Genres et formes poétiques de la colère, de l’Antiquité au XXIe siècle

Date limite d’envoi des candidatures. Dimanche 15 Mars 2020

“Autour du Contre Ibis d’Ovide”

Ce colloque vise à explorer les voies par lesquelles, de l’Antiquité à nos jours et sans limitation dans le champ géographique, la colère a nourri la création poétique, suscitant non seulement l’écriture de tel ou tel poème – ainsi le Contre Ibis d’Ovide, centre de gravité symbolique de cette rencontre –, mais aussi la création de genres et de formes spécifiques.

Pour cela, un parcours globalement chronologique sera adopté, avec :

• une première partie portant sur les genres et formes antiques de la colère (en trois temps : la littérature grecque et romaine avant le Contre Ibis ; le poème d’Ovide et sur la manière dont il synthétise et renouvelle toute la chaîne poétique de la colère dont il est l’héritier; les écritures poétiques de la colère en Grèce et à Rome après Ovide) ;

• une seconde partie allant du Moyen Âge à l’époque contemporaine (partie dont la structuration sera élaborée en fonction des contributions proposées).

En outre, les communications mettant en rapport la littérature et les autres formes d’art seront les bienvenues, dans une perspective d’intermédialité, et un lien pourra être établi avec les collections des musées locaux : musée Bargoin (qui présente notamment des tablettes de défixion, mode d’écriture dont Ovide s’inspire en le transformant dans le Contre Ibis), Musée d’Art Roger-Quilliot, Fonds Régional d’Art Contemporain Auvergne.

Une lecture de la nouvelle traduction du Contre Ibis par Hélène Vial, à paraître chez William Blake & Co., sera proposée, éventuellement en collaboration avec une troupe de théâtre et dans un lieu de spectacle clermontois.

Cette rencontre entrera en complémentarité et en dialogue avec le colloque « Il teatro delle emozioni – L’ira » qui se sera tenu les 20 et 21 mai à Padoue (Italie) et qui porte sur les formes prises par l’expression de la colère dans le théâtre occidental de l’Antiquité à nos jours : sans exclure l’écriture dramaturgique, il s’agira d’adopter un angle d’analyse à la fois plus large (toutes les formes de création poétique seront abordées) et plus spécifique (l’objet n’étant pas la présence de la colère dans telle ou telle œuvre, mais la manière dont la colère suscite et infléchit la production poétique).

Les propositions de communication (titre et résumé), accompagnées d’une brève biobibliographie, sont à adresser avant le 15 mars 2020 à Hélène Vial (helene.vial@uca.fr).

Lieu de la manifestation : Clermont-Ferrand, Maison des Sciences de l’Homme
Organisation : Hélène Vial
Contact : helene.vial@uca.fr

Source. Compitum


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.