Catégories philosophiques, catégories rhétoriques

Date. Les lundi 15 et mardi 16 mai 2023

Lieu. Sorbonne Université, Campus des Cordeliers (15, rue de l’École de Médecine, Paris) – Amphithéâtre Roussy (escalier B, 2e étage)

Bien qu’encore trop négligé, le thème des rapports entre philosophie et rhétorique antiques constitue un riche champ de recherches. Ce colloque cherchera à faire porter l’accent en particulier sur les questions de catégorisation et conceptualisation du discours philosophique, en réfléchissant sur des termes précis issus du lexique ancien de l’analyse littéraire et sur leur acclimatation dans les œuvres philosophiques.

Ce colloque est le premier événement de ce qui est appelé à devenir un chantier pluriannuel portant sur les rapports de la philosophie et des arts du langage, et plus particulièrement de la rhétorique. À quelques exceptions près, ce champ a été largement délaissé jusqu’ici, notamment pour ce qui est de la période tardive. Une opportunité apparaît désormais avec la publication en cours du Corpus Rhetoricum par les soins de Michel Patillon, qui nous donne accès à un ensemble de textes scolaires (commentaires, progymnasmata, traités sur les états de cause et les catégories de style) nous offrant l’aboutissement des réflexions des Anciens eux-mêmes sur la chose littéraire.

Le problème des rapports entre rhétorique et philosophie a marqué les débats sur la rhétorique dès l’origine. Il n’est qu’à rappeler les difficultés soulignées par les sophistes, la position de Platon dans le Gorgias et la réponse d’Isocrate qui revendiquait l’appellation de « philosophie » pour son enseignement, ainsi que la position d’Aristote dans la Rhétorique. Au IIe siècle de notre ère, le rhéteur grec Aelius Aristide, dans ses quatre Discours platoniciens, propose un idéal d’orateur parfait en tant qu’« honnête homme » qui suit les normes éthiques de la philosophie platonicienne et qui utilise des mots en accord avec son caractère. Cette progressive superposition de la figure du rhéteur et du philosophe s’achève pleinement dans la période de l’Antiquité tardive, où nous assistons à des changements sociaux, culturels et religieux profonds et que nous comptons prendre pour objet principal de notre projet.

La confluence des deux domaines concernés s’observe à travers plusieurs aspects, tant pour ce qui est des genres littéraires que des catégories normatives de style :

  • La diversification des types de discours employés par les philosophes selon les objectifs qu’ils souhaitent poursuivre (traités ; commentaires ; épîtres ; éloges ; miroirs du prince ; discours allégoriques et mythes, etc.), l’œuvre de l’empereur Julien et de Synésius de Cyrène étant un exemple particulièrement représentatif de ce climat d’expérimentation littéraire ;
  • La consolidation et systématisation du vocabulaire de l’analyse stylistique, au plan aussi bien macroscopique (analyse des effets de structure par quoi une œuvre est réputée « bien construite », s’agissant par exemple des dialogues platoniciens dont les philosophes commentent abondamment la mise en scène) que microscopique (figures de style ; caractérisation du « ton » du discours philosophique comme « grand », « simple », « vif » ou encore « noble » ; son adéquation à l’objet qu’il se propose, s’agissant notamment d’œuvres de nature théologique) ;
  • La perméabilité du lexique employé d’un domaine à l’autre (emploi de catégories d’origine philosophique dans l’analyse des discours, et inversement) ;
  • La canonisation du cursus des études rhétoriques, avec la production d’un nombre considérable de commentaires aux œuvres de référence en la matière (au premier plan desquelles se trouvent celles d’Hermogène de Tarse), et dont beaucoup sont dus à des figures également actives comme philosophes (comme Syrianus, le maître de Proclus) ou du moins liées au milieu philosophique.

Programme.

Lundi 15 mai 2023

Matin : président de séance : Philippe Hoffmann

9h : Accueil des participants

9h15-9h45 : Adrien Lecerf (Centre Léon Robin – CNRS, Sorbonne Université) et Miriam Cutino (KU Leuven) : Introduction de la journée

9h45-10h30 : Pierre Chiron (Université Paris-Est, Institut Universitaire de France) : « Philosophie, rhétorique et stylistique : de la lexis unique d’Aristote aux ideai hermogéniennes » (questions et pause : 10h30-11h)

11h-11h45 : Solmeng Hirschi (Istituto Svizzero, Rome) : « Le vocabulaire technique épicurien dans ses rapports avec la rhétorique »

Après-midi : président de séance : Jean-Baptiste Gourinat

14h15-15h : Laurent Pernot (Institut de France et Université de Strasbourg) : « Des ideai platoniciennes aux ideai hermogéniennes »

15h-15h45 : Anne-Lise Darras-Worms (Université de Rouen) : « Lire Plotin avec Hermogène » (questions et pause : 15h45-16h15)

16h15-17h : Johann Goeken (Université de Strasbourg) : « L’éthique du style chez Sophocle : à propos d’un cours de Nietzsche (et d’un passage de Plutarque) »

Mardi 16 mai 2023

Matin : présidente de séance : Frédérique Ildefonse

9h15-10h :Constantin Macris (CNRS, Laboratoire d’Études sur les Monothéismes) : « Jamblique critique littéraire : mise en perspective de son éloge des qualités littéraires et scientifiques des hypomnemata pythagoriciens »

10h-10h45 : Gheorghe Pascalau (KU Leuven, Belgique) : « La subtilité (perinoia) de Jamblique – objet d’admiration et de critique dans le néoplatonisme tardif » (questions et pause : 10h45-11h15)

11h15-12h : Robbert van den Berg (Université de Leyde, Pays-Bas) : « Conceptualising muthos: The emperor Julian’s speech Against the cynic Heracleios »

Après-midi : président de séance : Laurent Pernot

14h15-15h : Michele Abbate (Université de Salerne, Italie) : « Dispositifs et stratégies rhétoriques dans l’apophatisme néoplatonicien (Proclus, Damascius et ps.-Denys) »

15h-15h45 : Philippe Hoffmann (École Pratique des Hautes Études) : « La rhétorique dans deux “biographies” néoplatoniciennes (Marinus, Damascius) » (questions et pause : 15h45-16h15)

16h15-17h : Eugenio Amato (Université de Nantes, Institut Universitaire de France) : « Rhétorique et philosophie à Gaza à l’époque tardo-antique »

Entrée libre

Source


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
admin (12 mai 2023). Catégories philosophiques, catégories rhétoriques. Actualités des études anciennes. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tc9q


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search