Langues anciennes et méthodes actives

Date. Samedi 6 Juin 2020 de 14h00 à 16h30

Lieu. Zoom (visioconférence)

Comment enseigne-t-on le grec ancien et le latin actuellement ? La méthode traditionnelle « grammaire-traduction » constitue-t-elle une véritable méthode d’apprentissage ? Pourquoi, à travers le monde, les méthodes dites « actives » sont-elles de plus en plus utilisées dans l’enseignement universitaire des langues anciennes et en quoi consistent-elles exactement ? Comment expliquer que l’idée d’enseigner le grec ancien ou le latin comme des langues vivantes provoque une véritable résistance, voire l’incrédulité d’une très grande part de classicistes, alors que ces mêmes personnes trouveraient surprenant que l’on enseigne le français à des non-francophones en traduisant, un jour, Proust, Racine le lendemain et Chateaubriand puis Rabelais ou Du Bellay le surlendemain ? Enfin, pourquoi trouve-t-on normal qu’un étudiant en Lettres Classiques ne lise une page écrite en grec ancien ou en latin qu’avec de grandes difficultés (dans le meilleur des cas), alors qu’un étudiant en licence d’Anglais ou d’Allemand est capable de lire un texte écrit dans ces langues et d’en avoir une compréhension immédiate ?

L’objectif de cette visioconférence, qui remplace la journée d’études organisée par la Société des Agrégés qui devait se tenir le 6 juin à la Maison de l’agrégation, aura comme objectif de répondre à ces questions, de présenter les méthodes actives, d’exposer les résultats obtenus grâce à elles et d’ouvrir la discussion sur les perspectives pouvant être adoptées. Le but ultime de cette visioconférence sera de démontrer comment les méthodes actives permettent un apprentissage rapide et efficace des langues anciennes, une compréhension immédiate des auteurs et un complément aux exercices canoniques de version et de thème.

Programme.

Giampiero MARCHI (directeur du Centro Nazionale di Studi Classici GrecoLatinoVivo) Le latin pour tous : l’expérience de GrecoLatinoVivo

Roberto SALAZAR-MORALES (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) Les méthodes actives en latin : manuels, ressources, conventicula

Séverine CLEMENT-TARANTINO et Peggy LECAUDE (Université de Lille) Les méthodes actives à l’Université de Lille pour la licence Humanités et Sciences de l’Information : un premier bilan

Théo POLYCHRONIS (Université d’Aix-Marseille)Le grec ancien « actif » : ressources actuelles et perspectives pour l’avenir

Organisé par Théo Polychronis – Contact et informations via notre formulaire.

Source. Société des agrégés


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search