Le reste vous le connaissez par le cinéma

Date. Jusqu’au Samedi 1er Février 2020

Lieu. Théâtre de Gennevilliers – Gennevilliers (92)

Le reste vous le connaissez par le cinéma met en jeu la rencontre anachronique du mythe d’OEdipe et d’un choeur contemporain d’adolescentes. Elles sont le Sphinx, insolent et ingénieux, qui pose des questions et convoque tour à tour les grandes figures du mythe – incarnées par des comédiennes et des comédiens puissant·e·s – pour mieux interroger l’état du monde dont elles héritent.

Daniel Jeanneteau monte pour la première fois en France le texte de Martin Crimp écrit à partir des Phéniciennes d’Euripide. Pièce politique et poétique, extraordinairement agissante, l’œuvre s’adresse au présent avec une implacable ironie. De quelle tragédie sommes-nous les personnages ? Notre monde s’est-il construit sur une antique somme d’erreurs ?  C’est à un groupe de jeunes filles de Gennevilliers et des alentours qu’est confié le rôle des « Phéniciennes ». Ce sont elles qui soigneusement dégorgeront les formes archaïques et douloureuses du mythe, en déploieront les dépouilles splendides et refroidies par l’écriture acérée de Martin Crimp.

C’est une adaptation très intelligente des Phéniciennes d’Euripide comme le titre ne le laisse pas deviner : Le reste vous le connaissez par le cinéma. Ce qui m’a touchée c’est le chœur de Filles (sic), 8 jeunes filles recrutées dans la banlieue qui sont donc actrices par hasard,  et dont le metteur en scène tire monts et merveilles. Ce sont elles qui interrogent ce mythe et qui donnent toute sa modernité au traitement qu’en fait Crimp, somme toute assez fidèle à son «modèle», à part à la fin, avec un Œdipe bien déjanté et blasé, qui en a assez de répondre aux questions. Sa remarquable sagacité quand il a répondu à la Sphinge lui a coûté assez cher !

Christine Amiech – Spécialiste de la tragédie grecque.

Source. T2G


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.