La citoyenneté romaine en Asie Mineure au IIe siècle après J.-C.

Date / lieu : 12-13 avril 2018 / Paris, Université Paris Est 5

Comment le rythme de diffusion de la citoyenneté romaine évolue-t-il en Asie Mineure au IIe siècle ? Comment expliquer que de grands notables ayant eu des contacts directs avec les autorités romaines, tels qu’Opramoas de Rhodiapolis au milieu du IIe siècle, ne soient pas attestés comme citoyens romains ? Quelles peuvent avoir été les conséquences juridiques, matrimoniales, fiscales de la coexistence durable, parmi les dirigeants des cités grecques, de citoyens romains et de pérégrins ? Quels ont été les effets de l’introduction du droit romain sur les équilibres sociaux des cités, par exemple sur la pratique de l’affranchissement et sur les relations familiales ?

→ Source : Calenda.



Citer ce billet
admin (2018, 6 avril). La citoyenneté romaine en Asie Mineure au IIe siècle après J.-C. Actualités des études anciennes. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tba0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search