Actualités : exposition « De Rouge et de Noir. Les vases grecs de la collection de Luynes »

Date / lieu : jusqu’au 31 mars 2016 / Paris, BnF (site Richelieu)

Dans la collection fameuse du duc de Luynes, donnée à la Bibliothèque nationale en 1862, l’ensemble des vases grecs, modeste en nombre, a une place prééminente par sa très grande qualité. Le collectionneur a réussi, entre les années 1820 et 1850, à constituer un ensemble exceptionnel de vases figurés, provenant majoritairement des découvertes archéologiques d’Italie (Étrurie et Grande-Grèce). Pour la plupart issus des ateliers athéniens des VIe – Ve siècles av J.-C., ils témoignent de l’accomplissement des artisans grecs, et les belles images qu’ils portent offrent un formidable répertoire. Les mythes sont largement illustrés : dieux olympiens, héros (Héraclès, Thésée, Ulysse…) ; le monde dionysiaque autour de la consommation du vin est particulièrement important sur des vases destinés à être utilisés lors des banquets. Les images permettent aussi des ouvertures sur certains aspects de la vie quotidienne des Athéniens : le banquet, l’athlétisme, la guerre, la séduction…

Continuer la lecture de Actualités : exposition « De Rouge et de Noir. Les vases grecs de la collection de Luynes »

Actualités : colloque « Les bronzes ibériques »

Date / lieu : 3-4 mars 2016 / Madrid, Casa de Velazquez

Ce colloque a pour objectif de relancer le débat critique sur l’étude des bronzes de la Culture Ibérique (VIe-Ier siècle av. J.-C), en se fondant sur la ligne de travail initiée et promue par le professeur français Gérard Nicolini. Ce chercheur a centré une grande partie de sa recherche sur l’étude de nombreux ex-votos ibériques provenant des sanctuaires de la Sierra Morena et de la région de Murcie. Il a également été le directeur de fouilles de quelques-uns de ces lieux, comme le sanctuaire de Castellar, en collaboration avec l’Université de Jaén.

Actualités : exposition « Centenaire de l’exploration archéologique du site de Philippes » – Nancy

Date / lieu : du 05 février 2016 au 04 mars 2016 / Nancy, Université de Lorraine

Le projet du centenaire de l’exploration archéologique de Philippes, organisé par l’École française d’Athènes, en collaboration avec l’Éphorie des antiquités de Kavala, le Musée de la Civilisation Byzantine, l’Université Aristote de Thessalonique, la Société archéologique d’Athènes et l’École suisse d’archéologie en Grèce, a vu le jour en 2014 et accompagne la candidature du site de Philippes pour le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les panneaux et la vidéo présentés sont issus de l’exposition itinérante que l’on a pu voir à Thessalonique, à Kavala, à Lausanne, à Genève, au siège de l’UNESCO, à Besançon, à Bordeaux et aujour’hui à Nancy.

Les photographies, plans et extraits des carnets de fouilles proviennent du riche fonds d’archives de l’École française d’Athènes, mais aussi du fonds Paul Collart, ancien membre suisse de l’École française et auteur de nombreuses missions à Philippes entre 1927 et 1935. L’exposition vise à retracer l’histoire des fouilles et des recherches de l’École française d’Athènes à partir de 1914. Elle a bénéficié du soutien de la Fondation Stavros Niarchos, de la Confédération suisse et des Universités de Genève et de Lausanne.

Pour en savoir plus…

Pour rebondir :

Un article : La photographie aérienne à Philippes dans les années 1930 (résumé de conférence), Samuel Provost, publié en ligne le 13 mars 2016, sur le carnet de recherches Arula. Actualités de la recherche de l’Université de Lorraine en archéologie.

Crédits image : une des salles de l’exposition.

Actualités : colloque « Ruines politiques »

Date / lieu : 25-26 février 2016/ Rome, École française de Rome, (Place Navone) et Académie de France (Villa Medici)

Ce colloque représente le troisième volet d’une série de rencontres étudiant l’usage politique des « restes » du passé vénérés par les hommes. Après les reliques, sacrées ou profanes, on se propose désormais d’aborder le sujet des ruines. Qu’il s’agisse de les effacer, de les dégager, de les protéger, de les transformer ou de reconstruire sur leurs fondations, bien des ruines, en effet, furent l’objet de débats et polémiques parfois virulents. Les autorités civiles comme religieuses, la classe politique ou l’opinion publique s’en saisirent comme des symboles d’un âge révolu, idéalisé ou honni.

Continuer la lecture de Actualités : colloque « Ruines politiques »

Ressources : fonds de cartes

Archeograph

Archeozoothèque

Banque d’images et de ressources en archéozoologie liée à archeozoo.org, site collaboratif créé à l’initiative de l’UMR « Archéozoologie et archéobotanique » du Muséum national d’histoire naturelle et du CNRS. Le site offre un accès à une osthéothèque, des dessins anatomiques et d’autres ressources, notamment cartographiques.

Cartographie.

Échelles.

 

Chronocarto

Les équipes de recherche associées aux départements des sciences de l’Antiquité, de géographie, de géologie testent un outil de partage en ligne de données géo-référencées, développé par la société Yebni, dans le cadre d’un partenariat scientifique entre AOROC et Géocarta. Conçu à l’origine pour travailler sur des échelles de 1 à 10 0ha, Chronocarto a rapidement évolué au gré des recherches des uns et des autres.  Il est en ligne avec quelques applications L’essentiel a vocation à soutenir les travaux en réseau et est donc protéger par un mot de passe.

CUFAntique

Un certain nombre de cartes utiles téléchargeables  :

-La colonisation grecque
-L’extension de la Cité-Etat et de l’ethnos à la fin de l’époque archaïque
-Le monde grec dans les guerres médiques
-Le monde grec dans la guerre du Péloponnèse
-Le monde hellénistique vers 260 avant J.-C.
-Le monde hellénistique vers 246 avant J.-C.
-Le monde hellénistique vers 222 avant J.-C.
-La domination lagide au IIIe siècle avant J.-C.
-Le développement de la confédération achéenne
-Le développement de la confédération étolienne
-L’Etat rhodien et ses possessions
-L’organisation des provinces du monde grec en 29

Elles sont extraites de :
-M.F. Baslez, Histoire politique du monde grec antique, Paris 1994, pp. 53, 62, 84, 128 et 269
-L. Martinez-Sève, Atlas du monde hellénistique (336-31 avant J.-C.). Pouvoir et territoires après Alexandre le Grand, Paris 2011, pp. 24, 25, 48, 58, 62, 63 et 64

Klinai

Le carnet de recherches Klinai a pour objectif de mettre à disposition des fonds de carte, Le difficiles à trouver par ailleurs. En attendant d’autres documents, voici un premier fond avec le centre de la Méditerranée (Italie, Grèce, Turquie). En raison de contraintes liées à la mise en ligne sur le carnet, le fichier est à télécharger au format PDF, il est tout de même possible de l’exploiter directement dans Adobe Illustrator ou de le convertir au format .ai.

DAO : Y. Montmessin. Maison de l'Orient (CNRS), via Klinai.Titre : Klinai – Fond de carte – Centre de la Méditerranée

Klinai - A. Huteau - Bassin MéditerranéenTitre : Klinai – Fond de carte – Bassin méditerranéen

 —

DAO : Ariane Huteau, via Klinai.Titre : Klinai – Fond de carte – Italie (Italie, Sardaigne, Sicile)

La cartothèque méditeranéenne

La Maison méditerranéenne des sciences de l’homme d’Aix-en-Provence (MMSH) coordonne un réseau d’institutions qui ont constitué un « méta-catalogue » de leurs cartothèques pour faciliter les recherches d’information sur le Bassin méditerranéen. Ces institutions de recherche ont en commun d’avoir conservé des cartes anciennes de la fin du XIXe et du début du XXe siècles ; le site web permet de retrouver plus facilement ces documents d’accès difficile. Le projet traite l’ensemble de la région, du Maroc à l’Egypte, de l’Arabie saoudite à la Turquie et de la Grèce à la Slovénie et il est bien avancé. Parallèlement aux pays modernes, une entrée historique « monde grec, monde romain, monde ottoman » sera prochainement créée.

Le site web n’est toutefois qu’un index qui permet de visualiser les cartes, les atlas ou les plans ; ceux-ci ne se consultent qu’auprès des institutions. L’index apporte des informations signalétiques : auteur et date des documents, formats et projection, couleurs et légendes, découpage en feuilles. Il offre aussi, et c’est son originalité, une analyse historique de la cartographie et des conditions de production de ces représentations. L’utilisateur peut accéder aux séries antérieures ou postérieures sur le même territoire grâce à des liens hypermédias entre cartes. Ces métadonnées (indexation) sont rédigées en français.

Crédits image : fond de carte, Klinai.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes