Archives de catégorie : appel à communication

Appel à communication – Déchéance et réhabilitation des objets, des espaces, des personnes dans l’antiquité gréco-romaine

Les pratiques de classement et de taxinomie dans l’Antiquité gréco-romaine ont été bien étudiées. En revanche, les processus de déchéance, déclassement et de réhabilitation ou reclassement associés, ont moins retenu l’attention des Antiquisants. Il ne s’agit pas, au cours de cette manifestation scientifique, d’analyser les processus classificatoires, ni les groupes qui en découlent en tant que tels, – elles ont notamment fait l’objet de deux contributions dans le récent volume, Classement, déclassement, Reclassement, Gilles Chabaud (éd.), Limoges 2011– mais plutôt d’aborder, dans une approche inversée, ce qui motive les Anciens à rejeter ou mettre à l’écart d’un regroupement préalable, en d’autres mots à déchoir un objet, une personne, un espace, une pratique, d’une position préalablement bien établie et reconnue de tous. Les modalités de déchéance, les circonstances et le cadre d’une réhabilitation (quand elle existe) seront particulièrement au centre de l’analyse. On s’attachera aussi à insister sur l’inscription de ces processus dans l’espace et le temps.

Cette manifestation scientifique s’inscrit dans la continuité des recherches menées préalablement par l’équipe PLH-CRATA, respectivement sur « la pauvreté en Grèce ancienne » (Scripta Antiqua, Ausonius éd., 2014), et « Maigreur et minceur dans les sociétés anciennes. Grèce, Orient, Rome » (Scripta Antiqua, Ausonius éd. à paraître) ; elle a pour objectif d’explorer « la fabrique des marges » dans les sociétés anciennes, dans une volonté de dépasser l’histoire des élites, thème dominant de l’historiographie des trente dernières années.

Les propositions de communication d’une demi-page environ sont à envoyer, accompagnées d’une brève bibliographie avant le 15 octobre 2018 à l’adresse suivante : colloque.decheance.toulouse.2019@gmail.com

Pour en savoir plus : Université Toulouse

Appel à communication – Festival latin-grec

Date. Du 28 au 31 Mars 2019

Lieu. ENS de Lyon

A l’occasion du 13e Édition du Festival européen latin-grec 2019, une journée d’études sera organisée à l’ENS de Lyon consacrée à la réception de l’Iliade de l’Antiquité à nos jours. Toutes les disciplines sont concernées et non les seuls antiquisants.

Des lendemains du VIII° siècle av. J.C. à l’époque la plus récente, nombreux sont ceux qui ont engagé un dialogue avec l’œuvre d’Homère et plus précisément avec l’Iliade, œuvre qui sera mise à l’honneur lors de la 13ème édition du Festival Européen Latin Grec qui se tiendra à Lyon du 28 au 31/03/2019. A cette occasion l’ENS de Lyon souhaite organiser une journée d’études consacrée  à la réception de l’Iliade de l’Antiquité à nos jours. Sont invités à y intervenir des doctorants ou jeunes docteurs de toutes disciplines.

Modalités :
Forme de la proposition :
300-400 mots (pour des communications de 20 minutes)

Précisions administratives: nom, prénom, intitulé de la thèse et année d’inscription, université de rattachement

Date limite de soumission : 15 août 2018

Contacts :
halima.benchikh-lehocine@ens-lyon.fr
pierre.belenfant@ens-lyon.fr

-> Source : Laboratoire Hisoma

Carnets de recherche en histoire de l’art et archéologie

Délai de proposition : jusqu’au 14 septembre 2018

Lieu : Université de Poitiers

Journée d’études dédiée à l’actualité de la recherche par les étudiants de master en Histoire de l’art et Archéologie de l’Université de Poitiers (master Civilisation, Histoire, Patrimoine et Sources), avec la participation de l’Institut Catholique de Paris.

Dans le cadre de cette journée d’études, les étudiants ayant terminé leur année de Master 1 ou 2 peuvent présenter les résultats de leurs mémoires de recherche.
La durée de chaque communication est de 20 mn.

Les propositions de communication doivent parvenir avant le 14 septembre 2018 à marcello.angheben@univ-poitiers.fr, veronique.meyer@univ-poitiers.fr

Elles devront faire figurer un résumé (200 à 300 mots), accompagné d’une courte biographie (comprenant vos nom, prénom, adresse email, laboratoire).

Source : Herma.

AUREUS. Le Pouvoir de l’or

Date / lieu : 12-14 novembre 2018 / Orléans, Centre International Universitaire pour la Recherche

Date limite d’envoi : 15 septembre 2018

Le colloque « AUREUS. Le Pouvoir de l’or » vise à comprendre les usages économiques, politiques, sociaux et culturels de l’or monnayé en Occident, de l’époque hellénistique à l’année des quatre empereurs. « AUREUS » est le colloque de clôture du projet de recherche éponyme, dont l’objectif était l’étude du premier monnayage d’or unitaire de l’Europe occidentale : le monnayage d’or romain, aboutissement d’une tradition pluriséculaire. Ce programme a permis l’analyse physico-chimique de près de 1000 monnaies des principaux monnayages d’or occidentaux (Afrique, Grèce, Italie, Monde celtique, Espagne) et de bijoux des collections patrimoniales françaises. Les résultats seront présentés lors du colloque et une attention spéciale sera portée à la mobilisation des stocks d’or, aux phénomènes de transferts et à la circulation de l’or. Mais ce colloque a également pour ambition d’éclairer de manière pluridisciplinaire les enjeux et les problèmes relatifs à l’or, monnayé ou non, en Europe occidentale au moment de l’avènement de l’Empire romain : ainsi seront abordés le rôle de l’or dans les dépenses de guerre ; les aspects culturels et symboliques de l’or; sa réception et son imaginaire ; son rôle rituel et économique dans les espaces concernés. A l’occasion de ce colloque, la question des différents monnayages d’or occidentaux et de leur remplacement progressif par les monnaies d’or romaines sera l’objet d’une approche large et globale qui a fait défaut jusqu’ici.
→ Source : Sophau.

Ars et commentarius

Date / lieu : 5-7 juin 2019 / Paris

Date limite d’envoi : 30 septembre 2018

En plus de la tradition proprement fragmentaire, notre connaissance de la grammaire latine antique dépend de plusieurs sources : les manuels scolaires (artes), les glossaires et les commentaires aux auteurs littéraires. La grammaire des commentaires, mêlée à d’autres notes de toutes sortes, forme un champ d’étude encore largement sous-exploité, sans doute en raison de son caractère épars et difficile à synthétiser : il s’agit d’un savoir diffracté, morcelé, et qui, loin de s’organiser de façon méthodique, n’a de justification que dans des explications ad locum ; c’est en particulier le cas pour Servius, qui sera l’objet du présent colloque. Il n’existe quasiment aucune étude sur la question. Si l’on excepte les travaux inspirés de la Quellenforschung (notamment H. Kirchner 1876 et 1883), on peut citer la thèse de R.J. Bober (1971, un classement sans analyse), les travaux de R. Kaster (1978, 1980, entre autres) et d’A. Uhl (1998) sur les méthodes de Servius et leurs bases intellectuelles, mais rien en ce qui concerne le contenu linguistique proprement dit. L’objectif de cette rencontre sera donc d’étudier les scolies grammaticales dans le commentaire de Servius à Virgile, en mettant en valeur ce qui peut constituer l’ars commentarii dans ses grandes lignes linguistiques : catégories, morphologie, syntaxe, concepts – en soi et dans son rapport aux artes grammaticae conservées.

→ Source : Compitum.