Archives de catégorie : Exposition

Actualités : exposition « Parfums antiques, de l’archéologue au chimiste »

Date / lieu : du 11 décembre 2015 au 31 mars 2016 / Grasse, musée International de la Parfumerie

A travers de cette  exposition, la première du genre, chacun pourra découvrir que l’usage du parfum n’a cessé de progresser au cours des siècles et que dans l’Antiquité comme aujourd’hui, les parfums étaient présents sous différentes formes selon l’usage souhaité.

Des installations de parfumeurs antiques, retrouvées à Pompéi, Herculanum, Paestum, Délos… par le Centre Jean Bérard (CNRS) ont permis à l’Institut de Chimie de Nice de l’Université de Nice-Sophia Antipolis de s’approcher au mieux des parfums antiques en utilisant des procédés similaires à ceux pratiqués dans l’Antiquité bien que les matières premières aient inéluctablement évolué. Cela a permis notamment de se faire une idée des senteurs anciennes ainsi que leurs compositions chimiques. Ces parfums sont en effet constitués d’une base qui est une huile végétale (huiles d’olives vertes, de sésame, de ben…), et de matières premières odorantes de différentes natures comme les fleurs, les racines, les épices, les gommes-résines.

Pour en savoir plus…

Cette exposition fait l’objet d’un compte rendu dans notre carnet de recherches.

Pour rebondir :

Figure 5 : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraireDes cours en ligne : Enseignement de J.-P. Brun au collège de France (2012-2013) : La production des parfums dans l’Antiquité. L’apport des analyses, de la céramologie et de l’épigraphie à l’étude des parfums antiques.

Les enregistrements audio et vidéo des cours, ainsi que les enregistrements audio des séminaires, sont disponibles sur le site Internet du Collège de France.

Figure tirée du cours (cliché de J.-P. Brun) : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraire

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador »

Date / lieu : du 17 octobre 2015 au 4 juillet 2016 / Paris, musée du Louvre

L’exposition « Mythes fondateurs d’Hercule à Dark Vador » raconte comment dessinateurs, sculpteurs, peintres, marionnettistes, cinéastes ou musiciens du monde entier se sont nourris des mythes et leur ont donné forme et vie.

Qu’est-ce qu’un mythe ? Comment les mythes sont-ils représentés ? Comment les artistes s’en sont-ils emparés ? Racontés, chantés, transcrits, illustrés, les  mythes sont présents dans toutes les cultures et civilisations, jusqu’à la culture populaire contemporaine.

L’exposition présente environ 70 œuvres, réparties en quatre sections. Découvrez les récits imaginés par différentes civilisations pour tenter d’expliquer la création du monde. Laissez-vous conter les cycles de la nature dans le monde grec, égyptien, ou dans les civilisations de l’Islam ; partez à la rencontre des héros mythologiques, comme Gilgamesh, Orphée, Hercule ou Icare, et observez comment les artistes de l’Antiquité ou de l’époque moderne les ont représentés ; interrogez-vous sur l’interprétation contemporaine des mythes et métamorphoses… De Jean Cocteau à Star Wars, des mangas japonais à Fantômas, les mythologies de la culture populaire ne puisent-elles pas toujours dans le même répertoire d’histoires et de récits ?

Cette exposition fait l’objet d’un compte rendu dans notre carnet de recherches.

Crédits image : Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador © RMN Grand-Palais (musée du Louvre) / H. Lewandowski. Dark Vador. ©&TM. Lucasfilms Ltd. Used under utilisation.

Actualités : exposition « Rites gaulois et romains entre Rhône et Alpes »

Date / lieu : du 29 mars 2015 au 17 février 2017 / Saint-Paul-Trois-Châteaux, musée d’archéologie tricastine

« Rites gaulois et romains entre Rhône et Alpes », la nouvelle exposition semi-permanente du Musée d’archéologie tricastine, présente des objets issus de sites archéologiques de sanctuaires de « tradition indigène » découverts dans le Tricastin et territoires voisins du Rhône aux Alpes. Inaugurée le 20 mars 2015, elle sera présentée pendant 2 ans dans l’espace muséal situé au cœur de la ville historique, la salle de l’Archidiacre, puis dans d’autres musées des Régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-D’azur et sur internet.

Consulter le dossier de presse.

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien : une réécriture de l’Antiquité »

Date / lieu : du 4 février 2016 au 30 août 2016 / Bavay, musée de Bavay

Le Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord, va accueillir une exposition consacrée à Mémoires d’Hadrien du 4 février au 30 août 2016. L’université Lille 3 est associée à cet événement à la fois littéraire et archéologique.

Cette exposition dévoile l’histoire personnelle de l’empereur romain, personnage principal de Mémoires d’Hadrien, tout en donnant accès à l’intimité de l’écrivaine par le biais de sa démarche documentaire et de ses écrits.

Cette exposition, par un jeu de miroirs entre littérature et archéologie, entre Antiquité et imaginaire, alterne entre œuvres et illustrations : objets archéologiques de l’époque d’Hadrien, objets ayant appartenu à Marguerite Yourcenar ou faisant référence à son travail de collecte d’informations sur la dynastie des Antonins, l’Empire romain et Hadrien lui-même. « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité », dédiée à Marguerite Yourcenar et Hadrien est la toute première exposition en France autour de Mémoires d’Hadrien permettant de découvrir l’univers dans lequel travaillait Marguerite Yourcenar. Autre singularité de cette exposition : elle renvoie à l’enfance de l’écrivaine qui a vécu à Saint-Jans-Cappel (Nord).

Pour en savoir plus …

Pour rebondir :

Un article : article de Christophe Hugot « Marguerite Yourcenar et l’empereur Hadrien, une réécriture de l’Antiquité », publié sur le blog Insula, le 11/12/2015.

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Les Étrusques en toutes lettres »

Date / lieu : du 17 octobre 2015 au 29 février 2016 / Lattes, site archéologique Lattara – musée Henri Prades

L’écriture étrusque a, de tout temps, fasciné les chercheurs et le grand public. Adaptation de l’alphabet grec, elle est déchiffrée depuis longtemps mais n’étant pas une langue indo-européenne, elle demeure encore en grande partie incompréhensible.

À partir du 17 octobre 2015, l’exposition proposée par le musée Henri Prades de Montpellier Méditerranée Métropole – un des rares musées en France à posséder dans ses collections plusieurs témoignages de l’écriture étrusque découverts dans des contextes archéologiques du sud de la France – rendra compte des recherches les plus récentes sur l’écriture étrusque à travers plus de 80 œuvres.

Continuer la lecture de Actualités : exposition « Les Étrusques en toutes lettres »