Représenter les organes génitaux dans la Méditerranée antique

Ce projet met en lumière un ensemble de sujets que les générations précédentes ont étroitement gardés sous silence : le sexe et la sexualité, les organes génitaux (vulve, vagin, utérus ; phallus, testicules), et le sein nourricier. Bien que ces sujets soient essentiels à la compréhension des perceptions anciennes du sexe, de la sexualité et du cycle de vie humain, une grande partie du matériel pertinent – notamment les statues, les fresques, les peintures sur vase, les piliers hermaïques, les offrandes votives et les figurines, les pierres précieuses et les amulettes, et les tire-lait en céramique, entre autres – reste caché dans les entrepôts des musées, non catalogué et non publié. Ce projet vise à identifier, cataloguer et publier dans une base de données en ligne des documents jusqu’alors inconnus et peu étudiés concernant la sexualité, les organes génitaux et la procréation, des aspects du cycle de vie humain qui ont été jusqu’à récemment insuffisamment intégrés dans les reconstitutions scientifiques des anciennes cultures méditerranéennes.

Fig: 1 : Ceramic black glaze feeding-bottle with the spout in form of a phallus, based on Snijder Geerto Aeilko Sebo (1933-1934), “ Guttus und verwandtes ”, Mnemosyne 1, 1, p. 34-60: image pl. 3, fig. 15.

 

Fig. 2 : Red jasp Amulette with on the obverse Omphale a club (or a phallus), on the reverse, ityphallic donkey, based on V. Dasen, Le sourire d’Omphale, Rennes, 2015: 93, fig. 3.6a et b, Bonn, copyright Rheinisches Landesmuseum, 36417.

Aperçu du projet

Le projet actuel s’inscrit dans le cadre d’une enquête pluriannuelle sur les représentations des organes génitaux dans le bassin méditerranéen de l’Antiquité. Le projet comporte quatre volets connexes :

  1. Le projet vise à promouvoir la recherche sur les représentations des organes génitaux humains dans la Méditerranée antique en organisant et en accueillant des ateliers et conférences internationaux consacrés à l’étude universitaire de ce matériel. L’atelier inaugural, qui s’est tenu à l’Université de Fribourg le 11 octobre 2018, était intitulé « Le phallus dans toute sa ‘gloire’ » : Colloque international ». L’atelier a été créé lorsque Sandra Jaeggi-Richoz et Philippe Guillaume ont invité Thomas R. Blanton IV à présenter une conférence publique sur la pratique judaïque de la circoncision. Inspirés par l’atelier, Jaeggi-Richoz et Tom Blanton ont décidé de lancer une collaboration, qui s’est rapidement développée pour inclure Philippe Guillaume puis Joy Rivault, l’équipe actuelle du projet. Nous espérons organiser d’autres ateliers et conférences à l’avenir.

Fig. 3 : “The Circumcision of Abraham,” Jean de Sy, fourteenth century illuminated Bible.

 

  1.  Le projet vise à publier des études académiques de haute qualité axées sur les représentations des organes génitaux dans la Méditerranée antique. Notre première publication, composée de communications présentées lors de l’atelier de 2018 à Fribourg, bien que considérablement augmentée par l’inclusion d’articles de spécialistes des Lettres Classiques, d’égyptologues et d’archéologues, est prévue pour janvier 2021 dans un numéro spécial d’Archimède : Archéologie et histoire ancienne intitulé « Le Phallus dans l’Antiquité ». Sandra Jaeggi-Richoz a joué un rôle actif dans l’organisation de ce numéro spécial. Nous espérons que d’autres publications suivront.
  2. Le site web et le blog, Genitalia & Co : Représenter les organes génitaux dans la Méditerranée antique / Representing Genitalia in the Ancient Mediterranean met à disposition des discussions académiques sur l’art et la statuaire antiques représentant les organes génitaux humains et le sein nourricier, avec un accent particulier sur les codes culturels communiqués par ce matériel, véhiculant des informations relatives au sexe et au genre, à l’appartenance ethnique, aux relations sociales et économiques, aux soins aux nourrissons et à la protection contre les forces hostiles, y compris le mauvais œil, entre autres. Le site a été visité plus de 1 000 fois au cours du mois de son lancement initial, en juillet 2020. Joy Rivault a joué un rôle particulièrement actif dans la création du blog.

Fig. 4 : Baubo figurine, approx.. 100 B.C., VAGINAMUSEUM.at (from Antikensammlung Berlin, Germany)

  1. Enfin, l’équipe du projet prévoit de cataloguer et de mettre à la disposition du public autant de matériel pertinent que possible dans une base de données en ligne accessible gratuitement. Bien que des documents aient déjà été publiés sur le sujet (voir la bibliographie du projet sur le site web de Genitalia & Co.), beaucoup d’autres restent inédits et non catalogués dans les musées. Nous avons l’intention de localiser ce matériel afin qu’il puisse être photographié, décrit et inclus dans la base de données en libre accès et consultable que nous prévoyons de créer. Le projet sera donc une aubaine pour la recherche sur les cultures de l’ancien bassin méditerranéen et l’histoire des représentations artistiques des organes génitaux, en mettant à la disposition des chercheurs du monde entier des images de haute qualité à des fins de recherche.

Membres de l’équipe

Thomas R. Blanton IV est titulaire d’un doctorat en études bibliques de la Divinity School de l’Université de Chicago et est chercheur associé au Centre Max Weber pour les études sociales et culturelles avancées de l’Université d’Erfurt.

Philippe Guillaume enseigne sur les questions de la Bible hébraïque et de biblische Umwelt à l’Université de Berne (Suisse). Il participe aux fouilles archéologiques de Jezreel en Galilée et est membre du groupe de recherche d’Oslo sur le Deutéronome.

Sandra Jaeggi-Richoz est docteure en archéologie classique de l’Université de Fribourg (Suisse). Elle est actuellement post-doctorante au laboratoire HiSoMA de l’Université Lumière Lyon 2 dans le cadre d’un programme FNS early postdoc.

Joy Rivault est historienne des religions, docteure en Histoire, Civilisations et Archéologie des Mondes Antiques de l’Université Bordeaux-Montaigne et certifiée de Lettres Classiques. Elle est chercheuse associée à l’institut Ausonius (UMR 5607 CNRS) à Bordeaux et à l’Institut Français d’Études Anatoliennes (USR 3131) d’Istanbul.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search