La mythologie grecque

Crédit image: Première de couverture – Université de Lille

C’est dans le cadre de l’atelier pédagogique Mythologie grecque de la Direction Valorisation de la recherche de l’Université de Lille et du Programme Les sciences infusent, que fut publié ce petit livret jeux sur le thème de la mythologie grecque.

Nul doute que la jeunesse trouvera son compte dans cette excellente initiative visant à instruire de manière ludique, à travers divers jeux tels que coloriage, mots-croisés, labyrinthe et quizz. Une sort de livre de jeux classique adapté aux plus jeunes, avec une thématique centrée sur la mythologie grecque, assortie d’un peu d’histoire.

Le but est avant tout de permettre à la jeunesse de mettre un pas dans ce monde souvent connu par eux à travers les dessins animés et les films de super-héros qui s’en inspirent, et sont par ailleurs judicieusement mentionnés dans le livret.

Côté présentation et mise en forme, la couverture est simple mais attrayante, avec une couleur qui se remarque et un dessin très apparenté aux bandes dessinées pour la jeunesse.

Les thématiques sont bien présentées, les textes suffisamment longs pour être explicites et suffisamment courts pour ne pas lasser les jeunes lecteurs et laisser la place aux jeux. Les mots importants sont en gras et un lexique est présent à la fin du livret.

A signaler le clin d’œil astucieux et amusant aux dessins des 12 travaux d’Hercule réalisés pour le film Les Douze Travaux d’Astérix de 1976.

Côté contenu, on regrettera quelques raccourcis historiques ou explicatifs un peu exagérés – les Mycéniens ne sont pas des Grecs, par exemple – et quelques approximations dans le vocabulaire  – pourquoi Istanboul et non Istanbul ? Quant aux Âges Sombres, privilégions plutôt le terme d’Âges Obscurs, qui sous-entend qu’ils sont obscurs (inconnus) pour nous, chercheurs modernes, et non la traduction littérale de l’expression anglo-saxonne, quasiment jamais usitée en français et plutôt péjorative –, mais ils sont mineurs et n’enlèvent rien à l’aspect pédagogique du livret.

Le lexique est bienvenu, ainsi que la bibliographie jeunesse qui regroupe autant de livres permettant d’aller plus loin dans la compréhension de la mythologie grecque que d’œuvres de loisirs, telles des BD, romans jeunesse et films. Elle aurait pu être cependant un peu plus étoffée, il est dommage qu’il manque par exemple la série de BD sur les mythes grecs par Luc Ferry.

Enfin, la liste des musées de la région Hauts-de-France est également un bon moyen de les faire connaître des plus jeunes et de les inciter à s’y rendre.

En bref, un livret ludique, plaisant et qui permet une bonne première approche de la mythologie grecque. Le pari est réussi.

Marietta Dromain,

Docteure en Histoire et archéologie grecque, Université Bordeaux Montaigne

Citer cet article comme : Marietta Dromain, à propos de La mythologie grecque, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 31/01/2022, https://reainfo.hypotheses.org/23834.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search