Série mythologique

Rachmuhl (F.), Ulysse le voyageur.  – Paris : Flammarion jeunesse, 2022. – 96p. – ISBN : 9782080267177

Rachmuhl (F.), Déméter la généreuse.  – Paris : Flammarion jeunesse, 2022. – 96p. – ISBN : 9782080267184

Rachmuhl (F.), Héraclès le valeureux.  – Paris : Flammarion jeunesse, 2022. – 96p. – ISBN : 9782080267139

Rachmuhl (F.), Antigone la courageuse.  – Paris : Flammarion jeunesse, 2022. – 96p. – ISBN : 9782080267146

Rachmuhl (F.), Thésée l’aventurier.  – Paris : Flammarion jeunesse, 2022. – 96p. – ISBN : 9782080267153

Voici une série de cinq ouvrages de Françoise Rachmuhl. Auteure prolixe concernant la mythologie dont nous avons déjà recensé en janvier dernier celui sur Les femme de la mythologie. Il s’agit donc ici d’une nouvelle série de portraits beaucoup plus développés sur cinq figures majeures de la mythologie classique. Qu’apportent-ils de plus sur la vision d’Ulysse, Antigone ou Héraclès ?

 

Les cinq ouvrages font tous autour de 125 pages avec des chapitres de quatre à quinze pages. Seul celui sur Ulysse dispose d’une table des matières tandis que celui sur Hercule est agrémenté de deux cartes sur le monde méditerranéen et la Grèce. De la même manière, seul celui sur Antigone, au chapitre douze, décrit la postérité du personnage dans la littérature contemporaine. On peut regretter ce manque de cohérence alors que tous les ouvrages sont parus en même temps, d’autant plus que ces outils servent le propos en lui apportant plus de clarté et des approfondissements bienvenus. Certains ouvrages reproduisent, à la fin, des chapitres sur d’autres personnages, là aussi sans grande cohérence : aucun chez Ulysse, quatre chapitres sur Héraclès dans le livre sur Thésée, un sur Antigone dans celui d’Héraclès. Au-delà de l’argument marketing, ils donnent presque l’impression que certains héros ont besoin de chapitres supplémentaires et d’autres non.

Au-delà de ces réserves sur la forme et mise en page, le style quant à lui est toujours très agréable. La prose de Françoise Rachmuhl est adaptée à son jeune public (dès 8 ans). Les phrases sont courtes, les descriptions parlantes sans être trop longues, les dialogues vivants et bien placés. Il y a parfois ici et là des mots trop familiers ou au contraire trop soutenus et des expressions assez maladroites comme celle des « esclaves qui furent enchantés » par les lois démocratiques de Thésée[1]. C’est cependant vraiment chercher la petite bête sur les centaines de pages rédigées de ces histoires.

Ce qui est le plus agréable à l’intérieur, est la connaissance en mythologie de l’auteure et surtout le fait qu’elle dévoile des épisodes souvent inconnu par le grand public au sujet de personnages iconiques. Antigone est ainsi traditionnellement connue pour son suicide, raconté par Sophocle et reprit par nombre de tragédiens et écrivains. Ici l’auteure l’associe à la légende de son père, Œdipe et trace une biographie romancée très riche qui donne plus de corps et de personnalité à la jeune héroïne : sa vie à Thèbes, son exil avec son père, sa rencontre avec Thésée… Françoise Rachmuhl excelle autant dans la description de grandes fresques que dans celle, plus intime, de la vie quotidienne et familiale. Cela permet de rattacher les personnages au quotidien même des jeunes lecteurs et de leurs préoccupations : l’amour de ses parents, vaincre ses peurs… Elle comble certains vides et non-dits des textes antiques comme par exemple la vie de Déméter dans la pénombre du ventre de Cronos qui découvre et vit avec ses frères et sœurs à mesure qu’ils sont avalés par le Titan. Seul l’ouvrage sur Ulysse en reste à des choses connues et n’apprend rien de plus au lecteur que ce qui est dit dans l’Iliade et l’Odyssée. À la décharge de l’auteur, il est vrai que ces œuvres sont déjà d’une extrême richesse ; mais on aurait aimé un ou deux chapitres sur la fin de vie du roi d’Ithaque, tué par le fils qu’il a eu avec Circé, Télégonos.

Mise à part ce regret, rien n’est éludé des personnages comme les crimes d’Héraclès envers sa famille ou la violence des dieux : Cronos, Hadès ou Poséidon. Il manque peut-être parfois un regard encore plus critique et ambivalent sur certains aspects de la personnalité des « héros » masculins. L’auteure reste parfois trop près des textes antiques et se refuse à toute lecture ou jugement plus contemporain. Les relations infidèles d’Ulysse avec Circé et Calypso sont survolées tout comme la violence de Thésée vis-à-vis d’Ariane et Hélène. La bisexualité d’Héraclès n’est pas non plus explicitée bien que les épisodes racontés par l’auteur s’y soient prétés[2]. C’est un choix narratif qui est vraiment en décalage par rapport à d’autres lectures récentes de ces mythes, que l’on pense aux ouvrages féministe de Madeline Miller et Pat Barker[3] ou au récent dessin animé Icare de Carlo Vogele. Les personnages de Déméter et Antigone apportent alors un point de vue bienvenu en donnant une vraie consistance à ces personnages féminins meurtris et violentés.

En conclusion, il reste toujours agréable de lire les ouvrages de Françoise Rachmuhl. Ici, elle donne libre cours à son talent d’écrivaine pour rendre vivant certains passages méconnus de la vie mythique de héros et héroïnes grecs. On aurait aimé, vu la matière, une plus grande prise de risque pour explorer toutes les zones d’ombres de ces personnages mais cela n’enlève rien au savoir encyclopédique de l’auteure. Nul doute que ces ouvrages trouveront, comme les autres, leurs places dans les bibliothèques familiales et CDI des collèges.

Cyrille Ballaguy,

Docteur en muséologie
Chercheur associé – Univ. Lille, CNRS, UMR 8529-IRHiS, F-59000 Lille

[1] Au-delà du fait que des esclaves puissent être heureux de leur condition, la démocratie athénienne refusait le droit de vote aux étrangers, femmes et esclaves.

[2] Avec son neveu Iolaos lors de ses travaux puis avec l’argonaute Hylas.

[3] Circé et le Chant d’Achille de Madeline Miller et Le silence des vaincues de Pat Barker

Citer cet article comme : Cyrille Ballaguy à propos de Série mythologique, in : Actualités des études anciennes, ISSN format électronique : 2492.864X, 13/06/2022, https://reainfo.hypotheses.org/25424.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search