Archives de catégorie : Exposition

Actualités : exposition « Corseul antique. De la ville à la campagne. De l’artisan au notable. Apports des dernières fouilles archéologiques »

Date / lieu : du 19 juin 2015 au 28 février 2016 / Corseul, centre d’interprétation du patrimoine Coriosolis

Coriosolis propose, en partenariat avec l’Inrap, une exposition sur la transition ville-campagne dans la Corseul antique présentant les résultats préliminaires des deux fouilles préventives réalisées par l’Inrap à Corseul en 2014.

L’exposition permet de découvrir, grâce aux nouvelles données archéologiques et aux objets issus des deux fouilles effectuées à Corseul (sites de La Métrie et du Val de Gravel), l’histoire de la Corseul antique entre espace urbain et campagne, aux franges de la ville. L’exposition en dévoile la viabilité, les activités économiques et artisanales (potiers, tisserands, producteurs de colles et huiles animales), l’architecture, et notamment la vie quotidienne.

Télécharger le dossier de presse.

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Veni, vidi, ludique, les jeux sont faits »

Date / lieu : du 14 mars 2015 au 14 février 2016 / Vallon, musée romain de Vallon

La nouvelle exposition temporaire au Musée romain de Vallon met en scène les jeux du point de vue de leur utilisation, en essayant de répondre aux questions suivantes : « Qui joue ? » et « Comment joue-t-on ?« . Le point de départ de l’exposition réside dans les objets découverts sur le site de Vallon : plusieurs pions, quatre billes, un osselet et trois fragments d’un plateau du jeu des douze points.

L’exposition se veut une invitation aux jeux, puisqu’elle propose aux visiteurs de s’essayer à plusieurs jeux de plateaux (ludus duodedim scriptorum, ludus latrunculorum, la marelle et les pente grammai), d’osselets (le coup de Vénus et le pleistobolinda) et de billes. Pour ce faire, le Musée a recréé des espaces ludiques et mis à disposition des fac-similés des différents jeux, y compris celui d’une piste de billes.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’événement, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Corps et âmes. Sculpter l’Homme et les dieux dans l’Antiquité »

Date / lieu : du 06 juin 2015 au 31 mars 2016 / Jublains, musée de Jublains

S’éloignant pour un temps de l’archéologie locale, le musée de Jublains ouvre ses portes à l’art romain. La Mayenne peut en effet s’enorgueillir d’une exceptionnelle collection de sculptures antiques, habituellement exposées dans le musée d’Art et d’Histoire à Château-Gontier. Pierre Aristide Boullet-Lacroix, grand voyageur et collectionneur, rapporte presque 150 œuvres de son voyage à Rome dans les années 1840, qu’il lègue ensuite à sa ville natale.

Statues de divinités, bustes d’hommes (ou de femmes) célèbres ou anonymes, scènes de sarcophages, nous plongent dans la vie, les images et les croyances de l’homme antique. Comment aimait-il se faire représenter et où allaient tous ces portraits qui peuplent aujourd’hui les musées ? Pourquoi Dionysos, le célèbre dieu du vin, était-il si populaire dans le décor des maisons ? Que signifient ces scènes de la vie, chasses, jeux du cirque, travaux des champs, sur les décors des sarcophages ? Et qui sont tous ces dieux qui accompagnent les hommes dans leur dernier voyage ? Par cette découverte de plus de 150 œuvres choisies avant tout pour leur esthétique, cette exposition nous parle des hommes, des dieux et de toutes les croyances qui les unissent.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : prolongation de l’exposition « Voyage en Terre Étrusque »

Date / lieu : du 20 juin 2015 au 3 janvier 2016 / Compiègne, musée étrusque Antoine Vivenel

Prolongation jusqu’au 6 mars 2016

L’étude récente des collections étrusques du musée Antoine Vivenel a permis de leur apporter un éclairage nouveau. À partir d’une centaine d’objets, l’exposition retrace leur cheminement depuis leur usage quotidien au temps des Étrusques jusqu’aux collectionneurs modernes en passant par leur sortie de terre grâce à l’archéologie. C’est un voyage au cœur de cette civilisation au croisement des mondes grecs et romains antiques. Le parcours est enrichi d’un film sur les « coulisses » de l’exposition, réalisé par l’artiste Jean-Jacques Nguyen, en partenariat avec le Centre ressource lecture et le lycée Mireille Grenet à Compiègne.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « Parfums antiques, de l’archéologue au chimiste »

Date / lieu : du 11 décembre 2015 au 31 mars 2016 / Grasse, musée International de la Parfumerie

A travers de cette  exposition, la première du genre, chacun pourra découvrir que l’usage du parfum n’a cessé de progresser au cours des siècles et que dans l’Antiquité comme aujourd’hui, les parfums étaient présents sous différentes formes selon l’usage souhaité.

Des installations de parfumeurs antiques, retrouvées à Pompéi, Herculanum, Paestum, Délos… par le Centre Jean Bérard (CNRS) ont permis à l’Institut de Chimie de Nice de l’Université de Nice-Sophia Antipolis de s’approcher au mieux des parfums antiques en utilisant des procédés similaires à ceux pratiqués dans l’Antiquité bien que les matières premières aient inéluctablement évolué. Cela a permis notamment de se faire une idée des senteurs anciennes ainsi que leurs compositions chimiques. Ces parfums sont en effet constitués d’une base qui est une huile végétale (huiles d’olives vertes, de sésame, de ben…), et de matières premières odorantes de différentes natures comme les fleurs, les racines, les épices, les gommes-résines.

Pour en savoir plus…

Cette exposition fait l’objet d’un compte rendu dans notre carnet de recherches.

Pour rebondir :

Figure 5 : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraireDes cours en ligne : Enseignement de J.-P. Brun au collège de France (2012-2013) : La production des parfums dans l’Antiquité. L’apport des analyses, de la céramologie et de l’épigraphie à l’étude des parfums antiques.

Les enregistrements audio et vidéo des cours, ainsi que les enregistrements audio des séminaires, sont disponibles sur le site Internet du Collège de France.

Figure tirée du cours (cliché de J.-P. Brun) : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraire

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.