Blessures aristocratiques : du corps à l’honneur

Date. Jeudi 19 et Vendredi 20 Septembre 2019

Lieu. Maison de la recherche – Université Bretagne sud – Lorient

Cette réflexion se veut l’occasion de donner la parole à des jeunes chercheurs (doctorants et jeunes docteurs) en Histoire romaine et en littérature grecque et latine.

BLESSURES ARISTOCRATIQUES?

L’événement est le fruit de la rencontre de deux domaines de recherche fortement renouvelés ces dernières années en histoire ancienne : l’histoire des aristocraties, par la définition d’un groupe social, de ses modalités de représentations et des questions de prestige, d’honneur et de déshonneur qui lui sont associées ; et celle du corps, et particulièrement du corps, blessé, souffrant, atteint. Ce colloque a pour vocation d’étudier cette notion de blessure dans son acception la plus large : à la fois en tant que lésion, compromission de l’intégrité du corps, mais aussi comme atteinte morale, coup porté à l’amour propre. Associée à une catégorie sociale particulière, celle des aristocrates, la blessure apparaît comme pourvoyeuse de questionnements scientifiques pertinents pour l’historien de l’antiquité.

Programme.

Jeudi 19 septembre 2018

12h30 Accueil

13h Introduction

Session 1 (présidence : D. Frère)

Là où il faut commencer : de l’idée de blessure et d’attaque à un « corps »

  • 13h15 P. Duchêne (Université Paris X Nanterre, ArScAn UMR 7041), Suétone et l’écho des blessures d’honneur républicaines
  • 13h45 B. Augier (EFR, ArScAn UMR 7041), L’honneur perdu des senatores noui : autour des formes de déchéance sociale entre guerre sociale et mort d’Auguste (89 a.C.-14 p.C.)
  • 14h15 G. Stouder (Université de Poitiers, HeRMA EA 3811), Pulsare legatum : le corps diplomatique entre honneur aristocratique et honneur de Rome
  • 14h45-15h00 Discussion
  • 15h00- 15h15 Pause

Session 2 (présidence : V. Mehl)

S’en prendre au corps, l’intégrité en question : du physique au psychique

  • 15h15 T. Lanfranchi (Université Toulouse-Jean Jaurès, PLH-ERASME EA 4601), Le corps intouchable des tribuns de la plèbe
  • 15h45 C. Badel (Université Rennes II, CReAAH-LAHM UMR 6566), La gifle : un enjeu d’honneur à Rome ?
  • 16h15 C. Bur (INU Champollion (Albi), PLH EA 4601), L’honneur blessé : la répression de la diffamation comme iniuria
  • 16h45 K. Blary (Université Paris Diderot-USPC, ANHIMA UMR 8210), Faire le poids. L’aristocrate en surpoids : de l’inaptitude physique à la blessure morale aux deux derniers siècles de la République
  • 17h15 R. Laignoux (Université Paris I Panthéon-Sorbonne, ANHIMA UMR 8210), Protection du corps et aversion au risque : la mise en sûreté du corps personnel des aristocrates romains de Sylla à Auguste, et ses effets politiques
  • 17h45- 18h Discussion

Vendredi 20 septembre

8h45 Accueil

Session 3 (présidence : C. Landrea)

Faire ou ne pas faire corps : l’honneur comme enjeu des haines et rivalités politiques au sein de l’aristocratie

  • 9h L. Traversa (UNIRSM, Università degli studi della Repubblica di San Marino), Attacchi alle aristocrazie nella tarda repubblica : l’uso retorico di simulatio e dissimulatio
  • 9h30 R. Baudry (Université Paris X Nanterre, ArScAn UMR 7041), « Un noble blessé » (nobilis uolneratus). Les atteintes à l’honneur de Clodius : corps, discours et ethosaristocratique
  • 10h J. Dubouloz (Université Aix-Marseille, Centre Camille Jullian UMR 7299), L’idée de blessure et le déclenchement du processus d’écriture à Rome
  • 10h30-10h45 Discussion
  • 10h45-11h Pause

Session 4 partie 1 (présidence : C. Husquin)

L’ambivalence des blessures guerrières : entre reconnaissance et flétrissure

  • 11h M. Engerbeaud (Université Aix-Marseille, Centre Paul-Albert Février, TDMAM UMR 7297), La blessure du chef de guerre romain à l’époque archaïque (VIIIe– IVe s. avant n. è.)
  • 11h30 S. Rey (Université Polytechnique Hauts-de-France, CALHISTE EA 4343), Une blessure sans remède ? l’incapacité sacrificielle de M. Sergius Silus
  • 12h00 F. Cailleux (Université Paris X Nanterre, EDITTA EA 1491), Des chefs vulnérables ? Blessures et fragilités des figures du pouvoir dans l’Histoire romaine de Tite-Live

Session 4 partie 2 (présidence : C. Husquin)

  • 13h45 S. Hulot (Université Bordeaux-Montaigne, Université Aix-Marseille, Ausonius, UMR 5607), Valeurs des cicatrices de guerre et honneur aristocratique romain : des liaisons dangereuses
  • 14h15-14h30 Discussion

Session 5

Quand la mort ne sépare pas : heurs et malheurs de la réputation du cadavre (présidence : C. Landrea)

  • 14h30 P. Akar (ANHIMA UMR 8210), Le meurtre de Trebonius par Dolabella dans les Philippiques de Cicéron : corps pénétrés, jouissants, souffrants
  • 15h P.-A. Caltot (Université d’Orléans, POLEN EA 4710), Corps nobles, corps ignobles : décapitation et démembrement comme images de la guerre civile dans la poésie latine
  • 15h30-15h45 Pause
  • 15h45 C. Greggi-Badel (ANHIMA UMR 8210), Le sang lave-t-il l’honneur des Romains ?

16h15-16h30 Discussion

Colloque organisé par Cyrielle Landrea et Caroline Husquin

Source. Temos


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.