Les femmes au spectacle de l’Antiquité à nos jours

Date. Jeudi 26 et Vendredi 27 Septembre 2019

Lieu. Maison de la Recherche de la Sorbonne Nouvelle – Paris

Organisation :

Véronique Lochert et Marie Bouhaïk-Gironès, Céline Candiard, Fabien Cavaillé et Jeanne-Marie Hostiou

Présentation :

Au début du Ve siècle à Athènes, le réveil des Erinyes dans Les Euménides d’Eschyle est réputé avoir provoqué une telle terreur dans le public que les femmes enceintes firent des fausses couches. Lors des somptueuses fêtes organisées à Ferrare en février 1499, un observateur évalue les spectateurs à plusieurs milliers, mais décompte très précisément cent soixante-douze dames venues assister à la représentation du Trinummus de Plaute. En 2008 en France, 58% des spectateurs allant régulièrement au théâtre sont des femmes.

Ces quelques exemples suffisent à montrer que les femmes occupent une place – réelle ou symbolique – non négligeable dans le public du spectacle vivant, tout au long de son histoire. Mais elles sont plus ou moins visibles selon les époques et les contextes culturels. La présence minoritaire des femmes lors des représentations données dans la Grèce antique est si peu attestée que sa réalité même fait débat.

La présence majoritaire des femmes parmi les spectateurs d’aujourd’hui passe largement inaperçue. Aux XVIe et XVIIe siècles, la multiplication des salles de théâtre comme lieux de loisir public, accessibles à toutes les catégories de la société, rend plus sensible la participation des femmes à une expérience dont elle révèle les enjeux politiques et sociaux. Les adversaires du théâtre mettent en garde contre les rencontres qu’il favorise et les désirs illicites qu’il engendre, tandis que ses défenseurs soulignent sa fréquentation par les « honnêtes femmes » comme une garantie de son utilité et de sa décence. Dans le même temps, la réception féminine joue un rôle croissant dans les stratégies commerciales des auteurs, acteurs et éditeurs et influence la production artistique, qui accorde un rôle majeur au motif amoureux et aux personnages féminins.

Source. Sorbonne Nouvelle


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
admin (24 septembre 2019). Les femmes au spectacle de l’Antiquité à nos jours. Actualités des études anciennes. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tbkv


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search