Un personnage du passé toujours actuel : Jésus Christ

L’Avent correspond à la période d’environ trois semaines qui marque l’attente de Noël ; elle symbolise aussi pour les chrétiens l’attente du retour glorieux de Jésus, puisque celui-ci a promis qu’à la fin des temps il reviendrait sur la terre pour le jugement dernier. Selon la date qui est ordinairement admise, Jésus de Nazareth nait un 25 décembre à Bethleem, où ses parents s’étaient rendus à cause d’un recensement. Il vient au monde dans une étable, car aucun logement n’était disponible dans la ville pour accueillir sa mère Marie et l’époux de celle-ci, Joseph. Peu après la naissance de l’enfant, la famille de Jésus s’enfuit en Égypte pour échapper au massacre des innocents décidé par Hérode le Grand et ne revient en Judée qu’à la mort de ce dernier. Les premières années de Jésus sont ainsi marquées par la pauvreté et l’émigration. Il grandit ensuite à Nazareth, apprenant de Joseph le métier de charpentier. Vers l’âge de 30 ans, Jésus commence à parcourir la Judée et la Galilée, annonçant un message de paix et d’amour et accomplissant de nombreuses guérisons miraculeuses. Il s’adresse sans complaisance aux milieux sacerdotaux de Jérusalem dont il dénonce l’hypocrisie religieuse et la richesse idolâtre, ce qui lui vaut en retour de l’hostilité et des accusations mensongères jusqu’au supplice de la Croix ordonné par Ponce Pilate. Avant de mourir, Jésus révèle à ses disciples qu’il est la seule voie de salut possible et déclare : « Je suis le chemin, la vérité, la vie ». Crucifié comme tant d’autres malfaiteurs de l’époque, il a pourtant accepté la croix de manière volontaire, sans autre faute que d’avoir voulu aimer son prochain jusqu’au bout, pardonnant même ses bourreaux. Il a accepté d’offrir sa vie en nous montrant la voie à suivre : une voie difficile faite d’humilité et d’abandon total à Dieu, que l’on craint de ne pouvoir imiter. Et pourtant dans ce monde en guerre et en crise (pas seulement énergétique) le message de Jésus nécessite plus que jamais d’être redécouvert. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé » c’est son testament spirituel. Comment toutefois aimer son prochain face à des gens démissionnaires, au laxisme, aux agressions en tout genre, au manque de courtoisie et de discrétion, à l’exploitation et au mépris des plus pauvres et des plus faibles ? Le monde a besoin de paix et le Christ appelle chacun à être instrument de paix en commençant par combattre la haine des cœurs. L’Avent incite à suivre son message, par un témoignage de tolérance, de compassion et de réconciliation, source de paix intérieure et de lumière. La paix que Jésus a promise aux humbles et qu’il apporte en cadeau chaque Noël à ceux qui fêtent sa naissance en attendant sa venue. Voilà pourquoi son message reste toujours actuel même après 2000 ans.

Alessia Zambon,

Université Paris-Saclay (UVSQ)



Citer ce billet
Alessia Zambon (2022, 24 décembre). Un personnage du passé toujours actuel : Jésus Christ. Actualités des études anciennes. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tc79

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search