Et si vous lisiez les Métamorphoses d’Ovide !

Dans les premières pages de son livre Comment la méditation a changé ma vie… et pourrait bien changer la vôtre ! (Paris, Odile Jacob, 2012), la psychologue Jeanne Siaud-Facchin présente sous la forme d’un tableau synthétique toutes les bonnes raisons que le lecteur a, selon elle, de se mettre à la méditation. Dans la colonne de gauche, des questions : « Vous êtes facilement ou trop souvent anxieux ? », «Vous avez l’impression que le temps file trop vite et que vous n’avez le temps de rien ? », « Vous ne pouvez jamais vous arrêter de penser ? », etc. Dans celle de droite, en face de chaque question, une réponse, toujours la même : « Méditez ».

L’intérêt de lire les Métamorphoses d’Ovide en cette extrême fin d’année 2019 pourrait parfaitement être présenté de la même manière, tant il est multiple et englobe, bien au-delà du seul domaine intellectuel, tous les champs de la vie. Cela pourrait donner, dans l’ordre ou le désordre:

 

Vous avez entendu dire que Narcisse meurt en se noyant dans l’eau où il est tombé amoureux de son reflet, mais vous trouvez une telle mort vraiment trop bête ?*

* Spoiler : vous avez raison. Et, quand vous aurez lu ce passage – l’un des plus beaux de la littérature mondiale –, vous verrez que le mythe d’Œdipe s’y cache peut-être.

Lisez les Métamorphoses d’Ovide
Vous vous demandez qui est ce Pygmalion que l’on évoque quand, en pédagogie, on parle d’« effet Pygmalion » ou que, dans les médias d’information « people », on évoque l’union de célèbre producteur avec la jeune chanteuse dont il a bâti la carrière ou le mariage de cet expert chinois en intelligence artificielle avec le robot humanoïde d’apparence féminine dont il est l’inventeur ? Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Plus largement, vous voulez devenir incollable sur la mythologie grecque et romaine*, mais sans avoir pour cela à parcourir un ennuyeux manuel ?

* À une exception près : Œdipe (lisez donc l’Œdipe roi de Sophocle pour compléter), qu’Ovide, étrangement, laisse de côté. Quoique…

Lisez les Métamorphoses d’Ovide
Vous pensez que Shakespeare a créé à partir de rien les amants tragiques de sa pièce Roméo et Juliette ? Lisez les Métamorphoses d’Ovide*

* Indice : c’est au livre IV.

Vous aimeriez savoir comment sont nés la Grande Ourse, la chauve-souris, le mont Atlas, le fleuve Ciane ou le rocher de Scilla que l’on admire l’un en Sicile, l’autre en Calabre, l’araignée, l’image de la corne d’abondance, le cyprès, la myrrhe, les singes* ou le pic-vert ?

* Dont vous croyez peut-être que nous sommes les descendants ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous n’imaginez pas comment il est possible de décrire un homme devenant un loup, une statue d’ivoire une femme ou un groupe de pirates des dauphins bondissant gracieusement dans la mer ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous voulez (re)prendre goût à la lecture, ou vous aimez lire mais il y a longtemps que vous n’avez pas été emporté corps et âme par un livre au point de ne pas pouvoir le lâcher ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous aimez les aventures passionnelles avec de l’amour et de la haine, de la joie et du désespoir, des actions grandioses et des ignominies, de beaux mariages et des batailles sanglantes, le tout dans un monde où tout peut à tout moment changer de forme sous la pression irrésistible de ces mêmes passions ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous vous demandez si une épopée peut se déployer sur presque 15.000 vers sans avoir un héros ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide*

* Et vous verrez que ce n’est peut-être pas si totalement vrai qu’il n’y en ait pas.

Vous voulez découvrir un livre qui bouscule toutes vos certitudes, vous déloge de votre confort, vous fasse perdre vos repères et, sous le choc de sa lecture, vous fasse soudain voir le monde – le monde en général, mais aussi celui qui vous entoure, ce cours d’eau qui passe, cette fleur dans votre jardin, le chien du voisin – avec des yeux neufs ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous vous demandez comment un livre, par la vision du monde dont il était porteur, a pu représenter pour le pouvoir une telle provocation qu’il a contribué à la relégation définitive de son auteur aux confins de l’Empire romain ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous pensez que les Grecs et les Romains de l’Antiquité n’étaient pas conscients de la fragilité des écosystèmes, de l’impact de l’action humaine sur la planète et des cataclysmes (réchauffement, inondations…) qu’elle peut provoquer, mais aussi de l’immense résilience de la nature et de la réponse qu’elle apporte à la folie des hommes, quitte à continuer à exister sans eux s’ils ne comprennent pas le message et ne prennent pas les mesures qui s’imposent* ?

* Indice : cette réponse figure dans le titre du poème.

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous vous demandez si la littérature – et peut-être l’art en général – peut changer le monde ? Vous avez la certitude que oui ? Vous avez la certitude que non ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous voulez lire une œuvre dont la fraîcheur, la nouveauté et la beauté traversent les modes et qui, depuis un peu plus de deux millénaires, n’a jamais cessé d’inspirer l’art sous toutes ses formes, des fresques de Pompéi à Picasso en passant par Nicolas Poussin, du Bernin à Rodin, des musiciens des xive et xve siècles à Benjamin Britten, des pantomimes romaines aux spectacles de théâtre, de danse et de cirque contemporains, de la bande dessinée au cinéma ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide

Vous avez détesté le latin quand vous étiez élève et vous pensez que cette langue morte qui vous résistait et à laquelle vous résistiez ne peut pas avoir produit quoi que ce soit qui puisse vous intéresser et vous plaire ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide*

* Si possible dans une édition bilingue, et il est possible que vous regardiez de temps en temps le texte latin et qu’en découvrant en VO les mots de Daphné poursuivie par Apollon, d’Actéon sur le point d’être dévoré par ses propres chiens, de Narcisse comprenant que c’est de lui-même qu’il est amoureux ou de Dryope dont le corps se recouvre peu à peu d’écorce, vous vous disiez : « Que c’est beau ! »

Vous aimez trop le latin et la poésie pour imaginer qu’un texte latin en vers puisse être correctement traduit en français ?

Lisez les Métamorphoses d’Ovide*

* … dans la récente, audacieuse et puissante traduction de l’écrivaine Marie Cosnay aux Éditions de l’Ogre (2017).

 

Bref, comme le dirait Jeanne Siaud-Facchin : méditez. Méditez tout court, si vous le souhaitez. Méditez sur les Métamorphoses d’Ovide, qui sont elles-mêmes une méditation incroyablement forte, juste et actuelle sur le monde et l’humanité. Quand une telle panacée s’offre aussi facilement à nous, il peut valoir la peine d’en tenter l’expérience.

 

Hélène Vial,

Maître de conférences HDR de latin – Université Clermont Auvergne

Citer cet article comme : Hélène Vial, à propos de Et si vous lisiez les Métamorphoses d’Ovide !, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 20/12/2019, https://reainfo.hypotheses.org/19323.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search