Le patricien « populiste » et le consul fauteur de guerre : aux origines du mythe de Catilina

Date. Mercredi 29 Janvier 2020 de 18:00 de 20:00

Lieu. Salle Pierre Paris – Maison de l’Archéologie – Université Bordeaux Montaigne – Pessac

Intervention de  Gianpaolo URSO, Marie Curie Fellow – Université catholique de Milan (Italie)

L’image d’un Catilina « subversif », telle que la soutient Cicéron, n’est devenue canonique qu’après Salluste. Au début, une autre image lui fut opposée : minoritaire sans doute, mais bien attestée, et reprise avec vigueur par Marc Antoine, dans ses attaques contre Cicéron à l’automne 44. Cette polémique accusait Cicéron d’avoir amené Catilina à prendre les armes contre Rome et d’avoir abusé de son pouvoir. Vingt ans après les événements, l’histoire du consulat de Cicéron n’était donc pas écrite sous sa forme définitive et pouvait encore faire l’objet de violentes controverses.

Source. Ausonius



Citer ce billet
admin (2020, 28 janvier). Le patricien « populiste » et le consul fauteur de guerre : aux origines du mythe de Catilina. Actualités des études anciennes. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tbnv

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search