Ça coule de source ! Aqueduc et histoires d’eau dans la Nyon romaine

Date / lieu : du 19 mai 2017 au 03 juin 2018 / Nyon, Musée romain de Nyon

Grâce à des objets provenant de Nyon et d’autres sites romains en Suisse, à des maquettes et des installations surprenantes, l’exposition fait découvrir toute l’importance de l’eau, dans la vie des Romains comme dans la nôtre aujourd’hui. Tuyaux, robinets, plaques de fontaines, gargouilles et autres éléments d’installations hydrauliques accompagnent divinités liées à l’eau, monnaies ou déversoires pour illustrer le parcours de l’eau depuis la source, son acheminement vers la ville, sa distribution, son utilisation et son évacuation. Ainsi l’on verra combien des problèmes actuels comme ceux qui touchent à la qualité des eaux ou au traitement des eaux usées étaient déjà au centre des préoccupations des Romains.

→ Source : Musée romain de Nyon.

Crédits image : affiche d’exposition, voir le site des organisateurs.

L’hiver 52 : les Bituriges face à César

Émission de radio de France Culture « Carbone 14, le magazine de l’archéologie », animée par Vincent Charpentier et diffusée le 13 mai 2017.

Pour mieux faire face à César, les Gaulois ont-ils fait rempart de leur corps pour contenir les légions romaines? Peut-être, toutefois, mieux vaut reprendre la Guerre des Gaules, en main ! Ferrailler contre César, c’est s’exposer à la défaite, être massacré à Avaricum, tout au mieux amputé d’une main à Uxullodunum. On le sait « les Gaulois n’étaient pas à la hauteur des compétences militaires adverses », mais pour autant comment ont-ils résisté à l’envahisseur ?

Avec l’intervention de Sophie Krausz, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne.

Pour écouter l’émission.

Crédits image : La porte du Rebout au Mont-Beuvray (Nièvre) : reconstitution du murus gallicus de Bibracte . © Antoine Maillier.

Patrimoines et conflits armés en Méditerranée

Date / lieu : 24 mai 2017 / Madrid, Casa de Velázquez, Institut français de Madrid

Les dégradations violentes, causées par les récents conflits armés qui ont touché certains éléments culturels en Méditerranée, au Proche et au Moyen-Orient, soulignent la vulnérabilité des monuments, des objets archéologiques, des archives ou des cultures que les États ou les organisations intergouvernementales protègent au nom du patrimoine culturel, considéré parfois par l’UNESCO comme appartenant à l’humanité.

Ces atteintes démontrent également que la définition du terme « patrimoine » n’est pas la même suivant les sociétés contemporaines et que les critères, révélateurs d’enjeux moraux ou politiques, qui président à la conservation ou non d’un bien culturel ne sont pas nécessairement partagés.

→ Source : Casa de Velázquez.

Dessiner le patrimoine, du crayon à la 3D

Date / lieu : du 11 mai 2017 au 17 septembre 2017 / Périgueux, Musée de Vesuna

Dans le cadre de l’exposition collective autour du dessin en archéologie « Du crayon à la 3D » Vesunna s’associe avec les Archives Départementales de la Dordogne, le Service Départemental de l’Archéologie de la Dordogne, le Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord, la médiathèque Pierre Fanlac, le service Ville d’Art et d’Histoire, pour présenter différents monuments antiques de Périgueux sous l’angle de leurs représentations dessinées.

→ Source : Vesunna.

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

L’été grec à Vaison-la-Romaine

Date / lieu : du 1er mai au 30 octobre 2017 / Vaison-la-Romaine, Galeries des Origines et cathédrale de la Haute-Ville

Mai – septembre : De Delphes à Érétrie, l’été grec de Vaison-la-Romaine

Cette exposition a pour objectif de rendre hommage à l’activité archéologique de l’École française d’Athènes et de l’École suisse d’archéologie en Grèce, ainsi qu’à l’action exercée par la Fondation Hardt pour l’étude de l’Antiquité classique. Elle a aussi pour ambition de faire découvrir au public les aspects les plus récents d’une aventure scientifique et humaine séculaire dans les pas des défricheurs du passé de la Grèce antique.

Septembre – octobre : De Philippe de Macédoine à Paul de Tarse, la cité antique de Philippes en Grèce

Depuis 1846, l’École française d’Athènes s’est consacrée au dégagement de sites archéologiques remarquables, ressuscitant ainsi des villes au passé prestigieux de la Grèce antique : Delphes, Délos, Argos, Thasos, Mallia. Fouillée et restaurée depuis 1914, la cité de Philippes en Macédoine dévoile un passé exceptionnel, de Philippe de Macédoine à Paul de Tarse.

Télécharger le programme.

→ Source : Sophau.

Crédits image : affiche du programme d’expositions, voir le site des organisateurs.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes