« Journal de Livia, fille de Sextus ». Compte rendu et exploitation en classe

La sortie du troisième tome du Journal de Livia, Romaine ou Gauloise ? (août 2016) est l’occasion de se plonger dans ce roman de Frédérique Banzet. Le premier volume laisse une impression mitigée. Le prétexte du journal intime, pour commencer, ne tient pas. Très rapidement, les souvenirs quotidiens et les notes prises sur le vif par Livia laissent place à de longs chapitres narratifs, maladroitement rattachés à la structure du journal. Il aurait été tout aussi efficace et plus réaliste de choisir une narration à la première personne. De plus, le cumul d’autres locuteurs, au début du premier volume, distingués notamment par des types de police (copie de lettres envoyées ou reçues, copie d’un récit historiographique…), crée une confusion au début même du roman et rend l’entrée dans la lecture difficile. Le choix d’en faire des annexes dans les volumes suivants semble plus judicieux. L’artificialité du journal est enfin clairement mise en évidence à la fin de chaque tome quand la narratrice prend le temps d’écrire « au secours, je vais me faire capturer » au lieu de se sauver.

Continuer la lecture de « Journal de Livia, fille de Sextus ». Compte rendu et exploitation en classe

L’exploitation des ressources naturelles durant l’Antiquité à partir de la géoarchéologie, la bioarchéologie et l’archéométrie

Date / lieu : 5-9 juin 2017 / Madrid, Deutsches Archäologisches Institut et Casa de Velázquez

Cet atelier s’intéressera plus spécialement à la période comprise entre le Ier millénaire a.C. et le IIIe siècle p.C. sur une vaste aire géographique qui comprend l’Europe centrale et méridionale, ainsi que le Maghreb. Seront confrontés les résultats des recherches interdisciplinaires afin de mieux saisir le phénomène de développement économique, social, politique et écologique en relation avec l’exploitation des ressources naturelles durant l’Antiquité.

→ Source : Casa de Velázquez.

Crédits image : affiche du colloque, voir le site des organisateurs.

Exposition virtuelle « Leisure and luxury on the age of Nero : The Villas of Oplontis near Pompeii »

L’exposition Leisure and luxury on the age of Nero : The Villas of Oplontis near Pompeii se concentre sur le style de vie prodigue des citoyens les plus riches de Rome antique sur la Baie de Naples du premier siècle avant J.-C jusqu’à 79 de notre ère, quand l’éruption du Vésuve a enfui de nombreuses villes et villas le long du rivage. Deux structures voisines à Oplontis connu aujourd’hui comme la Villa un et Oplontis B (ou la Villa B) offrent des aperçus rares de la vie de ces Romains puissants …

→ Source : Kelsey Museum of Archaeology.

Crédits image : affiche de l’évènement en ligne.

Exposition virtuelle « The Villa of the Mysteries in Pompeii. Ancient Ritual and modern Muse »

Parmi les grands chefs-d’oeuvre d’art antique, les peintures de la Villa des Mystères à Pompéi a fasciné des érudits et inspiré des artistes plasticiens. Dans les années 1920, Francis Kelsey, professeur à l’Université du Michigan, a donné pouvoir à l’artiste italien Maria Barosso de créer une représentation des fresques de la villa, presque grandeur nature . Exposé pour la première fois dans son intégralité, le travail de Maria Barosso est accompagné par un tableau riche d’art antique et des artefacts, fournissant un nouveau regard sur les rites pratiqués par les femmes à Pompéi. Ont été également inclus les oeuvres d’art contemporain inspirées par le cycle de peinture de la villa, qui démontre l’engouement durable de ces thèmes et images.

→ Source : Kelsey Museum of Archaeology.

Crédits image : affiche de l’évènement en ligne.

Artémidore et l’interprétation des rêves

Date / lieu : 6 mai 2017 / Montpellier, Faculté de Médecine de Montpellier

Le seul traité antique d’onirocritique préservé dans sa totalité est celui d’Artémidore de Daldis, auteur grec de la fin du IIe siècle de notre ère. Depuis septembre 2007, le groupe Artémidore en a entrepris une nouvelle édition et traduction annotée. En mars 2009, il a organisé une première journée d’études autour de cette oeuvre et de l’interprétation des rêves en général. Celle-ci sera la septième.

→ Source : Calenda.

Crédits image : affiche de la journée d’étude, voir le site des organisateurs.

Le luxe dans l’Antiquité

Date / lieu : du 1er juillet 2017 au 22 janvier 2018 / Arles, Musée de l’Arles antique

Le « Trésor de Berthouville » est constitué de 128 objets de la plus grande valeur, conservés au Cabinet des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Après une méticuleuse restauration conduite par les chercheurs de la Villa Getty, ils sont réunis dans une exposition intitulée “Roman luxury” présentée dans plusieurs villes des États-Unis.

→ Sources : Musée de l’Arles antique.

Crédits image : affiche de l’exposition, voir le site des organisateurs.

Activités scientifiques autour de la Revue des Études Anciennes