Déchéance et réhabilitation des objets, des espaces, des personnes dans l’Antiquité gréco romaine

Date. Jeudi 11 et Vendredi 12 Avril 2019

Lieu. Maison de la Recherche – Université Jean Jaurès – Toulouse

Les pratiques de classement et de taxinomie dans l’Antiquité grécoromaine ont été bien étudiées. En revanche, les processus de déchéance, déclassement et de réhabilitation ou reclassement associés, ont moins retenu l’attention des Antiquisants, à l’exception peut-être de la damnatio memoriae (e.g. Varner, E. R., Mutilation and transformation. Damnatio memoria and Roman imperial portraiture, Leiden, 2004 ou Krüpe, F., Die Damnatio Memoriae. Über die Vernichtung von Erinnerung. Eine Fallstudie zu Publius Septimus Geta (189-211 n. Chr.), Gutenberg, 2011), notion déjà décrite par les Anciens. Il ne s’agit pas, au cours de cette manifestation scientifique, d’analyser les processus classificatoires, ni les groupes qui en découlent en tant que tels, – elles ont notamment fait l’objet de deux contributions dans le récent volume, Classement, déclassement, Reclassement, Gilles Chabaud (éd.), Limoges 2011– mais plutôt d’aborder, dans une approche inversée, ce qui motive les Anciens à rejeter ou mettre à l’écart d’un regroupement préalable, en d’autres mots à déchoir un objet, une personne, un espace, une pratique, d’une position préalablement bien établie et reconnue de tous, puis à le réhabiliter. Les modalités de déchéance, les circonstances et le cadre d’une réhabilitation (quand elle existe) seront particulièrement au centre de l’analyse. On s’attachera aussi à insister sur l’inscription de ces processus dans l’espace et le temps.

Cette manifestation scientifique s’inscrit dans la continuité des recherches menées préalablement par l’équipe PLH-CRATA, respectivement sur « la pauvreté en Grèce ancienne » (Scripta Antiqua, Ausonius éd., 2014), et sur « Maigreur et minceur dans les sociétés anciennes. Grèce, Orient, Rome » (Scripta Antiqua, Ausonius éd. à paraître) ; elle a pour objectif d’explorer « la fabrique des marges » dans les sociétés anciennes, dans une volonté de dépasser l’histoire des élites, thème dominant de l’historiographie des trente dernières années.
Contact: J.Ch Courtil, et E Galbois : colloque.decheance.toulouse.2019@gmail.com

Programme. Université de Toulouse


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search