Archives de catégorie : Valorisation des Sciences de l’Antiquité

La truelle & le phylactère

Coudière (B.), La truelle & le phylactère. La proximité des images. – Bordeaux : Fedora, 2017. – 230 p. – (Détourages). – ISBN : 979.10.96137.04.6.

Rapprocher l’outil phare de l’archéologue, la truelle, à celui de l’auteur de bd, le phylactère est une belle idée à la fois dans le choix de l’objet étudié et dans la manière de l’aborder. Pour le choix du sujet, il faut semble-t-il en féliciter l’éditeur, Fedora, qui, pour lancer sa collection « Détourages », a voulu faire dialoguer leur spécialité, l’archéologie, avec la bande dessinée. Quant à la manière de traiter la question, annoncée dans le titre et confirmée dans le sous-titre « La Proximité des images », c’est vers l’auteure de cette étude, Bénédicte Coudière, qu’il faut se tourner. De fait, la réussite de l’ouvrage tient dans le rapprochement opéré entre le travail de l’archéologue, qui restitue le passé à travers ses recherches, et de celui de l’auteur de BD, qui utilise pour se faire son talent et son imagination. C’est ce geste créateur d’images qui fait le lien entre les deux domaines.

Continuer la lecture de La truelle & le phylactère

Sur les pas de César

Gabella (M.), Traina (G.), Meloni (A.), César, Paris : Glénat, 2017. – 56 p. – (Ils ont fait l’Histoire). – ISBN : 978.2.3440.1924.5.

Depuis mars 2014, les éditions Glénat et Fayard ont lancé une collection commune, intitulée « Ils ont fait l’Histoire ». Le but de cette nouvelle série de BD historique, qui devrait compter trente tomes au total, est de retracer le parcours d’un acteur majeur de l’histoire mondiale et de privilégier, à cette fin, l’étroite collaboration des dessinateurs et scénaristes de Glénat avec les historien.ne.s qui écrivent pour Fayard. Destinée à un lectorat amateur d’histoire, cette « rencontre de la BD et de l’Université » se veut accessible aux jeunes lecteurs autant qu’exploitable par les enseignants du secondaire[1].

Continuer la lecture de Sur les pas de César

Musiques ! Échos de l’Antiquité

Exposition au Louvre-Lens du 13 septembre 2017 au 15 janvier 2018

Nouvelle exposition sur la période antique au Louvre-Lens après avoir traité des Étrusques, des Métamorphoses d’Ovide ou de la Mésopotamie. Cette fois-ci, la volonté affichée est la transversalité autour d’une thématique commune : la vision de la musique dans quatre « aires culturelles » : l’Orient, l’Égypte, la Grèce et Rome. Ce pari du Louvre à Lens est-il réussi ? Quelques éléments de réponse…

Continuer la lecture de Musiques ! Échos de l’Antiquité

L’Art du crime, tome 4 : Electra

Omeyer (M.), Berlion (O.), Liberge (E.), L’Art du crime, tome 4 : Electra. – Paris : Glénat, 2016. – 48 p. – ISBN : 978.2.344.00782.2.

Parmi les tendances éditoriales récentes de la bande dessinée, la série concept, née au début des années 2000, a pour particularité de décliner une même thématique en un nombre défini d’albums indépendants, confiés à plusieurs dessinateurs et fréquemment situés à différentes époques historiques. À l’heure où se distend la familiarité du public avec l’histoire ancienne, on ne peut que se réjouir que certaines de ces séries à la mode prennent la peine d’emmener leur lecteur vers le monde gréco-romain. Après Le Casse, Jour J, ou encore L’Homme de l’Année, c’est donc au tour de la nouvelle série de ce type chez Glénat de proposer un album dont l’intrigue est située dans l’Antiquité. Passée cette satisfaction initiale, on déchante vite cependant face au traitement infligé par les auteurs à la période de l’histoire romaine qu’ils ont choisi pour cadre de leur récit.

Continuer la lecture de L’Art du crime, tome 4 : Electra

Alix sénateur ou le retour de la momie

J. Martin, V. Mangin. Th. Demarez, Alix senator. Tome 6 : La montagne des morts. – Paris : Casterman, 2017. – 72 p. – ISBN : 978.2.203.11598.9.

Valérie Mangin et Thierry Démarez poursuivent de main de maître leur reprise de l’univers d’Alix, la série de Jacques Martin qui fêtera ses 70 ans de création l’an prochain. Depuis 2012, au rythme régulier d’un album par an, la scénariste et le dessinateur ont paradoxalement redonné jeunesse à Alix en lui faisant prendre une trentaine d’années. Ce qui n’empêche pas la série-mère de continuer aussi en parallèle, en conservant la chronologie d’origine dont le terminus ad quem est la mort de César, toujours repoussée. Ainsi Marc Jailloux sort-il son nouvel album, Le Serment du gladiateur, en novembre prochain, toujours chez Casterman. Si dans Alix les albums sont autonomes, ce n’est pas le cas pour Alix Senator, où il est indispensable de lire les albums depuis le début et dans l’ordre pour comprendre l’intrigue. Donc si vous ne connaissez pas la série, arrêtez-vous immédiatement là. Lisez les tomes 1 à 6 avant de poursuivre plus avant la lecture de ce compte rendu, nous ne voudrions pas vous gâcher le plaisir de la lecture ! Nous vous renvoyons également au compte rendu du précédent tome.

Continuer la lecture de Alix sénateur ou le retour de la momie