Actualités : exposition virtuelle de la Bnf “Homère, sur les traces d’Ulysse”

L’exposition virtuelle de la Bnf “Homère, sur les traces d’Ulysse” invite à découvrir l’univers d’Homère au gré des pérégrinations d’Ulysse et à parcourir l’Iliade et l’Odyssée.

Pour les Anciens, l’existence d’Homère, vers le milieu du VIIIe siècle, ne faisait aucun doute. Plus tard, la disparité de ton et l’importance des ruptures entre les textes de l’Iliade et ceux de l’Odyssée ont amené les philologues à douter d’un auteur unique. Le débat aujourd’hui est loin d’être tranché… Quoi qu’il en soit, légendaire ou non, il est généralement admis d’appeler « Homère » l’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée.

Sept cités se disputent l’origine du poète : Chios, Colophon, Cumes, Smyrne, Pylos, Argos et Athènes. On lui voua un véritable culte à Chios, où les Homérides interprétaient ses œuvres mais racontaient aussi des épisodes de sa vie. Sa généalogie en fait un demi-dieu et il est parfois présenté comme le fils d’Apollon et de la Muse Calliope. Aristote lui-même semble croire à cette origine divine.

Les innombrables représentations qui fleurissent continûment à travers la statuaire et la gravure de la tradition occidentale attestent son incroyable fortune et son emprise sur l’imaginaire européen. Les Vies d’Homère publiées à l’époque impériale à partir du IIe siècle après J.-C. font, elles aussi, la part belle à l’extraordinaire dans le récit de sa naissance, de ses épreuves, de ses infirmités et de sa mort, sans pour autant remettre en cause son existence historique. Elles proposent à la cécité du poète plusieurs explications : Homère aurait été aveuglé par Hélène en guise de châtiment pour le rôle qu’il lui avait fait jouer dans l’Iliade, ou par l’éclat étincelant des armes d’Achille qu’il avait été voir combattre … Les quelque cent vingt documents présentés dans l’exposition permettent à coup sûr de prendre la mesure de son importance aux fondements de notre pensée et de ce qui aujourd’hui encore nous fait rêver.

Pour voir toutes les expositions virtuelles de la BnF : http://expositions.bnf.fr/index.php.

Crédits image : affiche de l’exposition, site internet des organisateurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search