La guerre de Troie. Ouvrage jeunesse et livre jeu

CLAPAT (Q.), ROBINSON,  Moi, Ulysse, roi d’Itaque ! Le cheval de Troie. – Balma : Athéna éditions, 2016. – 160 p.  – (Les romans jeunesses illustrés). – ISBN : 2.913314.21.X.

 

 

 

 

CLAPAT (Q.), 200 Questions et leurs réponses sur la guerre de Troie et ses héros. – Balma : Athéna éditions, 2016. – 160 p. – (200 Questions et leurs réponses sur…). – ISBN : 2.913314.20.1.

 

 

 

Les éditions Athéna créées pour éditer notamment la bande dessinée éducative et historique des aventures d’Alcibiade Discaux, proposent deux ouvrages sur le cycle troyen par le dessinateur Clapat et l’auteur Quintus Robinson. Si le premier livre, plutôt à destination du jeune public traite de manière narrative de la fin de la guerre de Troie et du personnage d’Ulysse, le second propose en plus de deux cent questions et leurs réponses, de « tout savoir sur l’Iliade et l’Odyssée ». Analysons donc tant sur la forme que sur le fond ces deux ouvrages.

Tout d’abord, on ne peut nier la grande connaissance des mythes par les auteurs qui révèlent ainsi au grand public des épisodes parfois peu connus du cycle troyen comme le rôle d’Epéios dans la création du cheval de bois, le lien entre la force d’Ajax et la peau de lion d’Héraclès ou encore la mort d’Ulysse par son fils Télégone (qu’il a eu avec Circée). Les épisodes sont la plupart du temps très bien narrés et expliqués. Ainsi le petit ouvrage sur le cheval de Troie suit la fin de la guerre et avec la présence de nombreux flashback, permet d’en comprendre les raisons et enjeux. La dimension pédagogique est accentuée par la présence de cartes et d’un descriptif des différents dieux et héros de l’histoire. Les dessins de Quintus, très vivants et colorés, illustrent parfaitement le tout en étant au fil des pages, autant présents que le texte.

Cependant, plusieurs questions se posent quant à l’ouvrage sur les 200 questions, notamment celle-ci : à qui est-il destiné ? Au grand public, aux enfants, aux passionnés ?

En tant que chercheur, ma réserve principale concerne l’utilisation des sources. De nombreuses citations émaillent le texte de Clapat mais leurs origines sont rarement précisées. Cela est d’autant plus regrettable que les sources utilisées sont aussi bien antiques que contemporaines, l’helléniste Mario Meunier côtoyant Homère, sans distinction. Il en va de même pour les images issues de vases grecs qui sont reproduites en noir et blanc et souvent en mauvaise qualité : elles n’ont jamais de légendes.

En tant que lecteur, le ton de l’ouvrage est aussi très disparate. Les phrases sont souvent courtes, didactiques, informatives et descriptives. Or parfois, l’auteur place de grandes envolées lyriques ou de longues citations que l’on devine d’Homère et qui perturbent ainsi la continuité du récit. De plus, quelques passages sont très maladroits comme par exemple la question 102 « Quel est le sacrilège commis par Ajax le Locrien lors de la prise de Troie ? » l’auteur explique ainsi par euphémisme : « Il [Ajax] saisit la vierge qui se tenait près de la statue vénérable et il l’entraîna ». Si le lecteur ne sait pas, il ne peut deviner qu’il s’agit ici d’un viol et non pas d’un simple enlèvement. On pourrait alors se dire qu’il s’agit d’une volonté du texte de ne pas choquer, pourtant dans d’autres passages, la brutalité de la guerre et de ses conséquences sont bien évoquées comme le terrible meurtre d’Astyanax, le fils d’Hector.

Ainsi si l’ouvrage sur le Cheval de Troie, clairement destiné aux enfants à partir de 10 ans est très bien illustré et riche en informations sur ce mythe antique, le second ouvrage souffre, peut-être à cause de l’ampleur du sujet qu’il a voulu traité, d’un manque de cohésion tant dans sa forme stylistique que dans les mythes qu’il a souhaité rappeler.

Cyrille Ballaguy

Doctorant en muséologie, Université Lille 3

Citer cet article comme : Cyrille Ballaguy, La guerre de Troie. Ouvrage jeunesse et livre jeu, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 09/11/2017, http://reainfo.hypotheses.org/10510.
Crédits image : première de couverture « Moi, Ulysse, roi d’Itaque ! Le cheval de Troie« . © Athéna Éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *