Nouvelle Sparte

L’Homme (E.), Nouvelle Sparte. – Paris : Gallimard jeunesse, 2018. – ISBN : 978.2.0750.9066.7.

Auteur principalement jeunesse publiant depuis plus de 20 ans, Erik L’Homme s’attache dans son dernier ouvrage à lier des thématiques à priori contradictoires : mythologie et religion grecque, science-fiction, romance adolescente. L’histoire est celle de Valère et Alexia, jeunes habitants du territoire de la Nouvelle Sparte vers 2250 aprèsJ.-C. qui vont devoir déjouer des attentats menaçant leur chère patrie. Comment se manifeste alors dans ce roman destiné au public adolescent, la mythologie grecque et la culture antique ?

Après de grands bouleversements sur Terre, des individus ont migré autour du Lac Baïkal pour fonder une nouvelle entité politique sur les principes des anciennes citées d’Athènes et de Sparte. Ils sont, dans le même temps, à la pointe des nouvelles technologies et maitrisent l’énergie de l’hydrogène. Les habitants croient toujours à l’ancienne religion polythéiste et chacun des douze dieux olympiens possède son propre temple et clergé. L’auteur retranscrit très bien dans son roman les prières et les sacrifices attachés aux dieux. Ces croyances ne s’opposent pas à la science. Un des personnages, philosophe sur l’agora, explicite bien la notion de divin, les dieux répondant à des besoins sous la forme de liens individuels et pragmatiques. Le héros espérant faire un bon voyage va au temple d’Hermès et l’héroïne sacrifie une pâte de lièvre à Artémis pour l’aide qu’elle lui a apporté lors d’un combat.

Dans ce monde futuriste, la Nouvelle Sparte est face à d’autres espaces civilisationnels comme « l’Occidie » et le « Darislam» (cette vision nous parait d’ailleurs un peu simpliste et trop basé sur l’ouvrage controversé de Samuel Huntington, Le Choc des civilisations).  Vers la fin du livre, un dialogue entre un musulman et le héros montre qu’il n’y a, selon l’auteur, pas d’opposition entre les religions mais complémentarité dans la recherche du sacré, délivrant un message humaniste et de tolérance plus que bienvenue dans le contexte actuel.

Les liens avec la mythologie s’effectuent aussi dans le livre par les textes antiques. Une partie de la résolution de l’intrigue est basée sur le chant XXI de l’Iliade d’Homère et le combat entre Arès et Athéna. D’autres citations émaillent le roman, ce qui peut donner envie aux lecteurs de faire des recherches pour en savoir plus. On pourra cependant regretter quelques petites erreurs ici et là comme la confusion entre Déméter et sa fille Perséphone.

Le style d’écriture de l’ouvrage emprunte lui-même à la culture antique et au grec ancien avec la création de nombreux mots et expressions par collage, surtout pour exprimer des sentiments ou des états d’esprit comme « amour-silence » « nous-ensemble », le regard « brille-malice »… Si cette manière d’écrire détonne un peu au départ, il se révèle de fait assez riche et agréable à la lecture. Dommage qu’il soit surtout utilisé pour décrire la romance (un peu mièvre et trop présente) de Valère et Alexia et pas assez pour rendre compte du riche univers mis en place.

En conclusion, nous ne pouvons que conseiller la lecture de cet ouvrage qui arrive à lier science-fiction et mythologie gréco-latine pour les jeunes lecteurs. Il y a dans le fond comme dans la forme une vraie déclaration d’amour d’Erik L’Homme à la culture antique. Loin de vouloir relire les mythes antiques à la sauce d’aujourd’hui comme la série des Percy Jackson, l’auteur se propose au contraire de se servir de la religion grecque comme source de savoirs au profit de l’histoire et de l’intrigue. Face à ce riche univers, on ne peut qu’espérer qu’il soit le début d’un cycle de livres pour pouvoir explorer de nombreuses thématiques laissées en suspens par l’auteur.

Cyrille Ballaguy

Docteur en muséologie, Université de Lille

À lire dans la R.E.A. :

Malkin (I.), « Colonisation spartiate dans la mer Égée : tradition et archéologie », R.E.A. 95-3/4, 1993, p. 365-381.

Citer cet article comme : Cyrille Ballaguy, Nouvelle Sparte, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 13/08/2018, https://reainfo.hypotheses.org/11727.
Crédits image : première de couverture. © Gallimard jeunesse.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search