Spectacles romains et imaginaire collectif : impacts immédiats et influences à long terme de l’antiquité à nos jours

Date. Mardi 8 Octobre 2019

Lieu. Salle Pierre Paris – Maison de l’Archéologie – Université Bordeaux Montaigne

Organisée par Anne BAJARD, Maître de conférences en langue & littérature latines (Ausonius, Université Bordeaux Montaigne) et Sylvain FORICHON, Docteur en histoire romaine

Depuis la parution en 1976 de l’ouvrage de P. Veyne, Le pain et le cirque : sociologie historique d’un pluralisme politique, de nombreuses études ont bien mis en évidence l’importance des spectacles romains (jeux scéniques, jeux du cirque, combats de gladiateurs, chasses, naumachies) dans la vie politique et religieuse de la République, puis dans la construction de l’idéologie impériale. Plus récemment, d’autres travaux se sont intéressés à l’impact considérable de ces spectacles sur de nombreux aspects de la vie culturelle du monde romain et à leur rôle dans l’émergence d’un imaginaire collectif commun à tout l’Empire. En outre, l’observation des analogies existant entre la foule rassemblée par ces spectacles et celle que réunissent aujourd’hui certaines grandes manifestations sportives ou culturelles (matchs de football, concerts géants…) a attiré l’attention des chercheurs sur les émotions et les autres réactions immédiates du public au moment où il assistait aux ludi et aux munera. Enfin, cette mise en parallèle avec l’époque actuelle a fait émerger, depuis quelques années, une réflexion sur l’image et l’impact que peuvent avoir encore de nos jours les spectacles romains dans de nombreux médias (bandes dessinées, mangas, cinéma, séries TV…) et plus globalement dans la culture populaire contemporaine. Cette journée d’étude se placera dans le prolongement de cette réflexion aux multiples aspects sur la réception des spectacles romains de l’Antiquité à nos jours.

Programme.

9H30-10H00 : Introduction > Anne Bajard et Sylvain Forichon (Université Bordeaux Montaigne)

10H00-10H40 > « Misericordiam vulgi … quaerentes » (Plin., Nat., 8, 7, 20-21). Spectacles d’animaux, violence et représentation culturelle de l’émotion pendant les ‘jeux’ romains : Marco Vespa (Université de Fribourg, Suisse)

10H40-11H00 > Pause (20 min.)

11H00-11H40 > Des dieux en scène à l’amphithéâtre : impact sur les émotions collectives et individuelles des spectateurs: Matthieu Soler (docteur en histoire ancienne)

11H40-12H20 > Graffitis romains et spectacles : bribes d’un imaginaire partagé : Éloïse Letellier-Taillefer (Université Paris-Sorbonne)

12H20-14H00 > Pause déjeuner (1h40)

14H00-14H40 > La naïade et la Samaritaine : l’eucharistie comme « meilleur spectacle » aux yeux de Jean Chrysostome : Catherine Broc-Schmezer (Université de Lyon-Jean Moulin)

14H40-15H20 > (Not So) Ancient Bodies: Bromans (2017) : Filippo Carlà-Uhink (Universität Potsdam) et Florian Freitag (Johannes Gutenberg-Universität, Mainz)

15H20-15H40 > Pause (20 min.)

15H40-16H20 > Les combats dans l’arène dans le manga Bestiarius (Masasumi Kazikaki) :
Olivier Devillers (Université Bordeaux Montaigne)

16H20-16H50 : Conclusion > Jean-Michel Roddaz (Université Bordeaux-Montaigne)



Citer ce billet
admin (2019, 4 octobre). Spectacles romains et imaginaire collectif : impacts immédiats et influences à long terme de l’antiquité à nos jours. Actualités des études anciennes. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tbl6

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search