Archives par mot-clé : valorisation

Actualités : appel à communication « L’accessibilité en question(s) : faire vivre les biens archéologiques mobiliers et la documentation associée »

Date / lieu :  9 et 10 mars 2017 / Poitiers

Date limite d’inscription : avant le 30 novembre 2016

Le réseau interprofessionnel des gestionnaires de mobilier archéologique (RIGMA) propose sa deuxième table ronde sur le thème de la valorisation des biens archéologiques mobiliers conservés dans nos structures. En effet, la conservation du mobilier archéologique et sa localisation physique dans nos établissements est une première étape, que l’on a abordée lors de la table ronde sur l’inventaire. Mais pourquoi conserver le mobilier s’il n’est pas valorisé, si de nouvelles études ne sont pas menées, si le public ne peut pas en profiter ?

Ainsi, deux axes majeurs de réflexion pourront orienter nos échanges : la consultation en CCE ou en dépôt des biens archéologiques mobiliers et de la documentation scientifique, d’une part ; les mouvements des mobiliers archéologiques pour sa valorisation, qu’il s’agisse d’études ou de présentations au public.

Nous vous proposons de partager vos expériences autour de ces thématiques (voir la fiche d’accompagnement pour plus de détails). Les communications pourront porter sur l’une ou plusieurs d’entre elles. Nous vous serions reconnaissantes de bien vouloir envoyer vos propositions sous la forme d’un résumé de dix lignes environ, aux adresses suivantes : christine.redien-laire@culture.gouv.fr et martine.stator@culture.gouv.fr

Télécharger l’appel à communication.

Crédits image : stockage sur étagères mobiles (à gauche) et fixes, à droite, pour les objets fragiles. © Service archéologique des Yvelines.

Recherches : Prix Européen d’Archéologie Joseph Déchelette 2016. Entretien avec Eneko Hiriart

Le Prix Européen d’Archéologie Joseph Déchelette a été décerné le 17 juin 2016 à Eneko Hiriart pour son projet de recherche sur les débuts du monnayage dans le monde celtique. Ce prix vise à mettre en avant les travaux d’un jeune archéologue, en le soutenant au moment critique de la carrière d’un chercheur, celui qui suit la soutenance de sa thèse de doctorat. Eneko Hiriart a soutenu en 2014, à l’Université Bordeaux Montaigne, une thèse portant sur les pratiques économiques et monétaires entre l’Èbre et la Charente (Ve s. – Ier s. av. J.-C.) (sous la direction de Katherine Gruel et Francis Tassaux).

Continuer la lecture de Recherches : Prix Européen d’Archéologie Joseph Déchelette 2016. Entretien avec Eneko Hiriart