Actualités : exposition « Parfums antiques, de l’archéologue au chimiste »

Date / lieu : du 11 décembre 2015 au 31 mars 2016 / Grasse, musée International de la Parfumerie

A travers de cette  exposition, la première du genre, chacun pourra découvrir que l’usage du parfum n’a cessé de progresser au cours des siècles et que dans l’Antiquité comme aujourd’hui, les parfums étaient présents sous différentes formes selon l’usage souhaité.

Des installations de parfumeurs antiques, retrouvées à Pompéi, Herculanum, Paestum, Délos… par le Centre Jean Bérard (CNRS) ont permis à l’Institut de Chimie de Nice de l’Université de Nice-Sophia Antipolis de s’approcher au mieux des parfums antiques en utilisant des procédés similaires à ceux pratiqués dans l’Antiquité bien que les matières premières aient inéluctablement évolué. Cela a permis notamment de se faire une idée des senteurs anciennes ainsi que leurs compositions chimiques. Ces parfums sont en effet constitués d’une base qui est une huile végétale (huiles d’olives vertes, de sésame, de ben…), et de matières premières odorantes de différentes natures comme les fleurs, les racines, les épices, les gommes-résines.

Pour en savoir plus…

Cette exposition fait l’objet d’un compte rendu dans notre carnet de recherches.

Pour rebondir :

Figure 5 : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraireDes cours en ligne : Enseignement de J.-P. Brun au collège de France (2012-2013) : La production des parfums dans l’Antiquité. L’apport des analyses, de la céramologie et de l’épigraphie à l’étude des parfums antiques.

Les enregistrements audio et vidéo des cours, ainsi que les enregistrements audio des séminaires, sont disponibles sur le site Internet du Collège de France.

Figure tirée du cours (cliché de J.-P. Brun) : Femme apportant des parfums à une tombe, tenant un exaleiptron et versant le contenu d’un alabastre sur la stèle funéraire

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Du côté du doctorat : étude des monnaies gauloises et romaines à partir des collections de Bibracte

Date / lieu : 22 février au 26 février 2016 / Bibracte, Centre archéologique européen

Objectifs du stage : Étude des monnaies gauloises et romaines à partir des collections de Bibracte

  • Identification des monnaies de la campagne de fouille 2015 au Mont Beuvray.
  • Élaboration d’un faciès monétaire de site à partir de travaux en cours
  • Comment faire un catalogue
  • Présentation des travaux d’étudiants, s’il y en a.

Participants : 1 responsable et 12 étudiants en archéologie

Le nombre d’étudiants que nous pouvons accueillir étant réduit, seront prises en compte les inscriptions dans l’ordre d’arrivée.

Fiche d’inscription obligatoire (et convention uniquement – si stage obligatoire dans le cursus universitaire) à demander et à retourner, de préférence par courriel à : Annick Novak : accueil@bibracte.fr

Pour en savoir plus…

Crédits image : as romain, portrait d’Auguste, Musée de Saragosse (Espagne). Jacqueline Poggi. 88x31

Actualités : workshop « Regards croisés sur les transformations de la monnaie dans l’antiquité »

Date / lieu : 5 février 2016 / Maison des Provinces de France, Cité universitaire (salle des Antilles)

Workshop « Regards croisés sur les transformations de la monnaie dans l’antiquité »

PROGRAMME :
9h Accueil des participants
9h15 Présentation de la journée

9h30 – 10h45
Damien Agut (Arscan, CNRS) : L’impact de l’introduction de la monnaie frappée dans une économie villageoise. Le cas du site de ’Ayn Manâwir (Égypte, Ve-IVe siècles av. J.-C.)
Laetitia Graslin (Université de Lorraine) : Les transformations monétaires et leurs conséquences en Babylonie du VIe au IVe siècle av. J.-C.

11h – 12h15
Katherine Gruel (AOROC CNRS) : Quels usages les Gaulois faisaient-ils de la monnaie ?
Marc Bompaire (EPHE) : Monétarisation médiévale : organisation de systèmes monétaires à plusieurs deniers

14h30 – 15h45
François Lerouxel (AOROC et Université de Paris IV) : Bronze pesé, dette et travail contraint (nexum) dans la Rome archaïque (VIe-IVe siècles)
Pierre Alary (Université de Lille), La monnaie d’État à l’origine du développement des échanges de biens au nord Laos

16h15 – 18h30
Raymond Descat, (Université de Bordeaux) : Quelques remarques autour de la dette et de la monnaie en Grèce archaïque
Julien Zurbach (AOROC et ENS) : Métaux pesés, dette et main-d’oeuvre agricole, du Bronze récent aux cités classiques

Discussion générale

Programme à télécharger.

Crédits image : as romain, portrait d’Auguste, Musée de Saragosse (Espagne). Jacqueline Poggi. 88x31

Ressources : « ARCHEODOC »

Ce portail d’information est produit par des laboratoires de recherche du CNRS spécialisés en archéologie du monde méditerranéen :

http://www.netvibes.com/archeodoc#Textes_anciens

Il regroupe une base de liens internet et de flux RSS sur toutes les thématiques liées à l’archéologie du monde méditerranéen avec une ouverture sur l’Europe.

Ce portail est collaboratif, si vous souhaitez contribuer à son amélioration, n’hésitez pas à les contacter afin d’élargir l’offre.

Contacts  :

Véronique Humbert – Véronique Humbert

Blandine Nouvel – Blandine Nouvel

Pour en savoir plus …

Actualités : journée d’agrégation « Dialogue et rhétorique, autour de Platon, Quintilien et Lucien »

Date / lieu : 12 février 2016 / Paris, Collège Sévigné

Journée organisée en partenariat avec le Collège Sévigné et La Vie des Classiques – Les Belles Lettres

Définir le dialogue comme l’enfant de la philosophie est une construction historiographique courante dans l’Antiquité. Le Syrien, personnage-masque de Lucien de Samosate, dans La double accusation, est justement accusé par Rhétorique de l’avoir abandonnée pour Dialogue, « ce barbu, cet homme au manteau » et d’avoir restreint la liberté des discours pour s’enfermer dans des « questions brèves et hachées », créant un tissu de « courtes phrases », ne parlant que « par syllabes », recueillant pour finir de l’auditoire non des applaudissements mais un hochement de tête, un salut, un sourire. Ces quelques traits identifient sans ambiguïté Dialogue avec le dialogue socratique, dans sa version platonicienne la plus familière et la plus stéréotypée.

Pour en savoir plus…

Télécharger le programme de la journée.

Crédits image : affiche de l’événement, site internet des organisateurs.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes