Collection de monnaies et de jetons de la BnF

La Bibliothèque nationale de France a mise en ligne sa collections de monnaies et de jetons, c’est en tout plus de 700 000 monnaies qui sont accessibles en ligne et qui offrent un panorama complet de l’histoire de ce medium, depuis son invention en Lydie à la fin du VIIe siècle avant J.-C. jusqu’à nos jours. Ce parcours chrono-thématique permet de découvrir la richesse des collections déjà numérisées.

A propos de Collections de monnaies et de jetons

Avec plus de 700 000 monnaies, c’est l’une des plus remarquables collections mondiales, tant par sa qualité et sa rareté que par le nombre des pièces conservées, qui offre un panorama complet de l’histoire de la monnaie, depuis son invention en Lydie à la fin du VIIe siècle avant J.-C. jusqu’à nos jours.
Les collections de numismatique de la BnF se répartissent en trois grands ensembles : un fonds très important de monnaies du territoire national depuis l’époque gauloise, des séries antiques grecques et romaines, recherchées dès le début de la « science des médailles » et des monnaies orientales du monde iranien ou musulman jusqu’à l’Extrême-Orient ainsi que d’autres monnayages étrangers, européens pour la plupart.

Les monnaies grecque.

La collection des monnaies grecques compte près de 122 000 exemplaires d’or, d’argent et de bronze. Ce fonds couvre un large champ géographique et chronologique. Il comprend les toutes premières monnaies, frappées en Asie Mineure puis en Grèce à partir de la fin du VIIe siècle avant J.-C., les numéraires des cités et royaumes grecs des époques classiques et hellénistiques (Ve – Ier siècle av. J.-C.) localisés autant sur le pourtour méditerranéen qu’au Proche et Moyen-Orient ainsi que les séries de monnaies provinciales émises sous l’Empire romain (fin du Ier siècle av. J.-C. – fin du IIIe siècle ap. J.-C.). S’y ajoutent les monnayages de peuples non grecs tels ceux des Phéniciens, des Perses achéménides, des Carthaginois, des Parthes ainsi que ceux d’Arabie et d’Ibérie.

Voici quelques ouvrages particulièrement précieux pour l’étude de ces monnaies :

Les monnaies romaines.

Source. BnF


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.