Archives de catégorie : Conférences vidéos/podcast

Monnaies de celtes – CARBONE 14 – france culture

L’art antique, en Europe, se limiterait-il, à Rome et à la Grèce ?  Assurément pas, puisque des arts, longtemps jugés « non classiques » et barbares, ont aussi émergés, notamment chez les celtes, les Scythes voire les Ibères.

Chez les celtes, une des principales contributions à cet art s’avère, sans nul doute être la monnaie… Ainsi, le monnayage gaulois est une minuscule œuvre d’art…

A la lumière des dernières découvertes et problématiques, un jeune chercheur, Eneko Hiriart, nous raconte l’histoire de ces monnaies, de leur fabrication, jusqu’à leur perte ou enfouissement…

Source. France culture

Les Perses d’Eschyle – Pierre Judet de la Combe et Myrtho Gondicas

Vivez ou revivez la rencontre de Pierre Judet de la Combe, helléniste et directeur d’études à l’EHESS, et Myrto Gondicas, traductrice. Ils sont intervenus le 27 septembre 2018 à la station Ausone pour évoquer « Les Perses » d’Eschyle paru aux éditions Anacharsis.

 

Source. Mollat

 

 

2000 ans de fake-news : idées reçues et préjugés sur la gladiature

En répondant à l’invitation du Carnet de recherche de la Revue des Études Anciennes, Brice Lopez est intervenu le Mercredi 24 Octobre 2018 à propos des idées reçues et des préjugés sur la gladiature.  

De la série Spartacus : Blood and Sand à Tertulien, les fantasmes les plus fous n’ont cessé d’alimenter l’imaginaire collectif sur les combats de gladiateurs.

Il est essentiel de remonter le fil de l’histoire pour comprendre pourquoi et comment nos contemporains peuvent avoir une image aussi déplorable des ces affrontements, qui ont connu un immense succès dans l’Antiquité.

Continuer la lecture de 2000 ans de fake-news : idées reçues et préjugés sur la gladiature

Du bon usage des manuels scolaires pour étudier la réception de l’Antiquité

Le carnet de recherche de la Revue des Études Anciennes a invité Aurélie Rodes, docteure en histoire, professeure au collège Michelet à Toulouse et formatrice, pour une conférence lundi 26 février 2018 à 18h (salle Jean Borde de la Maison des Sciences de l’Homme (MSHA).

Pour étudier la façon dont l’histoire romaine a été enseignée au collège, en France, entre 1880 et nos jours, les manuels scolaires sont des sources relativement faciles d’accès. L’inventaire de l’iconographie utilisée, des documents antiques et pédagogiques choisis par les auteurs de manuels, leurs partis-pris exprimés dans les textes et les préfaces sont des témoins de la réception de l’histoire romaine pendant plus d’un siècle. Mais les leçons d’histoire romaine, telles qu’elles ont été prescrites dans les programmes officiels et traduites dans les manuels scolaires, ne donnent qu’une vision partielle de ce qui a réellement été enseigné. Les cahiers d’élèves, plus rarement utilisés par les chercheurs, sont également utiles pour envisager comment la guerre des Gaules, en particulier, a été présentée aux élèves de l’enseignement secondaire.

Les leçons d’histoire ancienne doivent être observées au regard de l’histoire politique de la France d’une part et des liens avec la recherche universitaire d’autre part, notamment à travers le rôle qu’ont pu jouer quelques antiquisants comme Victor Duruy, Jules Toutain, Jérôme Carcopino ou encore Joël Le Gall.

Public Spending in Democratic Athens: 200 Years after August Böckh

La Revue des Études Anciennes invite David Pritchard (chercheur- Institut d’études avancées de Strasbourg) pour une conférence en anglais, mercredi 21 mars 2018 à 18h (salle des thèses de la Maison de la recherche – Université Bordeaux Montaigne).

Cette conférence présente le calcul des dépenses publiques de l’Athènes antique. Les festivals, la politique et la guerre constituaient l’essentiel des activités publiques de cette démocratie directe, et le débat fait rage au sujet des sommes exactes qui y étaient engagées. Les historiens ne parviennent pas à s’accorder sur le poste budgétaire principal voté par le dēmos (« peuple ») : les festivals ou la guerre ? Ils s’interrogent sur la manière dont les Athéniens classiques finançaient leur démocratie, un débat qui remonte au premier ouvrage sur les finances publiques d’Athènes.

Continuer la lecture de Public Spending in Democratic Athens: 200 Years after August Böckh