Archives de catégorie : Colloques/journées d’étude

Maigreur et minceur dans les sociétés anciennes. Grèce, Orient, Rome

Date / lieu : 16-17 mars 2017 / Toulouse, Université Toulouse Jean Jaurès

Alors que les questions autour de l’alimentation et des comportements alimentaires (maigreur et obésité) constituent une préoccupation croissante de nos sociétés actuelles, relayée par les différents média, cette manifestation scientifique propose d’interroger la maigreur et la minceur dans l’Antiquité dans un cadre géographique et chronologique très large. La réflexion engagée, au carrefour entre l’histoire du corps et l’histoire de l’alimentation, donnera ainsi une vision étendue des définitions multiples de la maigreur et de la minceur à travers les âges et dans des sociétés anciennes différentes.

→ Source : Université de Toulouse Jean Jaurès.

Télécharger le programme.

Télécharger la fiche d’inscription au colloque.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

Comment s’écrit l’autre ?

Date / lieu : 28 février / Bordeaux, Ausonius

Deux personnes qui ne parlent pas la même langue se rencontrent. Lun écrit le nom de l’autre. Cette scène fugace nous semble intemporelle et banale ; seule la modeste trace écrite qui en résulte en garde la mémoire.

Cest pourtant grâce à elle que nous pouvons, parfois des siècles plus tard, revivre le moment exact de ce contact linguistique. Il arrive que le nom fugitivement capté soit le seul vestige de langues entièrement disparues. Mais, si cette rencontre est simple, son étude savère complexe. Pour certaines épigraphies dattestation fragmentaire, comprendre quil sagit dun nom propre, lisoler et le déchiffrer est en soi un premier travail. Il faut ensuite analyser la manière dont ce nom est traité dans la langue de réception, quelles ont été les adaptations nécessaires au système graphique choisi et surtout reconstituer le contexte dans lequel lobjet a été inscrit. À partir de ces quelques pièces,  l’image de fond dun puzzle culturel et linguistique des sociétés anciennes peut être recomposée.

Lobjet de cette journée détude sera de constituer, feuilleter et interroger lalbum dune dizaine de ces instantanés linguistiques autour de la Méditerranée antique.

Télécharger le programme.

Le traitement : de la notion physique à ses représentations métaphoriques dans l’Antiquité gréco-romaine classique et tardive

Date / lieu : 17 février 2017 / Paris, Université Paris-Sorbonne, Maison de la recherche (salle D040)

L’équipe « médecine grecque » de l’UMR 8167 propose d’interroger la notion de traitement au sens large, au cours d’une journée d’étude qui aura lieu le vendredi 17 février 2017 à l’Université de la Sorbonne – Paris IV (Maison de la Recherche, salle D040). Cette journée scientifique s’adresse aux jeunes chercheurs (étudiants en master 2, doctorants et jeunes docteurs) des différentes disciplines du monde antique, quelle que soit son école ou son université de rattachement.

Lors de cette journée d’étude, sera étudiée la notion de traitement en se concentrant sur le monde gréco-romain, de l’époque classique (Ve siècle avant J.-C.) jusqu’à l’antiquité tardive (jusqu’au VIe siècle après J.-C.), afin d’analyser les divers types de traitements et leurs représentations et afin d’interpréter leur évolution au cours des siècles. Le traitement (en grec θεραπεύειν, ἰατρεύειν, ἰᾶσθαι ou en latin curare) est une notion assez large, c’est pourquoi nous souhaitons l’appréhender dans une perspective pluridisciplinaire.

Télécharger le programme de la journée.

La journée d’étude fera l’objet d’un compte rendu dans notre carnet de recherches. 

Crédits image : aryballe Peytel, v. 470 av. J.-C. (Paris, Musée du Louvre).

Des femmes publiques. Genre, visibilité et sensibilité dans l’Antiquité grecque et romaine

Date / lieu : 24 janvier 2017 / Paris, INHA (salle Vasari)

La journée d’étude internationale Eurykleia doit permettre de poursuivre le travail engagé par les membres du projet sur les nombreuses notices en cours. Elle se clôturera par une conférence publique consacrée à la visibilité des femmes à partir des inscriptions gravées sur les lamelles du sanctuaire oraculaire Dodone, par Ariane Tatti, professeure à l’université de Ionanina (Grèce).

Certains travaux feront l’objet d’une publication dans un dossier de la revue, Archimède. Archéologie et histoire ancienne, n°5.

Télécharger le programme.

Crédits image : affiche de l’évènement, voir le site des organisateurs.