Colloque – Les « mystères » au IIe siècle de notre ère

Date. Du jeudi 20 au samedi 22 septembre 2018

Lieu. INHA – Paris (Salle Vasari)

Colloque international organisé par Nicole Belayche (EPHE-PSL, ANHIMA), Philippe Hoffmann (EPHE-PSL, LEM), Francesco Massa (Université de Genève).
 
 
Cette rencontre conclut près de quatre années de recherche sur « Les ‘cultes à mystères’ (mystêriateletaiorgia, etc.) et leurs acteurs spécialisés », dans le cadre d’un programme de recherche d’ANHIMA, porté conjointement avec l’Université de Genève (projet « Ambizione » du Fonds National Suisse de la recherche scientifique). Elle s’appuie théoriquement et méthodologiquement sur un ensemble de dossiers (historiographie, lexique textuel et visuel, données rituelles) qui ont déjà fait l’objet d’analyses lors de rencontres précédentes. Les conclusions de ces études invitent à resserrer l’enquête sur l’hypothèse d’un « tournant mystérique » au IIe siècle de notre ère, c’est-à-dire d’un changement de paradigme non seulement dans les discours sur les mystères et leur représentation, mais aussi dans les rituels désormais ainsi qualifiés (mystikos et mystêriôdês par ex.).
Grâce au dialogue entre historiens, philologues et philosophes de toutes les religions de l’Antiquité romaine, polythéistes et monothéistes, cette réflexion synchronique s’efforcera :


a) d’étudier les phénomènes de croyance qui opèrent lors des rituels mystériques, à la croisée de transmissions de traditions (rituelles, mythographiques, hiérarchiques, etc.) et d’expériences polysensorielles ;


b) de mettre en évidence la construction de savoirs religieux sur les mystères – entre tradition culturelle, philosophie, médecine et religion – à partir d’auteurs variés.


c) de comprendre la singularité du IIe siècle dans l’élaboration conceptuelle de la notion de « mystères » destinée à une grande prospérité dans l’histoire des religions.


La rencontre se développera en trois étapes successives :
– approcher des rituels mystériques au IIe siècle : un état des ‘lieux’.
– une « mystérisation » dans la littérature du IIe siècle ?
– des effets de la « mystérisation » ?

Pour en savoir plus : ephe


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.