Archives par mot-clé : prêtre

Ressources : base de données « Prêtres civiques »

La base de données des prêtres du culte impérial romain dans les cités de la province d’Asie est issue d’un travail de doctorat effectué entre 2005 et 2009 sous la direction de Jean-Louis Ferrary (École Pratique des Hautes Études, Paris) par Gabrielle Frija (École Pratique des Hautes Études, Paris – Université Rennes 2).

Continuer la lecture de Ressources : base de données « Prêtres civiques »

Actualités : journée d’étude « Prêtres et associations religieuses dans les cités de Macédoine et d’Asie Mineure dans l’Antiquité »

Date / lieu : 13 mai 2016 / Tours, université François-Rabelais, site Tanneurs, BU (5e étage)

Le phénomène associatif en Macédoine et en Asie Mineure (tout comme en Grèce balkanique et égéenne) prend une ampleur toute particulière à l’époque hellénistique et romaine. Les associations religieuses s’inscrivent naturellement dans ce mouvement  [1] .

L’ambition de cette rencontre scientifique est d’aborder la question des associations cultuelles non seulement d’un point religieux, mais également à travers un prisme social et politique, qui permettra, notamment, d’étudier le profil social des fidèles et des prêtres, ainsi que les relations qui pouvaient exister entre la cité et les associations religieuses. Les problématiques liées à la question des élites, que la fonction de prêtre sous-entend la plupart du temps, devront, également, être privilégiées. L’ambition de cette journée est, enfin, de proposer un changement d’échelle : dépassant le cadre infra-civique des associations cultuelles de type thiase, il sera intéressant de porter l’analyse au niveau supracivique par l’étude d’associations religieuses de type koinon régional dont les enjeux identitaires prennent une autre dimension.

Pour une présentation complète de la journée, consulter l’annonce dans le carnet du CeTHiS.

Télécharger l’affiche-programme.

[1] Ce phénomène a été mis en lumière par F. Poland, Geschichte des griechischen Vereinswesens, Leipzig, 1909, p. 518 et 527.