Héraclès, l’utopie d’une virilité maîtrisée

Hoffmann (G.), Héraclès, l’utopie d’une virilité maîtrisée. – Paris : Editions Macenta, 2023. – 244p. – ISBN : 9782490222070

Crédit image. Première de couverture – Editions Macenta

Héraclès est un personnage fascinant, magnétique, protéiforme, qui a su traverser les siècles en se fondant, se transformant et s’adaptant au gré des empires, des pays et des peuples. Geneviève Hoffmann, professeure agrégée d’histoire et docteure ès lettres, connue notamment pour son travail sur les stèles funéraires antiques, le théâtre et la société athénienne, nous offre un très beau livre dont le titre prometteur, Héraclès, l’utopie d’une virilité maîtrisée, a très vite suscité mon intérêt. L’autrice a décidé d’orienter son ouvrage à travers la question de la virilité d’Héraclès : en effet, ce dernier oscille sans cesse entre force et fragilité, défi et soumission, lucidité et aveuglement. Le personnage d’Héraclès permet donc à l’autrice de s’interroger sur les sociétés qui l’ont créé et célébré et sur leurs rapports au monde qui les entoure.

L’ouvrage est découpé en dix chapitres et trois annexes. Tout en racontant (de manière très vivante) la légende du héros, depuis son enfance (chapitre 1 : Enfance et formation du héros) à son apothéose (chapitre 7 : L’apothéose) en passant par ses travaux (chapitre 2 : Les travaux) et ses multiples aventures (chapitre 3 : Un héros hors norme ; chapitre 4 : La terre et au-delà… ; chapitre 5 : Le Pionnier ; chapitre 6 : Héraclès, le sacré et les dieux), Geneviève Hoffmann développe les éléments qui construisent ce héros hors norme. Sa naissance, sa relation conflictuelle avec Héra, sa soumission au vil Eurysthée et ses travaux sont autant d’obstacles sur la route de l’apothéose et autant d’épisodes qui lui permettent de s’accomplir et de mettre en action ses qualités héroïques. L’autrice montre ainsi que la virilité d’Héraclès s’exerce dans tous les domaines : la lutte, la chasse, ses voyages, ses relations sexuelles, ses chagrins et ses colères. Marcheur infatigable, Héraclès parcourt sans relâche le monde grec et au-delà, allant aux limites du monde connu, gagnant les profondeurs du royaume d’Hadès, portant même la voûte céleste, préfiguration de son apothéose. L’autrice a raison d’insister sur cet Héraclès « ouvreur de passages » (page 72), dépassant « les limites spatiales et temporelles imposées aux mortels » (page 78). De plus, malgré ses révoltes contre les dieux et la tentation de l’hybris, Héraclès reste « le bras armé de Zeus » (page 110) notamment à travers ses missions de pacification et la gigantomachie. Il mérite donc son apothéose, récompense de son courage et de sa valeur.

Dans la deuxième partie de l’ouvrage, l’autrice se centre sur le culte d’Héraclès dans le monde grec (chapitre 8 : Le culte d’Héraclès). Elle montre ainsi comment Héraclès est à la fois perçu comme un sauveur, un guérisseur, l’allié des combattants, le protecteur des maisons, des cités et des particuliers. C’est un héros proche de la terre, un trait d’union entre les dieux olympiens, parfois trop lointains, et les mortels.

Le chapitre 9 est consacré à la légitimité qu’a apporté Héraclès aux différents rois et tyrans antiques. Ainsi Alexandre le Grand se targue-t-il d’être le descendant du héros qui devient alors un véritable facteur de cohésion et d’unité pour son armée très hétérogène.

Enfin, l’autrice réserve une large place à la notion de virilité. Dans une société où le beau et le bien sont des valeurs maîtresses, le corps viril d’Héraclès, sa force surhumaine, ses prouesses sexuelles, sa capacité à procréer sans relâche sont certes prépondérantes mais ne sauraient suffire. En effet, cette virilité « très physique » se complète d’une virilité civique qui offre un modèle de conduite aux citoyens : Héraclès est un sage qui endure l’effort et qui met sa force au service des autres. Protecteur, bienfaiteur, pacificateur, civilisateur, endurant, Héraclès est le symbole de l’idéal grec.

J’ai particulièrement apprécié dans cet ouvrage les très nombreuses iconographies (près de 80 ! dont plus de 50 issues de vases grecs). Les commentaires qui les accompagnent sont courts, pertinents et efficaces. On notera aussi des encarts grisés qui permettent d’approfondir un point de biographie (Hésiode, Euripide, Diodore de Sicile, Milon de Crotone…), de géographie (l’Apulie, Sélinonte…), de céramique (le style à figures noires, à figures rouges…), de littérature (la Bibliothèque d’Apollodore, les Oiseaux d’Aristophane…), de peinture (La Lutte de Jacob avec l’ange de Delacroix, Héraclès à la croisée des chemins de Carrache…). Par exemple, l’encart intitulé « culturisme et cinéma » permet de faire un lien direct entre Héraclès-Hercule et le culte du corps apparu à la fin du XIXe siècle en Europe jusqu’au cinéma italien et américain reprenant le héros musculeux.

Je me suis d’abord étonnée que ce soit en annexe que l’autrice développe la postérité d’Héraclès, son utilisation par les empereurs romains à des fins de propagande, sa coexistence avec le Christ dans les débuts du christianisme et le « Hercule gaulois » depuis le Moyen-Âge jusqu’à la frappe en 2011 de la pièce « Hercule » de 1000 euros en or. Il est vrai que ces trois études, fort intéressantes par ailleurs, s’éloignent de la problématique que l’autrice s’est fixée pour son ouvrage : l’utopie d’une virilité maitrisée.

Pour conclure, le livre de Geneviève Hoffmann vulgarise efficacement le mythe et sa portée symbolique, compile les différentes recherches de manière dynamique et accessible et élargit son étude de manière diachronique. Je recommande chaleureusement cet ouvrage pour celles et ceux qui sont passionné·es par ce héros qui reste l’un des plus connus et des plus fascinants de la mythologie gréco-romaine.

Isabelle Callizot,
Professeure de Lettres Classiques dans le secondaire


Citer ce billet
Isabelle Callizot (2023, 26 juin). Héraclès, l’utopie d’une virilité maîtrisée. Actualités des études anciennes. Consulté le 29 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tcaj

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search