Actualités : journée d’étude “Gagner sa vie dans les mondes anciens”

Date / lieu : 21 mai 2016 / Paris, INHA (Salle W. Benjamin)

Programme

10h Alexis Mèszaros (Université Paris I – Panthéon Sorbonne) et Marie-Laure Sronek (Université Paris I – Panthéon Sorbonne) : Introduction

10h20 Eleonora Colongelo (Université Paris VII – Denis Diderot) : τ προς ταλφιτα’ : premières notes sur le lexique et la sémantique du ‘gagner sa vie’ en Grèce
Réponse : Nicolas Siron (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

10h50 Michael Girardin (Université de Lorraine) : Métier reconnu, pratiques décriées : la représentation des collecteurs de l’impôt en Judée romaine
Réponse :
Lucia Rossi (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

11h20 Pause

11h40 Christophe Burgeon (Université catholique de Louvain-la-Neuve) : Le niveau de vie de la classe moyenne commerçante romaine à la fin de la République et au début de l’Empire
Réponse : Valentina Mussa (Université Paris IV Sorbonne)

12h10 Marie-Sophie Caruel (Université de Poitiers) : Qui étaient les artisans des Trois Gaules ? Prosopographie des classes laborieuses
Réponse : Pascal Montlahuc (Université Paris VII – Denis Diderot)

12h40 Discussion

Actualités : exposition « Made in Roma. Marques de production et de possession dans la société antique »

Date / lieu : du 13 mai 2016 au 20 novembre 2016 / Rome, Musée des Forums impériaux (Marchés de Trajan)

Made in Roma. Marchi di produzione e di possesso nella società antica

Made in Roma. Marques de production et de possession dans la société antique

Marques, logos, signatures et différents symboles de propriété et d’appartenance marquaient la vie d’un Romain . Verres, vaisselles et lampes à huile portaient les signes distinctifs de leurs producteurs. Les denrées alimentaires ont été transportés dans des fûts et des amphores tamponnés par les hommes d’affaires et commerçants. Il y avait aussi cette terrible habitude de marquer les esclaves ou les condamnés de la signa. Ce ne sont là que quelques-uns des exemples révélés par les découvertes archéologiques précieux exposés dans l’exposition Made in Rome. Marques de production et de possession dans la société ancienne.

Continuer la lecture de Actualités : exposition « Made in Roma. Marques de production et de possession dans la société antique »

Actualités : exposition « Luxure et crime. Le mythe de Néron dans les arts »

Date / lieu : du 14 mai au 6 octobre 2016 / Trèves, Stadtmuseum Simeonstift

Lust und Verbrechen. Der Mythos Nero in der Kunst

Luxure et crime. Le mythe de Néron dans les arts

Peu de personnes dans l’Antiquité ont eu une carrière dans les arts égale à celle de Néron : l’ostentation, la décadence et la cruauté qui caractérisent sa vie et son règne ont inspiré de nombreux artistes. Les atrocités qui lui sont attribués, la dissection du cadavre de sa mère Agrippine, le suicide forcé de Sénèque ou le coup fatal dans l’abdomen de sa femme enceinte Sabina Poppée, ont caractérisé l’image de l’empereur romain à toutes les époques.

Pour la première fois, le Stadtmuseum Simeonstift de Trèves propose un inventaire complet de cette tradition picturale. Des premières représentations du Moyen Age à l’image Néron du passé de plus en plus récent, peintures, gravures, photographies, films et piècesde théâtre permettent de découvrir cette histoire diversifiée de la réception médiévale et contemporaine de Néron.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

Actualités : exposition « Néron et les Chrétiens »

Date / lieu : du 14 mai au 6 octobre 2016 / Trèves, Museum am Dom

Nero und die Christen

Néron et les Chrétiens

Rome brûle en 64 AD ! L’empereur Néron a été rapidement soupçonné d’être à l’origine de cette catastrophe dévastatrice . Pour faire taire ce soupçon, il se retourne contre une jeune secte juive des chrétiens.

Pourquoi ce groupe était-il un «bouc émissaire» parfait? Pourquoi les chrétiens étaient-il incapables de s’insérer dans la structure religieuse tolérante de l’Empire romain ? L’exposition répondra à ces questions d’abord en  expliquant la religion romaine et en la comparant au christianisme primitif.

Les phases régionales et situationnels très variées de la persécution des chrétiens sont éclairées et basées sur les épreuves des apôtres Pierre et Paul à l’époque de Néron.

L’actualité de ce sujet est à remarquer en comparant les pogromes de l’Antiquité à la situation actuelle de la persécution religieuse.

L’exposition montre des objets et des modèles archéologiques, ainsi que des illustrations médiévales et modernes de martyrs chrétiens appartenant à des collections importantes en Allemagne et à d’autres pays européens.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

Actualités : exposition « Néron, empereur, artiste et tyran »

Date / lieu : du 14 mai au 6 octobre 2016 / Trèves, Rheinisches Landesmuseum

Nero, Kaiser, Künstler und Tyrann

Néron, empereur, artiste et tyran

Les dernières années du règne de Néron caractérisent particulièrement notre image contemporaine du tyran, persécuteur des chrétiens. Cette image remonte aux œuvres d’auteurs antiques tels que Tacite et Suétone, les membres de l’aristocratie que Néron abordée avec l’ignorance. L’exposition montre son ascension pour devenir l’héritier du trône, sa règle et sa fin violente.

Néron était populaire auprès du peuple pendant une longue période. Il a perdu son emprise sur la réalité seulement après un certain temps à la tête de l’Empire. Le développement du jeune héritier et porteur d’espoir pour le tyran haï est illustré magnifiquement dans plus de 400 expositions en provenance d’Allemagne et au-delà. Cette grande exposition donne un aperçu chronologique de la carrière de Néron. L’assassinat de sa mère Agrippine est un tournant dans les premières années de son règne.

L’empereur avait une passion pour les arts. Il était un acteur, musicien et aurige, et il a construit le palais d’or incroyable, son aurea domus. L’installation a été construite sur une zone de la ville de Rome qui avait déjà été dévastée par un incendie horrible. Après le suicide de Néron dans une situation politique irrémédiable, la crise de l’Empire a commencé dans son dernier acte dans la région de Trèves ainsi, impliquant la tribu celte des Trévires. Cela est aussi un sujet de l’exposition.

Pour en savoir plus…

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes