Archives par mot-clé : antiquité

Maurice Sartre, l’Antiquité et l’Histoire

Sartre (M.), Empires et cités dans la Méditerranée antique (1). – Paris : Tallandier, 2017. – (Texto). – 352 p. – ISBN : 979.1.0210.2358.1.

Sartre (M.), Cultures, savoirs et sociétés dans l’Antiquité (2). – Paris, Tallandier, 2017. – (Texto). – 384 p. – ISBN : 979.1.0210.2723.7.

Dans l’avant-propos d’un recueil d’articles rédigés par Maurice Sartre et réunis en son honneur par Patrice Brun[1], ce dernier évoque un savant « internationalement reconnu comme le spécialiste du ‘Levant’, mais sans doute bien plus encore ». Ce « bien plus encore » trouve une parfaite illustration dans les deux volumes que Maurice Sartre (dorénavant MS) vient de publier chez Tallandier. Le diptyque, paru entre février et juin 2017, réunit plus de 700 pages d’articles écrites pour la revue L’Histoire depuis trente ans et témoigne de la variété des sujets auxquels s’est intéressé l’auteur autant que de son implication dans la diffusion du savoir historique auprès du public cultivé[2]. Il n’est évidemment pas question de résumer ici le contenu des 66 articles proposés (30 dans le tome I, 36 dans le tome II), mais plutôt de souligner que l’effet d’éparpillement que l’on pourrait légitimement craindre de ce genre d’exercice se voit, non sans paradoxe, limité par le choix de traiter de l’intégralité d’un monde antique, pensé au miroir du présent et éclairé d’une plume toujours adaptée aux lecteurs non-spécialistes.

Continuer la lecture de Maurice Sartre, l’Antiquité et l’Histoire

L’Antiquité dans la « culture populaire »

Le carnet de recherche de l’association Antiquipop « recense, décode et analyse les références à l’Antiquité dans la culture pop contemporaine ». C’est ainsi qu’il est défini et présenté par trois docteurs lyonnais qui dirigent l’association : Fabien Bièvre-Perrin (président), Laury-Nuria André (secrétaire) et Élise Pampanay (trésorière).

Continuer la lecture de L’Antiquité dans la « culture populaire »

Tiens bien la route ! Routes, agglomérations et territoires antiques et médiévaux

Date / lieu : 29-30 novembre 2017 / Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne

Date limite d’envoi : 15 mai 2017

Les deux journées seront consacrées à la route antique et médiévale et à ses rapports avec le territoire comme organismes vivants. Une attention spécifique sera dédiée aux nouveaux instruments et aux nouvelles méthodes de recherche et de publication, dans la continuité de la Table Ronde Internationale « La Route Antique et Médiévale : nouvelles approches, nouveaux outils », organisée à Bordeaux le 15 Novembre 2016.

→ Source : Ausonius.

Antiquité et cinéma muet. De Méliès à Cecil B. DeMille

Conférence de Claude Aziza, professeur honoraire de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, mercredi 15 mars 2017, Université Bordeaux Montaigne

Ave peplum !

1896. Le péplum vient de naître et déjà il parle latin. Néron essayant des poisons sur des esclaves résume et annonce, en moins d’une minute, tous les fantasmes passés, présents et futurs sur la Rome antique. Après ce film fondateur, on verra sur les écrans, dans les vingt années qui suivent, Passion christique et légendes mythologiques, héros bibliques et impératrices déchaînées. De ces premiers temps du film à l’antique ne subsistent que quelques fragments, témoignages fragiles, arrachés au temps destructeur et à l’oubli. Ils revivront le temps d’une séance.

Télécharger l’affiche de la conférence.

Crédits image : affiche du film Cabiria de Giovanni Pastrone (1914).

Thalassotopies : La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’Antiquité

Date / lieu : 21 avril 2017 / Paris, Institut d’études avancées de Paris

Cette journée d’étude vise à explorer les différentes perceptions du paysage marin à travers les civilisations protohistoriques et historiques de l’Antiquité grecque et romaine en ciblant sur le facteur humain, que ce soit les travailleurs de la mer, marins, explorateurs ou pêcheurs, ou des agents culturels en relation directe ou indirecte avec la mer, dont le degré de familiarisation avec celle-ci reste à évaluer. Les approches archéologiques, historiques et anthropologiques de la journée contribueront ainsi à esquisser une relation diachronique continue ou discontinue avec l’élément marin.

→ Source : Calenda.