Archives de catégorie : appel à communication

Actualités : appel à communication colloque « Les monnaies de la Révolution romaine (49 av. J.-C.-14 ap. J.-C.) : Le témoignage sans le recul »

Date / lieu : 22-25 juin 2016 / Dublin

Date limite d’envoi : 21 mars 2016

Les communications de 35 minutes porteront sur les monnaies comme témoignage de la Révolution romaine. Nous espérons que ces communications dans leur ensemble serviront à illustrer de manière collective les différentes approches que les chefs politiques, à titre individuel, et les partis, ont adoptées vis-à-vis de la guerre, la politique et l’idéologie au cours de ces six décades turbulentes. Seront particulièrement les bienvenues les communications qui envisagent la façon dont les images et les idéaux représentés sur les monnaies correspondent aux désirs, aux espérances et aux craintes des populations auxquelles elles ont été adressées. Les organisateurs de ce panel pensent que ces messages sur les monnaies constituent une source d’une richesse unique mais sous-estimée pour les mentalités de l’époque. A la différence de la littérature postérieure à 43, les pièces de monnaies républicaines ont échappé aux points de vue rétrospectifs du régime augustéen. Vues dans leur diversité, ces monnaies remettent en question et éclairent les récits de l’inévitable ascension de l’autorité augustéenne. Les émetteurs de ces monnaies voyaient toujours d’autres conséquences possibles, et leurs images, pourtant éphémères, aident à expliquer comment le parti finalement victorieux a conçu la politique et la propagande qu’il a faite.

Continuer la lecture de Actualités : appel à communication colloque « Les monnaies de la Révolution romaine (49 av. J.-C.-14 ap. J.-C.) : Le témoignage sans le recul »

Actualités : appel à communication journées « Informatique et archéologies de Paris »

Date / lieu : 8-10 juin 2016 / Paris, Institut d’art et d’archéologie

Date limite d’envoi : avant le 1er avril 2016

Organisées tous les deux ans, les JIAP ont pour objectif de permettre aux archéologues francophones de tous horizons (Université, CNRS, ministère de la Culture, Inrap, collectivités locales, bureaux d’études, etc.) de présenter des projets, méthodes et applications informatiques et statistiques innovantes en archéologie.

Actualités : appel à communication 4e rencontre RES-HIST « Retour aux sources »

Date/lieu : 22-24 septembre 2016 / Nice

Date limite d’envoi : 31 mars 2016

La quatrième rencontre du groupe RES-HIST se tiendra à la MSHS du Sud-Est à Nice et sera consacrée à une réflexion à la fois épistémologique et pratique autour des problèmes spécifiques qui se posent aux historien(ne)s lorsqu’il s’agit de formaliser le contenu des sources pour procéder à une analyse des réseaux. Il est en effet rare que l’historien(ne) dispose d’une information exhaustive sur un ego et ses alter, et sur la nature des liens qui les relient. Par ailleurs, la nature diachronique de l’information livrée par la source et ses lacunes dans le temps posent des défis supplémentaires. Comment peut-on y faire face au mieux ? Comment formaliser l’information de manière efficace sans introduire des biais lors de l’exploitation des données ? Comment concilier la sensibilité propre à l’historien(ne) dans sa perception de sa source, saisie dans son unicité et toutes ses nuances, avec son traitement informatisé ou mathématique ? Plus concrètement, comment choisir entre différents logiciels appliquant différents algorithmes pour aboutir à des résultats signifiants en évitant que l’outil prenne le dessus, amenant à des résultats justes quant au calcul, mais faux quant à leur contenu heuristique, en raison d’une série de simplifications excessives lors du traitement des informations ?

Télécharger l’appel à communication.

Actualités : appel à communication congrès de l’Association Française d’Histoire Economique « Art et économie »

Date / lieu : 18-19 novembre 2016 / Toulouse

Date limite d’envoi  : 12 février 2016

Le colloque international AFHE (Congrès de l’Association Française d’Histoire Économique) est ouvert aux historiens, économistes, archéologues, historiens de l’art, historiens de la littérature, aux doctorants, jeunes chercheurs et aux personnalités impliquées dans la thématique (culture, patrimoine, arts du spectacle, etc.). Il se propose d’explorer dans la longue durée les relations entre l’économie et l’art dans toutes ses déclinaisons.

Si la valeur marchande de l’art est depuis longtemps au centre des interrogations, l’étude des rapports entre histoire, économie, esthétique a renouvelé le questionnement. Dans un contexte d’essor des prix sur les marchés de l’art (re-)devenus spéculatifs, et d’une réflexion renouvelée sur la variété des capitalismes et l’économie des singularités, l’étude des relations entre arts et artistes d’un côté, argent, destinataires et marchés de l’autre, démontre la diversité des configurations possibles. De même, si l’art est depuis longtemps un support de l’activité économique qui anime souvent de véritables circuits de production matérielle et symbolique (division du travail, valeur sociale, sérialité et exception, biens publics, prestige, mobilité professionnelle), l’activité économique s’est inspirée de l’art, de la distinction qui lui est attachée, pour construire ses marques et ses marchés, ou bien pour justifier la rémunération de ses talents.

Télécharger l’appel à communication.

Actualités : appel à communication colloque « Interpréter la liste dans l’Antiquité gréco-romaine. Questions méthodologiques autour d’une forme »

Date limite d’inscription : 18 février 2016

Repoussée au 20 mars 2016

Lieu de la manifestation : Lyon, 30 aout – 1er septembre 2016

Dans ses différents degrés d’élaboration narrative, de la simple énumération à la composition en catalogue, la liste fait l’objet depuis quelques années d’une attention croissante dans le champ scientifique, en particulier littéraire. Ses formes antiques restent en revanche moins étudiées, à l’exception de certains corpus, telles les listes épiques de la poésie grecque. Par ailleurs, les approches transversales de la liste sont rares, alors qu’elles ont l’avantage d’éviter deux écueils : réduire la liste à un regroupement de données peu signifiant en tant que structure d’ensemble, ou à l’inverse la considérer comme un simple jeu formel, à visée esthétique mais sans dimension pratique ou pragmatique.

Le colloque « Interpréter la liste dans l’Antiquité gréco-romaine » organisé à Lyon du mercredi 6 au vendredi 8 juillet 2016 entend interroger, à partir de corpus grecs et latins, et de sources écrites comme figurées, les multiples enjeux de l’expression en liste :
• Comment la liste est-elle construite et reçue ? Quels en sont les seuils ?
• Comment la liste s’insère-t-elle dans un ensemble discursif plus large ?
• Quelles sont les finalités, les fonctions et les effets de la liste ?
• Quelles difficultés particulières cette forme pose-t-elle à l’interprétation ?
• Y a-t-il une ou des « façons antiques de penser la liste » ? Y a-t-il une pensée de la liste propre à l’Antiquité ?