Archives par mot-clé : conférence vidéo

Conférences vidéos : Pierre Judet de La Combe « Qu’est-ce que lire un texte ancien ? L’exemple de la tragédie »

Conférence organisée par Christophe PEBARTHE, MCF en histoire grecque et directeur de la Revue des Études Anciennes :

QU’EST-CE QUE LIRE UN TEXTE ANCIEN ? L’EXEMPLE DE LA TRAGÉDIE

Pierre Judet de La Combe, directeur d’études à l’E.H.E.S.S., est un philologue internationalement connu. Il prépare actuellement une traduction des poèmes homériques pour les Belles Lettres. Auteur récent d’un livre destiné à un public large, L’Avenir des Anciens, oser lire les Grecs et les Latins (Albin Michel 2016), il y présente une défense originale des langues anciennes. Spécialiste reconnu des tragédies antiques, il a proposé une conférence grand public le mercredi 30 novembre 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne dans laquelle il a exposé ses manières de lire des textes qui demeurent d’une brûlante actualité.

Télécharger l’affiche de la conférence.

Crédits image : affiche de l’évènement. © reainfo.hypotheses.org

Actualités : « Les Nocturnes du Plan de Rome : le forum boarium »

Le forum boarium (3D) : de l’échouage du panier de Romulus et Rémus à l’accostage des bateaux marchands – 1er juin 2016

Situé à proximité du Tibre, entre le Capitole au nord, le Palatin au sud-est et l’Aventin au sud, le forum boarium ou marché aux bœufs est une zone d’intense activité de la Rome antique. Selon la légende, c’est là que le panier de Romulus et Rémus se serait échoué, à l’endroit du premier gué qui permettait de traverser le Tibre à pied depuis la mer. Lieu de convergence entre la civilisation grecque au sud et la civilisation étrusque au nord, ce forum restera marqué par le commerce. Les temples implantés sur ce secteur sont les témoins de cette activité.

Crédits image : © Les Nocturnes du Plan de Rome.

Actualités : « Les Nocturnes du Plan de Rome : Des palais des Ptolémées aux maisons de l’élite : les mosaïques d’Alexandrie »

Date / lieu : 6 mai 2016 / Caen, Université de Caen Basse-Normandie

Héritière de l’artisanat qui s’était développé en Macédoine grâce à la commande royale, la mosaïque s’est ensuite développée à Alexandrie, dès sa fondation en 331 avant J.-C. par Alexandre le Grand, dans les palais lagides comme dans les maisons de l’élite. De l’époque hellénistique à la période impériale, nous présenterons l’évolution des techniques comme la variété des décors et des thèmes iconographiques (les scènes mythologiques restent en relation avec Dionysos, tandis que se créent aussi bien des portraits royaux que des scènes de genre et des représentations de paysages nilotiques). Nous évoquerons les moyens de diffusion dont disposaient les ateliers de mosaïstes alexandrins ainsi que l’influence qu’ils ont exercée dans l’ensemble du bassin méditerranéen.

Crédits image : © Les Nocturnes du Plan de Rome.

Actualités : « Les Nocturnes du Plan de Rome : Les animaux dans la domus au Ier siècle après J.-C. »

Date / lieu : 6 avril 2016 / Caen, Université de Caen Basse-Normandie

L’animal domestique est celui qui vit au plus proche de l’homme : il l’accompagne dans la vie quotidienne, il partage ses activités, il est utilisé comme mode de transport ou comme force de travail. Quels sont les animaux domestiques des Romains, et plus particulièrement à Pompéi, ville ensevelie par l’éruption du Vésuve en 79 de notre ère ? Quelle est la place des animaux dans la maison romaine et quelles sont leurs fonctions dans chacun de ces espaces ? Ils y occupent une place importante, tant par leur présence physique que par les représentations, du chien de garde à l’âne utilisé pour les transports. Leur présence dans l’espace urbain n’est cependant pas sans occasionner certaines nuisances.

Crédits image : © Les Nocturnes du Plan de Rome.

Actualités : « Les Nocturnes du Plan de Rome : L’habitat populaire à Rome »

Date / lieu : 2 mars 2016 / Caen, Université de Caen Basse-Normandie

On distingue deux types d’habitats principaux dans la Rome ancienne : la domus ou hôtel particulier et l’insula, l’immeuble d’habitation collectif (les Régionnaires recensent 1800 domus pour 45 000 insulae). Dans le monde romain, les insulae ne sont attestées de façon sûre qu’à Rome et à Ostie. Il semble y en avoir eu également à Alexandrie et à Constantinople. Les insulae sont apparues tôt dans l’urbanisme de Rome et qui s’y sont largement développées à cause de l’accroissement de la population. Rome est en effet un cas tout à fait particulier : c’est une mégapole. Du point de vue de la superficie, c’est une très grande ville pour l’Antiquité : elle couvre 1800 ha lors de son extension maximale au IVe siècle p.C. Or sa population est estimée à 1 000 000 d’habitants à l’apogée. La densité était donc très importante pour une raison facile à comprendre: en l’absence de moyens de transports rapides, tous les habitants devaient être le plus près possible du centre. La ville s’est donc construite en hauteur.

Crédits image : © Les Nocturnes du Plan de Rome.