Archives de catégorie : Fictions antiques

Valorisation : fictions antiques « Dictator » de Robert Harris

Harris (R.), Dictator. – Paris : Plon, 2016, version anglaise originelle, octobre 2015. – 464 p. – ISBN : 978.2.259.20388.3.

004154627

Que faut-il craindre d’un auteur de best-sellers quand il place son intrigue dans la Rome antique ? Le pire, souvent… ou le meilleur, parfois ; plutôt le second cas, quand il s’agit de Robert Harris. Cet auteur entretient avec l’histoire un rapport passionnel et original. Il s’est d’abord rendu célèbre par une « uchronie » policière, Fatherland, qu’il situa dans une Allemagne où le troisième Reich aurait gagné la guerre ; ce livre est rapidement devenu un des classiques du genre. Dans un autre type de fiction, Robert Harris a plus tard défrayé la chronique avec The Ghost, thriller d’actualité derrière lequel transparaissait une critique sans concession de l’entourage de Tony Blair et de ses manipulations. Cet ouvrage a donné naissance au film de Roman Polanski, The Ghostwriter. Nous sommes ici loin de Rome, mais l’Antiquité latine a été aussi un des filons de son inspiration avec un premier roman en 2003, Pompéi. Ce livre prenait pour héros un jeune technicien des aqueducs, venu enquêter sur les anomalies de la distribution de l’eau, qui découvrait les malversations des puissants propriétaires de la cité campanienne dansant, au sens strict du terme, sur un volcan. Les amateurs ont reconnu la transposition adroite, dans une Antiquité assez fidèlement reconstituée, du scénario de Chinatown de Roman Polanski, inspiration revendiquée par l’écrivain.

Continuer la lecture de Valorisation : fictions antiques « Dictator » de Robert Harris

Valorisation : fictions antiques « Les yeux coupables » de Marie Goudot

Goudot (M.), Les yeux coupables. – Paris : Espaces & Signes, 2016. – 125 p. – ISBN : 979.1.0941.7616.0.

Yeux coupables Couv-1

« Je n’ai rien fait de mal ; seuls mes yeux ont vu quelque chose qu’ils ne devaient pas voir », ressasse en substance au fil des vers qu’il écrit dans ces contrées lointaines, P. Ovidius Naso, puni par Auguste d’une relégation sur les bords inhospitaliers du Pont Euxin. D’où le titre de Marie Goudot : Les Yeux coupables.

« Encore un roman sur Ovide! » s’exclamera peut-être le lecteur. Il est vrai qu’à ne pas dire précisément les raisons de son châtiment, le poète a fait couler beaucoup d’encre depuis plus de deux mille ans tant chez les chercheurs que chez les romanciers. Mais ce livre-ci est particulier pour le fond comme pour la forme. Le point de départ est ténu : Ovide envoya un bref poème (Pontiques, 4, 11) à un de ses amis, un certain Gallio, qui venait de perdre sa femme. Ce monsieur n’est nommé qu’à cet endroit par l’écrivain qui ne dit rien d’autre de lui et ne fournit que son cognomen. Beaucoup de savants ont émis l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de Iunius Gallio, né vraisemblablement en 33 avant notre ère (Ovide était né en 43 av. J.-C.), auteur d’un traité de rhétorique, homme dont parle souvent Sénèque le père, et qui adopta le frère aîné de Sénèque le philosophe, L. Annaeus Novatus (consul probablement vers 58 ap. J.-C.), qui, du coup, reçut lui aussi le surnom Gallio.

Continuer la lecture de Valorisation : fictions antiques « Les yeux coupables » de Marie Goudot

Valorisation : fictions antiques « La première femme nue » de Christophe Bouquerel

Bouquerel (C.), La première femme nue. – Paris : Actes Sud, 2015. – 1200 p. – ISBN : 978.2.330.05086.3.

887766

Dans ce récit de vie de la célèbre hétaïre Phrynè, mené à la première personne, Christophe Bouquerel nous immerge dans la Grèce des cités du IVe siècle avant notre ère, Athènes, Corinthe, Thèbes, à l’heure où celles-ci, dans une impossible unité, vont perdre leur indépendance sous les coups de Philippe de Macédoine.

Continuer la lecture de Valorisation : fictions antiques « La première femme nue » de Christophe Bouquerel

Valorisation : fictions antiques « B. comme Homère : l’invention de Victor B. » de Sophie Rabau

Rabau (S.), B. comme Homère : l’invention de Victor B. – Toulouse : Éditions Anacharsis, 2016. – 251 p. – ISBN : 979.10.92011.34.0.

b-comme-homere

Les études homériques sont vivantes, souvent passionnantes, mais, il faut le reconnaître honnêtement, elles sont rarement amusantes (à moins qu’on ne rie sous cape aux dépens de l’auteur…). C’est pourquoi il convient de saluer le livre de Sophie Rabau, né de ses lectures très créatives de l’œuvre de Victor Bérard.

Continuer la lecture de Valorisation : fictions antiques « B. comme Homère : l’invention de Victor B. » de Sophie Rabau

Valorisation : fictions antiques « Vengeance d’une impératrice » de Philippe Steinmann

Steinmann (P.), Vengeance d’une impératrice. – Paris : Anfortas Éditions, 2016. – 148 p. – ISBN : 979.10.91156.96.7.

9791091156967_1_75

Pour passer un bon moment durant l’été, rien de mieux qu’un roman policier captivant, avec une question posée dès le début, des suspects, au fil des pages une recherche de la solution d’après des observations, des indices offerts à la sagacité du lecteur habilement disséminés ici et là, des hypothèses, des déductions, et à la fin la découverte de la clé de l’énigme tout à fait inattendue. C’est la recette utilisée avec bonheur par Philippe Steinmann dans cette Vengeance d’une impératrice.

Continuer la lecture de Valorisation : fictions antiques « Vengeance d’une impératrice » de Philippe Steinmann