Archives de catégorie : Exposition

Actualités : exposition « Matérialité de l’Invisible, l’archéologie des sens »

Date / lieu : du 13 février au 30 avril 2016 / Paris, Le CentQuatre-Paris

Cette exposition regroupe des travaux d’artistes en résidence au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre du projet européen NEARCH piloté par l’Inrap, tels Agapanthe (Konné & Mulliez), Ali Cherri, Miranda Creswell, Nathalie Joffre et Julie Ramage, ainsi que des installations d’artistes invités : Hicham Berrada, Anish Kapoor, Johann Le Guillerm, Ronny Trocker et les performances d’Adrian Schindler et d’Eric Arnal Burtschy.

À travers leurs œuvres : sculptures, installations, photographies, vidéos, dessins et performances, ces artistes dressent une cartographie personnelle, mouvante et non exhaustive du rapport de l’Homme à son environnement et à son histoire, en particulier à travers une rencontre provoquée entre art et archéologie.

Continuer la lecture de Actualités : exposition « Matérialité de l’Invisible, l’archéologie des sens »

Actualités : exposition « Animal »

Date / lieu : du 26 février 2016 au 30 avril 2016 / Mougins, musée d’art classique

L’animal a de tout temps eu une place privilégiée dans la vie de l’Homme. Chassé, domestiqué, admiré et révéré dès la Préhistoire, les animaux entrent rapidement dans les cosmogonies, mythologies et panthéons divins des civilisations antiques, où ils se retrouvent dotés de pouvoirs mystérieux et surnaturels.

La Collection Levett présentée dans le cadre de l’exposition couvre la période du IIIe millénaire av. J.-C. à celle de la Rome impériale et de l’Empire parthe du IIIe siècle après J.-C., et focalise majoritairement sur l’Égypte des pharaons, la Grèce antique et le monde hellénistique, ainsi que l’Empire romain. Elle illustre le rôle de l’animal et sa place dans la vie quotidienne antique, et nous permet ainsi de découvrir le foisonnement et la richesse des représentations qui peuplaient la vie et l’imaginaire de ces populations.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Actualités : exposition « De Rouge et de Noir. Les vases grecs de la collection de Luynes »

Date / lieu : jusqu’au 31 mars 2016 / Paris, BnF (site Richelieu)

Dans la collection fameuse du duc de Luynes, donnée à la Bibliothèque nationale en 1862, l’ensemble des vases grecs, modeste en nombre, a une place prééminente par sa très grande qualité. Le collectionneur a réussi, entre les années 1820 et 1850, à constituer un ensemble exceptionnel de vases figurés, provenant majoritairement des découvertes archéologiques d’Italie (Étrurie et Grande-Grèce). Pour la plupart issus des ateliers athéniens des VIe – Ve siècles av J.-C., ils témoignent de l’accomplissement des artisans grecs, et les belles images qu’ils portent offrent un formidable répertoire. Les mythes sont largement illustrés : dieux olympiens, héros (Héraclès, Thésée, Ulysse…) ; le monde dionysiaque autour de la consommation du vin est particulièrement important sur des vases destinés à être utilisés lors des banquets. Les images permettent aussi des ouvertures sur certains aspects de la vie quotidienne des Athéniens : le banquet, l’athlétisme, la guerre, la séduction…

Continuer la lecture de Actualités : exposition « De Rouge et de Noir. Les vases grecs de la collection de Luynes »

Actualités : exposition « Centenaire de l’exploration archéologique du site de Philippes » – Nancy

Date / lieu : du 05 février 2016 au 04 mars 2016 / Nancy, Université de Lorraine

Le projet du centenaire de l’exploration archéologique de Philippes, organisé par l’École française d’Athènes, en collaboration avec l’Éphorie des antiquités de Kavala, le Musée de la Civilisation Byzantine, l’Université Aristote de Thessalonique, la Société archéologique d’Athènes et l’École suisse d’archéologie en Grèce, a vu le jour en 2014 et accompagne la candidature du site de Philippes pour le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les panneaux et la vidéo présentés sont issus de l’exposition itinérante que l’on a pu voir à Thessalonique, à Kavala, à Lausanne, à Genève, au siège de l’UNESCO, à Besançon, à Bordeaux et aujour’hui à Nancy.

Les photographies, plans et extraits des carnets de fouilles proviennent du riche fonds d’archives de l’École française d’Athènes, mais aussi du fonds Paul Collart, ancien membre suisse de l’École française et auteur de nombreuses missions à Philippes entre 1927 et 1935. L’exposition vise à retracer l’histoire des fouilles et des recherches de l’École française d’Athènes à partir de 1914. Elle a bénéficié du soutien de la Fondation Stavros Niarchos, de la Confédération suisse et des Universités de Genève et de Lausanne.

Pour en savoir plus…

Pour rebondir :

Un article : La photographie aérienne à Philippes dans les années 1930 (résumé de conférence), Samuel Provost, publié en ligne le 13 mars 2016, sur le carnet de recherches Arula. Actualités de la recherche de l’Université de Lorraine en archéologie.

Crédits image : une des salles de l’exposition.

Actualités : exposition « L’Atrébate, ce Gaulois de l’artois »

Date / lieu : du 15 janvier au 16 mai 2016 / Douai, musée-parc Arkéos

Agriculture, artisanat, société, rites et croyances, aspects militaires, économie et commerce, parure et habillement, lieux de vie. L’exposition L’Atrébate, ce Gaulois de l’Artois, présentée au musée Arkéos jusqu’au 16 mai, invite le public à entrer sur les terres de nos ancêtres gaulois atrébates en retraçant la vie quotidienne de ces populations avant la conquête romaine.

Aux IVe et IIIsiècle avant notre ère, des tribus originaires de Germanie s’installent dans le nord de la Gaule sur un territoire correspondant approximativement à l’Artois d’aujourd’hui : l’Atrébatie. Artisans chevronnés, spécialistes du fer et du bronze, les Gaulois atrébates nous ont laissé des traces de leur passage, aujourd’hui révélées grâce à l’archéologie.

L’Atrébate, ce Gaulois de l’Artois est proposé en partenariat avec Gallia Romana, association souhaitant rendre l’archéologie plus ludique, pédagogique et intuitive. Ainsi, des fac-similés (reproductions) d’objets archéologiques découverts lors de fouilles locales et quelques vestiges provenant des collections du musée, seront à la portée du public. Un public qui pourra participer aux nombreuses animations prévues (conférence, ateliers, démonstrations, etc.) durant toute la durée de l’exposition.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.