Archives de catégorie : Actualités

Amour et Psyché

Date. Du Mercredi 22 au Samedi 25 Mai 2019

Lieu. Grand théâtre – Bordeaux

Le metteur en scène colombien revisite le mythe de Psyché avec cette exubérance baroque qui n’appartient qu’à lui.

Omar Porras est un familier de l’exploration des mythes : après Dionysos, Faust, Don Quichotte ou Don Juan, il s’attaque aujourd’hui à la figure de Psyché, cette fille de roi dont l’immense beauté lui valut, après d’âpres péripéties, d’accéder à la divinité. Si cet Amour et Psyché s’appuie principalement sur la tragédie-ballet que Molière, Corneille et Lully coécrivirent en 1671, il s’abreuve également à d’autres sources, d’Apulée à La Fontaine en passant par l’opéra français et italien. L’histoire de la rivalité entre Vénus et Psyché, la quête initiatique de cette dernière et l’amour interdit qu’elle voue à Cupidon, le fils de son ennemie, a inspiré au metteur en scène colombien un spectacle total, iconoclaste et lyrique, qui tient autant du conte que de la tragédie. Outre cet amour des masques, hérité de la commedia dell’arte, qui est l’un des marqueurs de son travail, c’est surtout le sens de la fête, l’invention visuelle qui frappent dans ce spectacle auquel une débauche d’effets scéniques (feu d’artifice compris !) insuffle une folie proprement baroque.

Pour en savoir plus et réservation: TNBA

Stylistique et l’épigramme à Rome

Date. Jeudi 16 et Vendredi 17 Mai 2019

Lieu. Université Jean Monnet – bât. S – salle SR9 et Université lumière Lyon 2- bât. Érato – salle ER20

L’épigramme a été à Rome l’un des genres littéraires les plus productifs, avec une amplitude chronologique exceptionnelle, depuis les premières adaptations sous influence hellénistique au iie siècle avant J.-C., jusqu’aux derniers témoignages antiques des vie-viie siècles de notre ère. L’angle d’approche ici choisi est inédit puisqu’on va s’attacher à l’analyse de ce qui fait le style de l’épigramme latine, des mécanismes d’expressivité aux choix lexicaux, des outils linguistiques aux formes métriques, de la syntaxe aux recherches d’effets littéraires.

Programme. ici

Source. Hisoma

être héros chez Homère

Date. Jeudi 16 mai 2019 à 18h00 (durée 1h15)

Lieu. A la scène (Musée du Louvre Lens)

Par Pierre Judet de la Combe, centre Georg Simmel, directeur d’études de l’EHESS

Achille, Ulysse, Agamemnon, Ménélas… Les héros Homériques sont nombreux, et leurs noms aussi connus que ceux des dieux de l’Olympe. Mais quelles sont les qualités du héros chez Homère ? « Être un héros en Grèce, ce n’est pas donner sa vie à une cause, c’est remplir sa vie d’actes inoubliables », explique Pierre Judet de la Combe, helléniste, spécialiste de la poésie grecque ancienne et récemment auteur d’une traduction de L’Iliade.

Source. Musée du Louvre Lens

Dépasser la frontière

Date butoir. Lundi 10 juin 2019

Présentation de la revue

À ce jour, peu d’espaces dédiés à la réflexion épistémologique sont disponibles en Open Access dans les sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge. C’est de ce constat que sont nés le laboratoire junior et la revue Frontière·s. Son objectif est de proposer à la communauté scientifique un support de publication rapide tout en garantissant la rigueur scientifique de l’évaluation par les pairs. Cette initiative est portée par de jeunes chercheurs de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, principal soutien du projet, en partenariat avec la Pépinière de revues de l’Université Jean Moulin (Lyon 3).Dans les études menées sur les sociétés anciennes, la notion de frontière est bien souvent restreinte au sens de limite géopolitique. Pourtant, la polysémie du mot permet d’envisager une multitude de réflexions portant sur les modalités de séparation, concrètes ou abstraites, naturelles ou construites. C’est le sens de la revue Frontière·s : embrasser les différentes acceptions du mot frontière, en tant que limite, non seulement géophysique, étatique ou politique, mais aussi sociale, culturelle, symbolique, linguistique, métaphysique, etc. En d’autres termes, les contributions pourront interroger tous les éléments qui créent des séparations entre les individus au sein des sociétés antiques et médiévales.Archéologues, historiens et historiens de l’art trouveront dans la revue un cadre pour appréhender la frontière comme objet transdisciplinaire. Celle-ci adoptera le format de synthèses semestrielles, articulées autour de grandes problématiques.

Appel en cours « Dépasser la frontière »

Ce numéro inaugural propose aux auteur·e·s d’interroger le thème « Dépasser la frontière ». Toutes les acceptions du verbe « dépasser » pourront être abordées, sans restriction sémantique. On pourra l’entendre dans le sens de franchir, surmonter, transgresser, surpasser, etc. Le dépassement de la frontière induit ainsi un large spectre d’acteur·rice·s et de manifestations.

Les auteur·e·s aborderont librement la question selon différentes approches :

• Sémantique et discours

• Culture matérielle et matérialité

• Caractère volontaire ou subi du franchissement

• Transgression de la Loi et des normes

• Acteurs individuels et mises en réseaux

• Rythmes, temporalités et dynamiques

• Intermédiaires et agents

Coordination du numéro Vincent CHOLLIER et Gaëlle PERROT (HiSoMA)

Calendrier

• 10 juin 2019 : date limite de soumission des articles complets

• 1er septembre 2019 : retours des évaluations (double aveugle) aux auteurs

• 1er novembre 2019 : date de retour des versions corrigées

• décembre 2019 : parution du numéro

Modalités de soumission

Les auteurs adresseront leur contribution avant le 10 juin 2019 à frontiere-s@mom.fr, en précisant leur statut et leur organisme de rattachement. Les contributions prendront la forme d’un texte en français ou en anglais comptant jusqu’à 22 000 caractères (espaces non compris), accompagnés de résumés en français et en anglais (entre 800 et 1200 caractères, espaces non compris) et de mots-clés en français et en anglais.

Pour en savoir plus. ici

Hommes et dieux au service de l’idéal grec

Date. Du Mercredi 15 Mai et le Mercredi 19 Juin 2019 (cycle de 5 séances) de 17h45 à 19h15

Lieu. Louvre Lens

Fondée en 1882, l’école du Louvre est une institution qui tient sa célébrité dans sa vocation : enseigner l’histoire de l’art dans les murs d’un palais qui abrite le plus prestigieux musée du monde.L’enseignement de l’école du Louvre est double : d’une part l’archéologie, l’histoire de l’art et des civilisations, en se fondant principalement sur l’étude de leurs témoignages matériels, d’autre part les techniques de sauvegarde, de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel.Depuis 1978, l’école du Louvre se déplace en région. L’objectif est de privilégier une implantation dans des secteurs géographiques dépourvus d’universités enseignant l’histoire de l’art.Depuis janvier 2007, des cours d’initiation à l’histoire générale de l’art sont dispensés à Lens, et depuis 2015, ils ont lieu à la Scène du Louvre-Lens.Ces cours répondent à une démarche d’enrichissement personnel. Ce cursus n’est pas « sanctionné » par un diplôme, mais permet à chacun de développer ses connaissances en histoire de l’art.

Mercredi 15 mai 2019. Les dieux de l’Olympe et leur iconographie

Mercredi 22 mai 2019. Les principaux héros de la mythologie grecque

Mercredi 5 juin 2019. Les débuts de l’art grec ou le règne des animaux fantastiques et des monstres (9e s.-6e s. av. J.-C.)

Mercredi 12 juin 2019. L’idéal classique au service de l’Homme (5e s. av. J.-C.)

Mercredi 19 juin 2019. L’art au service des rois hellénistiques (4e-1er s. av. J.-C.)

Source. Louvre Lens