales ? Politiques ? « Humanistes » ? C’est dès lors au rôle de l’hospitalité en tant que vecteur ou dispositif de régulation sociale et politique – entre individu, groupe et communauté – que ce colloque entend s’intéresser pour le contexte de la Méditerranée antique, en continuant ainsi d’explorer les pistes fécondes ouvertes il y a une quinzaine d’années par le colloque Les Régulations sociales dans l’Antiquité (Angers, 23-24 mai 2003 ; Molini 2006).

Télécharger l’appel à communications.

→ Source : Sophau.

Le théâtre antique en Grèce et en Italie : créations et traditions

Date / lieu :  15-27 avril 2018 / Rome, École française de Rome

Date limite d’envoi : 20 février 2018

Du VIe siècle avant J.-C. jusqu’au IVe siècle après J.-C., le théâtre a profondément marqué la société antique et ses différents arts : littérature, musique, danse, architecture, sculpture, peinture, coroplastie et même bijouterie. Le séminaire itinérant EFA-EFR « Le théâtre antique en Grèce et en Italie : créations et traditions » sera l’occasion d’initier une douzaine d’étudiants aux différents aspects de la culture théâtrale des Grecs et des Romains en portant une attention particulière aux échanges qui se sont opérés entre eux dans ce domaine. La formation débutera à Athènes et se poursuivra à Naples à partir d’où il est prévu de se rendre à Pompéi, Herculanum, Teano et Cales. Le séminaire s’adresse à des étudiants inscrits en master 2 ou en thèse dans toutes les disciplines pouvant être concernées par le sujet (archéologie, histoire, lettres classiques, architecture, arts du spectacle…). La connaissance du grec et du latin sera appréciée.

→ Source : EFR

Hospitalité et régulation sociale et politique dans l’Antiquité méditerranéenne

Date / lieu : 5 au 7 septembre 2018 / Lyon, ENS de Lyon

Date limite d’envoi : 1er mars 2018

Ce colloque réunira à Lyon des chercheurs européens et états-uniens spécialistes d’aires variées du bassin méditerranéen antique. Son objectif est d’envisager l’hospitalité en tant que vecteur de régulation sociale et politique permettant aux sociétés méditerranéennes antiques de gérer l’agrégation, l’intégration, la mise à distance ou le rejet d’un individu ou d’un groupe considéré comme allogène vis à vis d’une famille, d’une communauté, d’une cité ou d’un Empire. À l’heure où la crise de l’accueil en Méditerranée remet l’hospitalité au centre du discours public et scientifique, il s’agira ainsi de réfléchir aux racines antiques de cette construction particulière de l’altérité.

→ Source : Calenda

Transformations dans la pratique du soin : pour une épistémologie historique, l’exemple de l’Antiquité

Date / lieu : 1er juin 2018 / Nantes

Date limite d’envoi : 15 février 2018

Le programme DataSanté (bigdatamed.hypotheses.org) interroge les changements de paradigme et les transformations des pratiques liés à l’émergence d’une médecine personnalisée. À travers ce colloque, on se propose de mettre en perspective historique les évolutions/révolutions annoncées dans le champ de la science médicale. Il se trouve que, dès la constitution de ses premiers corpus théoriques, la médecine occidentale a été traversée par des débats et des controverses portant aussi bien sur les conditions de la pratique du soin que sur les fondements épistémologiques eux-mêmes d’une technique s’appliquant à la santé des hommes. À titre d’exemple, l’approche du soin prônée par l’Evidence Based Medicine n’est pas sans présenter quelque analogie avec l’empirisme médical qui s’opposa dès l’Antiquité à la logique hippocratique. De la même manière, la révolution annoncée de la médecine personnalisée doit être questionnée sous l’angle de la clinique telle qu’elle fut définie et pratiquée par nombre de praticiens tributaires des définitions hippocratiques. On se propose ainsi d’interroger la permanence de certains paradigmes épistémologiques dans l’histoire de la pensée médicale et de relire les évolutions contemporaines à l’aune des premières sources théoriques.

Télécharger l’appel à communication complet

Appartements épiques : rythmes de l’épopée, entre catalogue et narration

Date / lieu : 3 au 5 mai 2018 / Paris, Université Paris-Sorbonne

Date limite d’envoi des propositions : 1er février 2018

Qui a ouvert l’édition moderne d’une épopée antique s’est accoutumé à voir le texte découpé sur la page, hiérarchisé par des indentations qui organisent – et conditionnent – la lecture. Cependant cette « structuration » du texte diffère d’une édition à l’autre, tributaire des décisions de l’éditeur.