Langues et Langages de l’hybridité culturelle

Date/Lieu.
Vendredi 18 Octobre 2019 / Université Paris Nanterre – Bâtiment Max Weber – Salle des conférences

Samedi 19 Octobre 2019 / INHA – Paris – Salle Fabri de Peiresc
Si l’hybridité culturelle et les identités ethniques sont désormais des notions largement utilisées par les historiens et les archéologues des sociétés méditerranéennes de l’Antiquité grecque et romaine, il reste encore beaucoup à dire sur les lieux où ces transferts et ces mixités se mettent en place, se fabriquent et se définissent. Quel type de relation entretiennent transfert culturel et hybridité et dans quelle mesure ce dernier concept recouvre-t-il celui d’identités partagées ?
Pour tenter de répondre à ces questions, la tombe, l’atelier, le sanctuaire ou le marché représentent des lieux privilégiés d’observation. Ne sont-ils pas ces espaces où se joue une intense négociation entre différentes cultures, négociation que l’archéologie permet parfois de reconstituer avec précision, parfois ne repère qu’avec difficulté. Sont-ils nécessairement situés aux marges ? Les trouve-t-on au contraire au cœur des centres les plus clairement identifiés comme tels (métropoles,
places commerciales internationales) ?
L’objectif de notre colloque est de définir ces lieux, d’en préciser les formes, les fréquentations, les codes et les modes de fonctionnement. Mais il vise aussi à dresser un tableau du degré d’imbrication des cultures dans ces lieux, de la cohabitation à la fusion, et donc à tenter d’évaluer la place de ces espaces dans les processus d’hybridité : qui des tombes, des ateliers, des sanctuaires, des habitats sert principalement de cadre au phénomène ? Peut-on établir une telle hiérarchie ? Faut-il au contraire s’intéresser surtout aux interactions entre chacun d’eux ? S’opèrent-elles de la même manière dans tel ou tel espace, pour telle ou telle activité ? L’archéologie a-t-elle les moyens, par-delà l’observation d’un transfert ou d’une hybridité culturelle, de reconstituer son environnement, les facteurs qui l’encouragent, ou au contraire les éléments qui constituent des obstacles à cette hybridité ?
Une telle approche, appliquée à des régions retenues pour leur fort contraste, permettra, par des cas concrets étudiés de manière pertinente par rapport à ces questionnements généraux, de cibler plusieurs types d’espaces, des pratiques différenciées, et pourtant aussi des lieux communs où les rencontres entre les acteurs de ces pratiques sont privilégiées et conditionnées. Il s’agit d’étudier en définitive le topos de l’hybridité, l’espace des convergences et des affrontements entre plusieurs cultures dans les cités de l’Antiquité. On a choisi pour l’explorer à l’occasion de ce premier colloque le paradigme
de la langue et des langages.
Programme.
Vendredi 18 Octobre
09.30
Accueil des participants
10.00
Philippe Jockey, Université Paris Nanterre, UMR 7041 ArScAn
Francis Prost, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, UMR 7041 ArScAn
Introduction générale
SESSION 1 – Quelles langues parlées ? Territoires, techniques, figures
10.15-10.45
Oliver Picard, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres «Exemples d’hybridité culturelle entre Grecs, Thraces, Illyriens ou Égyptiens»
10.45-11.15
Katerina Chryssanthaki, Université Paris Nanterre, UMR 7041 ArScAn « Hybridités et mécanismes monétaires dans le monde grec »
11.15-11.30 Pause Café
11.30-12.00
Koray Konuk, Institut AUSONIUS, CNRS – Université Bordeaux Montaigne «Spécificités des monnayages cariens en matière d’hybridation et de syncrétisme»
12.00-13.45 Déjeuner Buffet
13.45-14.15
Oliver de Cazanove, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, UMR 7041 ArScAn « En quelle langue s’adresser aux dieux ? la Gaule du Nord au Ier siècle de notre ère»
14.15-14.45 Discussion générale sur la première session
SESSION 2 – Syntaxes techniques, stylistiques et chromatiques de l’hybridité
14.45-15.15
Stéphanie Huysecom-Haxhi, CNRS, UMR 7041 ArScAn «Impacts des influences extérieures dans la coroplathie thasienne archaïque »
15:15-15:45
Corinne Debaine-Francfort, CNRS, UMR 7041 ArScAn  «Les couleurs de la Chine»
15:45-16.00 Pause Café
16.00-16.30
Vincenzo Capozzoli, Pôle image et technologies numériques Paris 1 « L’hybridité culturelle au prisme de l’archéologie de la Lucanie préromaine »
16.30-17.00
Marlène Albert-Llorca, Université de Toulouse Jean Jaurès Pierre Rouillard, CNRS «Représentations et imaginaires d’une expression de l’hybridité culturelle, la Dame d’Elche »
17.00-17.30 Discussion générale sur la deuxième session
Samedi 19 Octobre
10.00 Accueil des participants
Session 3 : Hybridités urbaines et architecturales
10.30-11.00
Jacques des Courtils, Université Bordeaux Montaigne, Institut Ausonius UMR5607 « L’Héracléion de Thasos : entre Grecs et Phéniciens?»
11.00-11.30
Olivier Henry, Bilkent University, UMR 8546 – AOrOc, École normale supérieure « Le sanctuaire de Labraunda (Carie) »
11.30-12.00
Katerina Charatzopoulou, Institut für Klassische Archäologie Freie Universität Berlin « L’Architecture funéraire d’Egine à l’époque hellénistique»
12.15-14.00 Déjeuner
14.00-14.30
Anne-Marie Guimier-Sorbets, Université Paris Nanterre, UMR 7041 ArScAn « La diffusion du modèle de la tombe d’Alexandrie à Chypre (Paphos) et à Rhodes»
14.30-15.00
Anne Nissen, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, UMR 7041 ArScAn «Des militaria romains et francs aux costumes féminins barbares (IVe-Xe siècles)»
15.00-15.30
François Villeneuve, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne « Pétra, Dharih, Hégra — l’art funéraire et religieux nabatéen : quel mélange !»
15.30-16.00 Discussion générale sur la troisième session
16.00-16.15 Pause Café
16.15-17.00
Michel Kreutzer, Université Paris Nanterre, EA 3456, Éthologie, cognition, développement
Conclusion générale : le point de vue de l’éthologue
Pour tout contact. pjockey@parisnanterre.fr et Francis.Prost@univ-paris1.fr
Source. Arscan

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.