Actualités : appel à communication journée d’étude « La bande dessinée historique, un objet d’histoire ? »

Date / lieu : 13 septembre 2016 / Paris, Mémorial de la Shoah

Date limite d’envoi : 31 mai 2016

Cette journée d’étude des doctorants d’histoire de l’université Paris 8 – Saint-Denis, d’aborder la bande dessinée historique à la fois comme un objet et comme un vecteur d’histoire. Il ne s’agit pas de refaire une « histoire de la bande dessinée », ni même d’étudier la bande dessinée dans l’histoire, mais de s’attacher à comprendre d’où viennent les images véhiculées par la bande dessinée, ce qu’elles disent de notre vision de l’histoire et de notre manière de faire de l’histoire.

La bande dessinée historique est un sous-genre à la fois prolixe et très divers : en 2014, elle représentait plus de 450 titres publiés en France. Les historiens s’intéressent pourtant peu à ce medium et c’est du côté de la recherche littéraire que l’on trouve des études portant sur le sujet. La bande dessinée antique a ainsi fait l’objet d’un colloque organisé en 2011 à l’Université de Pau par le département de Lettres (Publication des actes dans Julie Gallego (dir.), La bande dessinée historique. Premier cycle : l’Antiquité, Presses de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau, 2015).

Continuer la lecture de Actualités : appel à communication journée d’étude « La bande dessinée historique, un objet d’histoire ? »

Actualités : appel à communication journée Jeunes Chercheurs « Le traitement : de la notion physique à ses représentations métaphoriques dans l’Antiquité gréco-romaine classique et tardive »

Date / lieu : février 2017 / Paris, Université de la Sorbonne – Paris IV

Date limite de candidature : 30 juin 2016

L’équipe « Médecine grecque » de l’UMR 8167 propose d’interroger la notion de traitement au sens large, au cours d’une journée d’étude qui aura lieu au mois de février 2017 à l’Université de la Sorbonne – Paris IV.

Cette journée scientifique s’adresse aux jeunes chercheurs (étudiants en master 2, doctorants et jeunes docteurs) des différentes disciplines du monde antique, quelle que soit son école ou son université de rattachement. Les communications feront par la suite l’objet d’une publication.

Télécharger l’appel à communication complet.

Actualités : vente promotionnelle de livres des publications de l’EFA

Date / lieu : du 7 au 9 juin 2016 / Athènes, EFA (salle de conférence)

L’École française d’Athènes, en collaboration avec la librairie De Boccard à Paris, a le plaisir de vous proposer une grande vente promotionnelle de livres. Pendant 3 jours, plus de cent titres seront proposés à un tarif exceptionnel (jusqu’à 70% de remise sur le prix éditeur).

Cette vente est organisée à Athènes, au siège de l’EFA, ainsi qu’à Paris, auprès de la librairie De Boccard.

Liste des ouvrages proposés à la vente – Bon de commande à télécharger (possibilité de réserver les livres avant la vente en remplissant le bulletin de commande).

Crédits image : bâtiment de École française d’Athènes, © École française d’Athènes.

Actualités : conférence annuelle de l’EFA

Date / lieu : 8 juin 2016 / Athènes, Institut français de Grèce (auditorium)

Alexandre Farnoux (Directeur de l’École française d’Athènes) : Les activités de l’École française d’Athènes en 2015

Véronique Chankowski (Professeur d’histoire grecque à l’Université Lyon 2) : Les bruits du marché : économie, crise et croissance dans la Grèce antique

Crédits image : Théophilos, Périclès sur la Pnyx, justifiant les dépenses de l’Acropole. Musée Théophilos, Mytilène.

Actualités : appel à communication colloque « Jugurtha affronte Rome »

Date limite d’envoi : 14 juillet 2016

Après avoir conquis la péninsule Italique, Rome aspirait à la domination de tout le bassin méditerranéen ; son ambition était d’autant plus grande quand elle avait soumis Carthage qui lui servit de base au Nord de l’Afrique. En effet, Rome détruisit Carthage en 146 avant J.C. ; sa visée fut alors d’étendre son hégémonie à tout le reste du monde antique. Elle était poussée par des convictions religieuses inébranlables, à savoir que le Romain est le plus pieux de tous ; ce qui lui assure la victoire et l’investit de la mission de « civiliser le monde » en lui assurant une bonne organisation, ce qu’a exprimé Virgile plus tard : « n’oublie jamais, vaillant Romain, que tu es né pour gouverner les peuples… oblige-les à respecter la paix ». Mais cette conviction à elle seule n’est rien de plus qu’un instrument de mobilisation que Rome utilise pour accomplir ce qu’elle appelle sa « noble mission » de civiliser les peuples en imposant l’ordre romain.

Pour en savoir plus…

Crédits image : K. Jenkins, Sylloge Nummorum Graecorum, n° 295.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes