Archives de catégorie : Fictions antiques

Le roman d’Ulysse

Bertière (S.), Le roman d’Ulysse. – Paris : Éditions de Fallois, 2017. – 253 p. – ISBN : 978.2.8770.6986.1.

Pietro Pucci écrivait : « Des lecteurs de l’Odyssée, on attend qu’ils possèdent les mêmes capacités intellectuelles que le Poète et son héros ; autrement, ils liront ce texte d’une complexité et d’une subtilité stupéfiantes comme de simples contes pour de grands enfants[1]. » L’attente de Pucci était sans doute un peu trop haute. Pourtant, Ulysse et l’Odyssée sont à la mode. Deux mille sept cents ans environ après la création, c’est un record. Les Anciens cependant préféraient l’Iliade. Simone Bertière résume le sentiment de nos contemporains : « J’admire l’Iliade, j’aime l’Odyssée » (p. 243). Son ouvrage ne relève pas de la recherche universitaire : c’est une sorte de déclaration d’amour malicieuse à la culture grecque, et surtout au personnage d’Ulysse. C’est pourquoi la tâche du recenseur sort des usages académiques : il devra surveiller le philologue grognon qui est en lui et ne dort que d’un œil, sursautant quand il lit dans une note que le nom de la reine Arētē signifie « vertu » (aretē) : il signifie en réalité « souhaitée dans les prières, priée ».

Continuer la lecture de Le roman d’Ulysse

Iliade Tome 2 : La guerre des dieux

Bruneau (Cl.), Taranzano (P.), L’Iliade, Tome 2 : La guerre des dieux. – Paris : Glénat, 2017. – 56 p. – (La sagesse des mythes). – ISBN : 978.2.344.01193.5.

Transmettre une œuvre telle que l’Iliade au grand public est une véritable gageure ; combien d’étudiants pourraient dire que le texte est indigeste, regorge de redondances et de paraphrases immenses. Il reste qu’il s’agit d’un document fondateur de l’Histoire grecque, riche d’anecdotes et d’informations précieuses aux archéologues, historiens et lettrés, et dont la trame surpasse de loin bon nombre de films épiques ou d’aventures modernes.

Continuer la lecture de Iliade Tome 2 : La guerre des dieux

Gloria Victis : Ludi Romani

Fernández (J.), Guerrero (M.), Montes (J.), Gloria victis. Tome 4 : Ludi Romani. – 48 p. – Bruxelles : Le Lombard, 2017. – ISBN : 978.2.8036.3506.1.

À la fin du tome précédent, Aelius Hermeros a remporté la palme de la victoire lors d’une course de chars dans le cirque d’Arles, en présence de l’empereur Lucius Verus et du célèbre cocher Dioclès. Impressionné par l’agilité avec laquelle Aelius Hermeros a conduit son char durant la compétition, Lucius Verus encourage ce dernier à venir se produire à Rome. Dioclès, qui a mis un terme à sa carrière de cocher et qui est désormais propriétaire d’une des meilleures écuries de l’Empire, propose à Aelius Hermeros de participer à des courses de chars dans le Circus Maximus de Rome lors des prochains ludi Romani et avec des chevaux de sa faction.

Continuer la lecture de Gloria Victis : Ludi Romani

Sur les pas de César

Gabella (M.), Traina (G.), Meloni (A.), César, Paris : Glénat, 2017. – 56 p. – (Ils ont fait l’Histoire). – ISBN : 978.2.3440.1924.5.

Depuis mars 2014, les éditions Glénat et Fayard ont lancé une collection commune, intitulée « Ils ont fait l’Histoire ». Le but de cette nouvelle série de BD historique, qui devrait compter trente tomes au total, est de retracer le parcours d’un acteur majeur de l’histoire mondiale et de privilégier, à cette fin, l’étroite collaboration des dessinateurs et scénaristes de Glénat avec les historien.ne.s qui écrivent pour Fayard. Destinée à un lectorat amateur d’histoire, cette « rencontre de la BD et de l’Université » se veut accessible aux jeunes lecteurs autant qu’exploitable par les enseignants du secondaire[1].

Continuer la lecture de Sur les pas de César

L’Art du crime, tome 4 : Electra

Omeyer (M.), Berlion (O.), Liberge (E.), L’Art du crime, tome 4 : Electra. – Paris : Glénat, 2016. – 48 p. – ISBN : 978.2.344.00782.2.

Parmi les tendances éditoriales récentes de la bande dessinée, la série concept, née au début des années 2000, a pour particularité de décliner une même thématique en un nombre défini d’albums indépendants, confiés à plusieurs dessinateurs et fréquemment situés à différentes époques historiques. À l’heure où se distend la familiarité du public avec l’histoire ancienne, on ne peut que se réjouir que certaines de ces séries à la mode prennent la peine d’emmener leur lecteur vers le monde gréco-romain. Après Le Casse, Jour J, ou encore L’Homme de l’Année, c’est donc au tour de la nouvelle série de ce type chez Glénat de proposer un album dont l’intrigue est située dans l’Antiquité. Passée cette satisfaction initiale, on déchante vite cependant face au traitement infligé par les auteurs à la période de l’histoire romaine qu’ils ont choisi pour cadre de leur récit.

Continuer la lecture de L’Art du crime, tome 4 : Electra