Livrer sa patrie à l’ennemi dans l’Antiquité : complots, trahisons, châtiments

Date. Jeudi 15 et Vendredi 16 Avril 2021

Lieu. En ligne

À en croire les auteurs de l’Antiquité, trahir sa propre cité pour la remettre à un chef ennemi provoquerait une des catastrophes civiques les plus redoutées par les communautés anciennes. Assurément, ce type de trahison était une des transgressions les plus vigoureusement critiquées par les penseurs et les savants. Les auteurs anciens ont produit des récits saisissants de ces épisodes douloureux qui ponctuent l’histoire des guerres anciennes, aussi bien dans le monde grec que dans le monde romain. Le renouvellement récent des travaux sur les complots antiques permet d’étudier ces événements sous un nouvel angle et de les mettre en série pour en étudier les causes, les modes opératoires, ainsi que les stratégies mises en place par les cités pour se prémunir contre ces catastrophes. Cette deuxième rencontre du programme de recherche « Livrer sa patrie à l’ennemi dans l’Antiquité », inauguré en 2019, insistera plus particulièrement sur les complots, les trahisons et les châtiments infligés aux traîtres.

PROGRAMME
Jeudi 15 avril 2021

- 13h45-14h – Accueil des participants

- 14h-14h30 – Romain MILLOT, Aix-Marseille Université, CNRS, TDMAM
Introduction

SESSION 1 : REGARDS SUR LA RÉPUBLIQUE ROMAINE
Modération  : Marie-Claire FERRIÈS, Université Grenoble-Alpes

- 14h30-15h15 – Ghislaine STOUDER, Université de Poitiers
Complots, trahison et châtiments à Rome et en Italie au temps de la guerre contre Pyrrhus.

- 15h15-16h – Kévin BLARY, Université de Paris
Sed ne exstinctor patriae, ne proditor, ne hostis appelletur (Pro Sull., 31, 88). L’âme et le corps du traître face à la patrie.

- 16h-16h15 – Pause

- 16h15-17h – Cyrielle LANDREA, Université Bretagne-Sud
Trahir pour survivre : les rescapés patriciens des proscriptions de 43 av. J.-C.

Vendredi 16 Avril 2021

SESSION 2 : REGARDS SUR LA RÉPUBLIQUE ROMAINE (suite)
Modération : Cyril COURRIER, Aix-Marseille Université

- 9h30-9h45 – Accueil des participants

-  9h45-10h30 – Romain MILLOT, Aix-Marseille Université,CNRS, TDMAM
Marcus Livius Drusus fut-il un traître ? Conséquences historiques et historiographiques d’un échec politique et d’une mort mystérieuse.

- 10h30-11h15 – Sophie HULOT, Aix-Marseille Université, CNRS, TDMAM
La défection de Nole n’aura pas lieu : le revirement de Lucius Bantius et son interprétation (216 avant J.-C.).

- 11h15-12h – Anthony-Marc SANZ, ANHIMA
Rome et la fides sociorum pendant la guerre d’Hannibal, entre contrôle militaire, trahison et défection.

- 12h-14h – Pause

SESSION 3 : REGARDS SUR LA MÉDITERRANÉE ORIENTALE
Modération : Pierre-Luc BRISSON, département d’histoire et d’études classiques, McGill University, Montréal

- 14h-14h45 – Marie DURNERIN, École normale supérieure de Lyon
Théramène le “cothurne”, figure et mémoire d’un traître dans la cité athénienne divisée.

-  14h45-15h30 – Paul ERNST, ARSCAN
Polybe et les faits de trahison : les leçons de l’Histoire.

- 15h30-16h15 – Michaël GIRARDIN, Université du littoral Côte d’Opale
Livrer Jérusalem dans l’Antiquité : leçons de théologie et de Realpolitik.

- 16h15-16h30 – Mathieu ENGERBEAUD, Aix-Marseille Université, CNRS, TDMAM
Conclusion du programme de recherche (2019-2021)

Lien de connexion communiqué après inscription auprès de :
mathieu.engerbeaud@univ-amu.fr

Organisation
Mathieu ENGERBEAUD, Aix-Marseille Université, CNRS, TDMAM
Romain MILLOT, Aix-Marseille Université, CNRS, TDMAM

Source. CPAF CNRS


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search