Compte rendu « S.P.Q.R. »

Beard (M.), S.P.Q.R. Histoire de l’ancienne Rome. – S. Duran trad. – Paris : Éditions Perrin, 2016. -592 p. : bibliogr., fig., cartes, index. – ISBN : 978.2.2620.4871.6. 

9782262048716

Avec SPQR, c’est une lecture personnelle de l’histoire romaine que propose Mary Beard (désormais MB). Sa volonté de présenter une synthèse de plusieurs décennies de réflexions sur l’Antiquité romaine donne lieu à un ouvrage passionnant, agréable et plein d’humour, dont le succès est déjà indéniable chez les critiques et chez les libraires. Car SPQR n’est pas un livre destiné aux seuls spécialistes. Il est au contraire un parcours de (re)découverte destiné aux amoureux de la Rome antique, aux étudiants comme à ceux qui voudraient découvrir la réalité d’un empire méditerranéen maintes fois fantasmé au cinéma, au théâtre ou dans la littérature. L’ouvrage comprend d’ailleurs un choix original de nombreuses illustrations, d’excellente qualité et systématiquement légendées, qui viennent tisser le fil de ce récit plaisant.

Continuer la lecture de Compte rendu « S.P.Q.R. »

Atelier Clisthène sur la pensée et les pratiques des anciens Grecs d’Homère à Platon

Date / lieu : 30 – 31 mars 2017 / Besançon, UFR SLHS – Sciences du langage, de l’homme et de la société (Grand salon)

Nommé en hommage au livre publié en 1964 par Pierre Lévèque et Pierre Vidal-Naquet, cet atelier accueille des contributions en français, anglais, allemand, espagnol et italien consacrées à l’étude de la pensée et des pratiques en Grèce ancienne, d’Homère à Platon, par delà les frontières de la littérature, de l’histoire, de la philosophie, des sciences et des techniques.

→ Source : Université de Franche-Comté.

 Crédits image : buste de Platon. © Marie-Lan Nguyen

Appel à communication “Il n’est guère de matière si vaste que celle des monuments de l’Antiquité”. Étude et réception de l’Antiquité romaine au siècle des Lumières : perspectives croisées

Date / lieu : 6 octobre 2017 / Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain

Date limite d’envoi : 15 mai 2017

La journée d’étude « “Il n’est guère de matière si vaste que celle des monuments de l’Antiquité”. Étude et réception de l’Antiquité romaine au siècle des Lumières : perspectives croisées » se tiendra à Louvain-la-Neuve (Université catholique de Louvain), le vendredi 6 octobre 2017.

→ Source : Compitum.

Ancient Phokis: New Approaches to its History, Archaeology and Topography

Date / lieu : du 30 mars au 1er avril 2017 / Institut archéologique allemand d’Athènes (salle de conférences)

La Phocide est connue principalement aujourd’hui pour le sanctuaire d’oracle d’Apollon de Delphes et dans une moindre mesure pour un autre lieu saint, l’oracle d’Apollon à Abaé, qui a  probablement été identifié sur le sanctuaire de Kalapodi. Le territoire des Phocidiens, tracé par ces deux sanctuaires d’oracle, comprend de nombreuses poleis dont les noms sont attestés par la littérature et les sources épigraphiques. Dans un même temps, beaucoup de sites avec des vestiges archéologiques existants sont toujours en partie visibles ou rendus à la lumière par les recherches sur Ephorates de Phthiotide, Phokis et Boeotia. Ces dernières années, l’histoire aussi bien que la recherche archéologique a contribué à une meilleure compréhension des Phocidiens. 

→ Source : École française d’Athènes

Crédits image : sanctuaire et oracle d’Apollon à Delphes.

A Linked Open World: Alexander the Great, Transnational Heritage and the Semantic Web

Date / lieu : 3 et 4 avril 2017 / Oxford, New College

La conférence s’inscrit dans le cadre du projet Oxford-Paris Alexander (OPAL), initiative conjointe de la Bibliothèque nationale de France et de l’Ashmolean Museum d’Oxford financée par le Labex les Passés dans le Présent et l’Arts and Humanities Research Council. Dirigé par le Frédérique Duyrat et le Professeur Andrew Meadows, OPAL explore les possibilités offertes par le web de données et le web sémantique pour préserver et rendre disponible le patrimoine physique du monnayage émis au nom d’Alexandre le Grand, un phénomène unique induisant de profondes transformations pour une aire géographique allant des Balkans modernes à l’Afghanistan.

→ Source : carnet de recherche de la BNF.

L’archéologie funéraire en l’Italie du Sud (fin VIe – début IIIe siècle av. J.-C.)

Date / lieu : 24 et 25 mars 2017 / Paris, INHA

Suite à l’affaiblissement progressif des puissances politiques de l’époque archaïque et en amont de l’expansion romaine du IIIe siècle av. J.-C., les Ve et IVe siècles avant notre ère constituent pour l’Italie du Sud une période de mutations politiques, sociales et artistiques dont l’archéologie de la mort offre un témoignage privilégié. La rencontre est divisée en cinq ateliers complémentaires portant sur l’Histoire de l’archéologie funéraire, les Espaces funéraires, les Pratiques funéraires, l’Image en contexte funéraire, et les Nouvelles approches et méthodes concernant l’archéologie funéraire en l’Italie du Sud (archéothanatologie, études du genre, anthropologie physique et culturelle).

Télécharger le programme.

→ Source : INHA.

Crédits image : affiche de l’évènement, voir le site des organisateurs.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes